Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
Vert - Férie 23 octobre 2014 - Saint Jean de Capistran
Date : jeudi 5 novembre 2009
La m餩tation

 

Les méditations

Le Ciel en fête

Saint Luc 15, 1-10

Les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l’écouter. Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui : « Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux ! » Alors Jésus leur dit cette parabole : « Si l’un de vous a cent brebis et en perd une, ne laisse-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller chercher celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la retrouve ? Quand il l’a retrouvée, tout joyeux, il la prend sur ses épaules, et, de retour chez lui, il réunit ses amis et ses voisins ; il leur dit : ’Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis, celle qui était perdue !’ Je vous le dis : C’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de conversion. Ou encore, si une femme a dix pièces d’argent et en perd une, ne va-t-elle pas allumer une lampe, balayer la maison, et chercher avec soin jusqu’à ce qu’elle la retrouve ? Quand elle l’a retrouvée, elle réunit ses amies et ses voisines et leur dit : ’Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé la pièce d’argent que j’avais perdue !’ De même, je vous le dis : Il y a de la joie chez les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se convertit. »

Prière d’introduction Je te remercie de ce moment de méditation, Seigneur. Permets-moi de ressentir ta présence en mon âme et une joie intense pour toute âme qui se tourne vers toi.

Demande Seigneur, donne-moi un plus grand zèle pour le salut des âmes.

Points de réflexion

1. On peut juger quelqu’un par ses fréquentations. Notre Seigneur fut très critiqué par les Pharisiens car il passait du temps avec des personnes peu recommandables. A cette époque les « pécheurs » étaient marginalisés et traités avec mépris. Aujourd’hui les attitudes ont changé. Ceux qui auraient été considérés comme des pécheurs alors sont en première page ; certains, aujourd’hui, seraient peut-être des stars. Mais une chose reste constante : on juge toujours les autres par leurs amis. En ces temps-là Jésus était considéré comme un pécheur parce qu’il allait vers des pécheurs ; aujourd’hui à l’école, faire partie du groupe dominant assure un statut social. Pour le meilleur et pour le pire, les gens sont jugés par leurs associations. Cela amène une question : je suis catholique. Je reçois souvent l’Eucharistie. Jésus est présent en moi pendant longtemps. Est-ce que les autres sont capables de sentir que je passe du temps avec le Seigneur ? Que peuvent-ils penser du Christ et de son influence sur moi ? Est-ce que les standards du Seigneur se reflètent en moi ?

2. Les 99 brebis sauvées. La description de Jésus s’en allant chercher le pécheur est d’une grande consolation. Peut-être cela me rappelle-t-il le souvenir de comment il est venu à mon secours quand j’étais une de ces brebis perdues loin du troupeau. Aujourd’hui le scénario a changé. Je suis au sein du troupeau. Comment est-ce que j’y reste, en évitant de m’égarer à nouveau ? Le bon Pasteur nous donne tant d’outils, mais je dois les utiliser. Si je ralentis ma vie de prières et que je participe par routine et sans ferveur aux sacrements, j’en arriverai à me demander comment sont les autres pâturages. Concentrons-nous sur la fidélité au beau troupeau de l’Eglise.

3. Feux d’artifice au ciel. En réfléchissant aux personnes qui jugent les autres par rapport à leurs fréquentations, il est facile de comprendre pourquoi on le fait : ceux qui passent du temps ensemble commencent à se ressembler puisqu’ils partagent les mêmes intérêts. Dans cette parabole Jésus révèle que son intérêt principal et passionné c’est le salut de l’âme individuelle. « Il y aura plus de joie au ciel pour un pécheur repenti que pour 99 justes qui n’ont pas besoin de se repentir. » Le Seigneur est toujours prêt à lancer un feu d’artifices au ciel pour toute nouvelle conversion. Si je fréquente assez Jésus je vais probablement commencer, petit à petit, à lui ressembler. Si ce n’est pas le cas, est-ce que je passe assez de temps avec lui ? Est-ce que j’essaye de ramener les brebis perdues que je connais ?

Dialogue avec le Christ Jésus, tu as relevé les pécheurs autour de toi – beaucoup sont devenus des saints. Permets-moi de me remplir de la grâce de ton influence divine afin que mes actions reflètent la réalité de ton travail dans mon âme. Offre-moi un petit peu du désir brûlant que tu avais de ramener la brebis perdue.

Résolution Je vais écrire une lettre ou un courriel à un ami ou parent qui a quitté l’Eglise, en espérant que même un petit « bonjour » sèmera une petite graine positive.



RC-SPIP-NUM:4131

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales