Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 avril 2020 - Saint Isidore
Date : lundi 18 janvier 2010
La m餩tation

 

Les méditations

La joie de l’Epoux

Saint Marc 2, 18-22

Comme les disciples de Jean Baptiste et les pharisiens jeûnaient, on vient demander à Jésus : « Pourquoi tes disciples ne jeûnent-ils pas, comme les disciples de Jean et ceux des pharisiens ? » Jésus répond : « Les invités de la noce pourraient-ils donc jeûner, pendant que l’Époux est avec eux ? Tant qu’ils ont l’Époux avec eux, ils ne peuvent pas jeûner. Mais un temps viendra où l’Époux leur sera enlevé : ce jour-là ils jeûneront. Personne ne raccommode un vieux vêtement avec une pièce d’étoffe neuve ; autrement la pièce neuve tire sur le vieux tissu et le déchire davantage. Ou encore, personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement la fermentation fait éclater les outres, et l’on perd à la fois le vin et les outres. A vin nouveau, outres neuves. »

Prière d’introduction Jésus, quelle joie et quel cadeau de disposer de ce temps seul avec toi ! Je veux te connaître plus profondément. Je veux espérer en toi plus fermement. Je veux t’aimer avec plus de constance, jour après jour. Toi seul peux m’accorder ces dons. Toi seul peux faire de moi un apôtre audacieux et joyeux pour ton Royaume.

Demande Seigneur, aide-moi à vivre cette joie nouvelle que tu donnes à chaque personne qui te suit de près, prêt à porter la croix avec toi.

Points de réflexion

1. La joie de l’Époux Les prophètes de l’Ancien Testament, en particulier Osée et Isaïe, décrivent les relations entre Israël et Yahvé comme l’ alliance d’ un mariage. Israël est l’épouse, souvent infidèle, et Yahvé est l’époux. Quand le Christ se présente comme l’époux, il s’approprie un titre qui avait été réservé à Dieu seul. Il est donc clair, Jésus se dit bien plus qu’un rabbin ordinaire. Quelle expérience associons-nous avec un fiancé et la fête du mariage ? La joie ! « Bien qu’il soit vrai que la croix n’est jamais absente d’une vie authentiquement chrétienne, il est également vrai que le Dieu qui vient à notre rencontre sur cette croix est le même Dieu qui a créé le ciel et la terre, les océans et les montagnes, les rires, la lumière du soleil, et tous les plaisirs terrestres » (Jean Bartunek, LC, La Meilleure Part, p. 365). Jésus Christ est venu nous apporter la joie, une joie qui dure éternellement.

2. Les chrétiens devraient-ils jeûner ? Le Christ dit que lorsque l’époux sera enlevé, ses disciples jeûneront. C’est sa première référence dans l’Evangile de Marc à sa Passion à venir. Le jeûne est une manière de partager les souffrances du Christ. Le jeûne, les sacrifices et les actes d’abnégation sont également des moyens de nous détacher des biens terrestres en vue de s’accrocher plus fermement au Christ lui-même. Ils nous font prendre conscience à quel point nous avons besoin de Dieu. Mais ces manières de partager la croix du Christ ne doivent pas faire de nous des disciples maussades. « Certains chrétiens donnent l’impression que suivre le Christ est une affaire sombre ou que la vie chrétienne consiste avant tout dans des sacrifices austères et des obligations ennuyeuses. Sans joie, morne, terne. Pas étonnant que certains veulent rester aussi loin que possible du christianisme ! . . . Si notre amitié avec le Christ ne nous remplit pas d’un enthousiasme contagieux, nous sommes probablement des amis bien mièvres. "(Jean Bartunek, LC, La Meilleure Part, p. 365).

3. "Voici, je fais toutes choses nouvelles." Dans le film « La Passion du Christ », Jésus prononce cette phrase de l’Apocalypse quand il rencontre sa mère Marie sur le chemin de croix qui mène au Calvaire. La "porte étroite" de la croix du Christ conduit à une manière de vivre radicalement nouvelle. Elle apporte la joie en abondance, une vigueur nouvelle, la paix intérieure. Le vin nouveau de la vie de grâce que le Christ déverse sur ses disciples doit non seulement changer notre mode de vie, mais même notre attitude intérieure. Comme l’a dit saint François de Sales : Un saint triste est un triste saint. Quels obstacles dans ma vie dois-je surmonter pour suivre le Christ avec plus de joie et pour être un témoin de cette joie ?

Dialogue avec le Christ Merci, Seigneur, pour la nouvelle vie que tu es venu apporter - ta propre vie divine de grâce pour moi et pour chacun de tes fidèles disciples. Aide-moi à partager cette joie avec les autres. Il me tarde d’être un véritable apôtre de ta joie.

Résolution Aujourd’hui, je m’efforcerai de m’oublier moi-même et de ne chercher qu’à rendre joyeux ceux qui m’entourent



RC-SPIP-NUM:4259

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales