Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 22 octobre 2020 - Ste Salomé
Date : samedi 7 mars 2009
La m餩tation

 

Les méditations

Vivre à un niveau surnaturel

Saint Matthieu 5, 43-48

Comme les disciples s’étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Eh bien moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est dans les cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense aurez-vous ? Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Vous donc, soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait. »

Prière d’introduction Seigneur, je crois en toi parce que tu es la vérité même. Je ne comprends pas toujours tes paroles, mais ce sont tes paroles, et je veux les accomplir. J’ai confiance en toi parce que tu me donnes la force pour faire ce que tu me demandes. Aide-moi à ne jamais l’oublier. Seigneur, je t’aime parce que tu désires ce qui est le meilleur pour moi.

Demande Seigneur, augmente mon désir de mettre tes enseignements en pratique.

Points de réflexion

1. Une tendance naturelle. Il nous est facile d’aimer ceux qui nous aiment et de dédaigner ceux qui nous dédaignent. Mais le christianisme nous invite à aller au delà de ce qui est "facile". C’est pourquoi Jésus nous demande d’aimer nos ennemis et de prier pour ceux qui nous persécutent. Si ce n’était pas le Christ qui avait prononcé ces mots, avec son autorité extraordinaire, sûrement nous ne les prendrions pas au sérieux. À un niveau naturel, l’amour exige la réciprocité de celui que nous aimons ; à un niveau surnaturel, ce n’est pas le cas - ou plutôt, l’amour de Dieu suffit pour que nous aimions même nos ennemis. Le Christ ne fait pas que suggérer une attitude ou une action possible à ses auditeurs. Il énonce ce qui est nécessaire pour vivre en plénitude d’enfants de Dieu notre Père.

2. Vivre de manière surnaturelle. Jésus se rend compte que nous ne pouvons pas aller au delà du naturel sans son aide. S’il nous demande de vivre de manière surnaturelle –aimer nos ennemis signifie aimer de manière surnaturelle - il nous donnera la grâce nécessaire pour le faire. Marcher sur l’eau ne vient pas naturellement à l’homme. Pourtant dans l’évangile il y a un moment où Pierre marche sur l’eau. Il le fait aussi longtemps qu’il pose son attention sur le Christ. Quand il cesse de regarder le Christ, il commence à couler. La même chose se produit quand nous essayons de vivre de manière surnaturelle. Aussi longtemps que nous cherchons la grâce par les sacrements et que nous nous centrons sur le Christ davantage que sur nous-mêmes, nous pourrons vivre de manière surnaturelle. C’est quand nous devenons capables d’aimer ceux qui ne nous aiment pas que nous sommes sûrs d’aimer de manière surnaturelle.

3. Devenir parfait. C’est un fait qu’aucune personne humaine n’est parfaite ; mais, chaque personne humaine peut et doit se perfectionner. La perfection implique atteindre un état pas encore atteint. Elle signifie atteindre le but pour lequel nous avons été créés. Nous en trouvons l’illustration dans le monde de la technique. Les consommateurs de projecteurs vidéos exigent une plus grande résolution, ceux qui achètent des ordinateurs demande des ordinateurs toujours plus rapides et efficaces - la liste continue. Ne soyons pas étonnés que le Christ nous demande d’être parfaits. Certainement nous ne pouvons pas être parfaits de la même manière que Dieu - Dieu est Dieu et nous ne le sommes pas. Le Christ nous demande de réaliser notre perfection humaine et spirituelle à travers les actions qui nous font le plus porgresser. Ces actions sont les vertus. La vertu qui nous conduit le mieux à la perfection est la charité.

Dialogue avec le Christ Seigneur, le plus je lis et je médite sur ton évangile, le plus je me rends compte que tu m’appelle à la perfection spirituelle. Donne-moi la grâce de comprendre que je ne peux pas et que je ne dois pas chercher cette perfection par mes propres efforts humains. J’ai besoin de ta grâce. Je te fais confiance, Seigneur, parce que je sais que tu es plus intéressé par ma perfection que je ne le suis moi-même, et donc que tu es disposé à m’aider à l’atteindre.

Résolution Aujourd’hui, j’essayerai d’aimer mon prochain sans me chercher moi-même.



RC-SPIP-NUM:3698

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales