Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 mars 2020 - Sainte Gladys
Date : samedi 30 janvier 2010
La m餩tation

 

Les méditations

Quand la barque prend l’eau

Saint Marc 4, 35-41

Toute la journée, Jésus avait parlé à la foule en paraboles. Le soir venu, il dit à ses disciples : « Passons sur l’autre rive. » Quittant la foule, ils emmènent Jésus dans la barque, comme il était ; et d’autres barques le suivaient. Survient une violente tempête. Les vagues se jetaient sur la barque, si bien que déjà elle se remplissait d’eau. Lui dormait sur le coussin à l’arrière. Ses compagnons le réveillent et lui crient : « Maître, nous sommes perdus ; cela ne te fait rien ? » Réveillé, il interpelle le vent avec vivacité et dit à la mer : « Silence, tais-toi ! » Le vent tomba, et il se fit un grand calme. Jésus leur dit : « Pourquoi avoir peur ? Comment se fait-il que vous n’ayez pas la foi ? » Saisis d’une grande crainte, ils se disaient entre eux : « Qui est-il donc, pour que même le vent et la mer lui obéissent ? »

Prière d’introduction Seigneur Jésus, tu as été ferme avec tes disciples quand ils ont douté de toi. Augmente ma foi en toi. Fais que je croie davantage à ton amour pour moi. Fais-moi toujours ressentir ton amour paternel. J’espère en toi et en ta bonté envers moi. Je t’aime et j’ai confiance en toi.

Demande Seigneur, fais grandir en moi la foi et la confiance en toi.

Points de réflexion

1. Jésus dort. Le soir du Jeudi Saint, dans le jardin de Gethsémani, les trois disciples de Jésus dorment. Dans le passage d’aujourd’hui, Jésus dort dans la barque. Il y a toute la différence du monde entre ces deux « sommeils ». Quand les disciples dormaient, le Christ était laissé complètement seul à un moment où il aurait eu besoin de leur compagnie. Dans le bateau, Jésus n’avait pas laissé ses apôtres seuls. Il était entièrement avec eux et les aurait protégés d’un possible danger. Est-ce que je dors quand Jésus a besoin de moi ? Est-ce que parfois mon attention est-elle ailleurs alors qu’il voudrait que je l’écoute et que je sois avec lui ? Est-ce que je crois vraiment qu’il me protège à chaque instant ?

2. Jésus ne désespère pas. La patience du Christ est sans limites. Nous mettons sa patience à l’épreuve si souvent chaque jour et de bien des manières. Quelquefois de façon tout à fait inconsciente. « Pourquoi avoir peur ? Comment se fait-il que vous n’ayez pas la foi ? » : le cri du coeur du Christ ne signifie pas que sa patience est à bout. Il veut nous faire remarquer que nous perdons notre temps loin de lui et que nous pouvons avoir une confiance totale dans son action dans notre vie. Jésus ne désespère pas de nous. Et nous, faisons-nous confiance à Dieu quoi qu’il arrive ?

3. Demandons son aide. Notre vie sur terre est la fusion d’une somme considérable de grâces de Dieu et de notre maigre collaboration. Croire, c’est difficile ? Demandons à Dieu d’augmenter notre foi ! Un enseignement de l’Eglise nous trouble ? Portons-le dans la prière ! Le Christ est exigeant mais toujours secourable. Jamais nous serons tentés au-delà des forces de la grâce qu’il tient à notre portée.

Dialogue avec le Christ Seigneur, tant que tu as été avec eux tes disciples ont beaucoup appris et pourtant ils doutaient encore. Ma vie est traversée par le doute bien que j’aie eu souvent l’occasion de constater ton aide. Mon égoïsme est ma pierre d’achoppement. Je voudrais arriver à toujours te faire confiance, en me méfiant de moi-même et de mes capacités. Accorde-moi, Seigneur, l’humilité dont j’ai tant besoin.

Résolution Je me concentrerai sur un point de ma vie qui me donne le plus de soucis et je le remettrai entre les mains de Dieu en lui demandant la grâce d’une plus grande confiance.



RC-SPIP-NUM:4270

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales