Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 avril 2020 - Saint Isidore
Date : dimanche 7 février 2010
La m餩tation

 

Les méditations

Leçon de pêche

Saint Luc 5, 1-11

Un jour, Jésus se trouvait sur le bord du lac de Génésareth ; la foule se pressait autour de lui pour écouter la parole de Dieu. Il vit deux barques amarrées au bord du lac ; les pêcheurs en étaient descendus et lavaient leurs filets. Jésus monta dans une des barques, qui appartenait à Simon, et lui demanda de s’éloigner un peu du rivage. Puis il s’assit et, de la barque, il enseignait la foule. Quand il eut fini de parler, il dit à Simon : « Avance au large, et jetez les filets pour prendre du poisson. » Simon lui répondit : « Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre ; mais, sur ton ordre, je vais jeter les filets. » Ils le firent, et ils prirent une telle quantité de poissons que leurs filets se déchiraient. Ils firent signe à leurs compagnons de l’autre barque de venir les aider. Ceux-ci vinrent, et ils remplirent les deux barques, à tel point qu’elles enfonçaient. A cette vue, Simon-Pierre tomba aux pieds de Jésus, en disant : « Seigneur, éloigne-toi de moi, car je suis un homme pécheur. » L’effroi, en effet, l’avait saisi, lui et ceux qui étaient avec lui, devant la quantité de poissons qu’ils avaient prise ; et de même Jacques et Jean, fils de Zébédée, ses compagnons. Jésus dit à Simon : « Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu prendras. » Alors ils ramenèrent les barques au rivage et, laissant tout, ils le suivirent.

Prière d’introduction Dieu, notre Père, dans ta miséricorde sans bornes, tu as révélé la beauté de ta toute-puissance en pardonnant sans cesse nos péchés. Que la puissance de cet amour demeure toujours dans nos coeurs afin que nous puissions apporter à ceux que nous rencontrons le pardon et l’assurance de ton royaume. Par Jésus-Christ notre Seigneur.

Demande Seigneur Jésus, conduis-moi selon ta volonté.

Points de réflexion

1. Avance au large et jetez vos filets. Ce passage illustre un aspect de la personnalité du Christ, notamment son autorité naturelle. Debout devant Jésus, Pierre la ressentait bien tout comme il l’avait ressentie tout au long du ministère du Christ. Toute la personne de Jésus inspirait la confiance, la force et la fermeté dans ses propos sans toutefois être dogmatique, rigoureux ou écrasant. Son autorité n’écrasait jamais la mèche qui fume mais elle incitait les âmes à une plus grande foi, à un amour plus profond, à une espérance plus forte. Il inspirait la confiance et les hommes qui l’écoutaient été prêts à le suivre et même à lui donner leur vie. Avance au large. Pierre ne pouvait pas imaginer le sens que prendraient ces mots dans sa vie.

2. Ils capturèrent une grande quantité de poissons : leurs filets se déchiraient. Jean n’oublia jamais cet événement extraordinaire. Après la résurrection du Seigneur, c’est Jean qui le reconnut sur le rivage : « C’est le Seigneur ! » (Jean 21,7) non pas parce qu’il distingua sa figure de loin mais parce qu’il avait perçu l’empreinte du Christ dans cette pêche miraculeuse, une prise si semblable à celle qui était arrivée quelque temps auparavant. Nous pouvons donc conclure que cette prise n’est pas ordinaire. Dans toutes ses années de pêcheur, Pierre n’avait jamais imaginé qu’une telle prise fut possible. Le fruit des efforts d’aujourd’hui transcende de beaucoup leur habileté de pêcheur. On ne peut que conclure avec Jean : C’est le Seigneur.

3. Eloigne-toi de moi car je suis un homme pécheur. La réponse de Pierre est une autre raison de croire qu’il ne s’agissait pas d’une prise ordinaire. Dans cet instant fulgurant et apparemment éternel, Pierre comprend le rôle extraordinaire de Jésus dans cette pêche miraculeuse et sa propre indignité. Isaïe et Moïse ont eu des expériences semblables : » Malheur à moi ! Je suis perdu, car je suis un homme aux lèvres impures, j’habite au milieu d’un peuple aux lèvres impures et mes yeux ont vu le roi, le seigneur, le tout-puissant. » (Isaïe 6,5) Moïse se voila la face car il craignait de regarder Dieu (Ex.3,6) « La rencontre avec le Christ change radicalement la vie d’une personne ; elle provoque ... une profonde conversion du coeur et de l’esprit et elle établit une communion de vie qui devient l’intimité. » (Jean Paul II, 6 septembre 2000) Jésus retient l’attention intégrale de Pierre. Il sait qu’il peut avoir confiance en Jésus et c’est le premier pas qu’il fait vers cette « communion qui devient l’intimité. »

Dialogue avec le Christ Jésus, accorde-moi cette foi qui fait confiance sans hésitation. Parfois, je pense connaître le meilleur chemin et l’action la plus logique, mais c’est toujours toi qui sais mieux. Eclaire mon esprit. Mère très pure, fais que mon coeur soit tout à Jésus.

Résolution Au moins trois fois aujourd’hui, je m’arrêterai pour élever mon coeur, mes pensées et ma volonté vers Jésus, afin de réorienter vers lui toutes mes actions.



RC-SPIP-NUM:4283

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales