Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 22 octobre 2020 - Ste Salomé
Date : dimanche 26 avril 2009
La m餩tation

 

Les méditations

Souvenons-en nous

Saint Luc 24, 35-48

A leur tour, ils racontaient ce qui s’était passé sur la route, et comment ils l’avaient reconnu quand il avait rompu le pain. Comme ils en parlaient encore, lui-même était là au milieu d’eux, et il leur dit : « La paix soit avec vous ! » Frappés de stupeur et de crainte, ils croyaient voir un esprit. Jésus leur dit : « Pourquoi êtes-vous bouleversés ? Et pourquoi ces pensées qui surgissent en vous ? Voyez mes mains et mes pieds : c’est bien moi ! Touchez-moi, regardez : un esprit n’a pas de chair ni d’os, et vous constatez que j’en ai. » Après cette parole, il leur montra ses mains et ses pieds. Dans leur joie, ils n’osaient pas encore y croire, et restaient saisis d’étonnement. Jésus leur dit : « Avez-vous ici quelque chose à manger ? » Ils lui offrirent un morceau de poisson grillé. Il le prit et le mangea devant eux. Puis il déclara : « Rappelez-vous les paroles que je vous ai dites quand j’étais encore avec vous : Il fallait que s’accomplisse tout ce qui a été écrit de moi dans la loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes. » Alors il leur ouvrit l’esprit à l’intelligence des Écritures. Il conclut : « C’est bien ce qui était annoncé par l’Écriture : les souffrances du Messie, sa résurrection d’entre les morts le troisième jour, et la conversion proclamée en son nom pour le pardon des péchés à toutes les nations, en commençant par Jérusalem. C’est vous qui en êtes les témoins. »

Prière d’introduction Jésus Christ, tu es mort pour moi sur la croix. Ton sacrifice a dépassé tout ce que je peux imaginer. Tu t’es donné pour que j’aie la vie, tu es mon Rédempteur, mon Dieu et mon Sauveur. Apprends-moi, Seigneur, à faire en sorte que la joie de la Résurrection comble ma vie.

Demande O Jésus, ne laisse pas mon coeur dans l’incroyance mais fais-moi vivre dans la lumière de ta Résurrection.

Points de réflexion

1. « Pourquoi êtes-vous troublés ? » Les apôtres furent remplis de crainte quand ils virent Jésus, car ils le croyaient mort. Ils l’ont vu frappé, ridiculisé, méprisé et finalement mourir sur la croix. Ils ont été troublés parce que leur foi n’était pas vivante. Elle s’appuyait sur des calculs humains, elle ne les avait donc pas préparés à cette vision. Leur foi ne provenait pas d’une ardente espérance mais d’un simple réalisme qui n’admettait rien qui soit au-delà de leurs expériences limitées. Nous sommes souvent troublés comme le furent les apôtres parce que nous sommes enfermés dans le moment présent et nous ne permettons pas à la foi et à l’espérance de prendre place dans nos attitudes et nos pensées. Est-ce que je suis submergé, dévoré, par les événements du quotidien ? Est-ce que je cherche à prendre un peu de recul chaque jour dans une prière fervente afin de reconnaître la présence du Christ Ressuscité ?

2. « Touchez-moi, regardez. » Jésus sais que les apôtres ne comprennent pas encore et qu’il a besoin de réveiller leurs sens pour les aider à surmonter leurs doutes. Les apôtres croyaient jusqu’à un certain point mais ils avaient besoin d’être affermis, éclairés davantage. Dans les Evangiles, toucher le Christ est une métaphore pour signifier la foi, comme la femme qui souffrait d’hémorragie l’a montré. Dieu peut faire appel à nos sens dans la prière mais c’est toujours pour susciter une réponse qui exige une plus grande foi de notre part. Est-ce que, dans ma relation avec le Christ, j’en reste à ce que je ressens ou est-ce que ma foi est plus forte que les sentiments ?

3. « Alors, il ouvrit leurs esprits pour qu’ils comprennent. » Il était difficile pour les apôtres de croire mais quand Jésus leur eut donné ces preuves, ils furent disposés à recevoir la grâce de comprendre la folie de la croix et la profondeur de l’amour du Christ pour les âmes. La grâce de comprendre ce qui est humainement incroyable nous vient de Dieu seul. Aujourd’hui, demandons à Jésus la grâce de comprendre le mystère de la présence du Ressuscité, une présence qui efface les doutes et les soucis comme elle l’a fait pour les apôtres.

Dialogue avec le Christ Seigneur, fais que je crois en toi de tout mon être. Fais-moi vivre en ayant toujours présent dans mon esprit et mon coeur ta Résurrection. Fais que je sois toujours uni à toi quoi qu’il arrive. Retire de moi ce coeur incroyant, Seigneur, et mets-y le tien.

Résolution Aux moments difficiles de la journée ou aux moments de doute, je demanderai la grâce d’une foi forte.



RC-SPIP-NUM:3805

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales