Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 avril 2020 - Saint Isidore
Date : samedi 20 février 2010
La m餩tation

 

Les méditations

Venu appeler les pécheurs

Saint Luc 5, 27-32

Jésus remarqua un publicain (collecteur d’impôts) du nom de Lévi assis à son bureau de publicain. Il lui dit : « Suis-moi. » Abandonnant tout, l’homme se leva et se mit à le suivre. Lévi lui offrit un grand festin dans sa maison ; il y avait une grande foule de publicains et d’autres gens attablés avec eux. Les pharisiens et les scribes de leur parti récriminaient en disant à ses disciples : « Pourquoi mangez-vous et buvez-vous avec les publicains et les pécheurs ? » Jésus leur répondit : « Ce ne sont pas les gens en bonne santé qui ont besoin du médecin, mais les malades. Je suis venu appeler non pas les justes mais les pécheurs, pour qu’ils se convertissent. »

Prière d’introduction Seigneur, le Carême a commencé depuis quelques jours. Je voudrais connaître une véritable conversion et à la fin de ce temps de Carême, pouvoir te dire que j’ai fait un long chemin pour arriver où je suis. J’ai perdu mes mauvaises habitudes, je vis d’une vie nouvelle. Je sais qu’à chaque jour je dois travailler dans ce but. Reçois ma prière ce matin comme un léger effort pour l’atteindre. J’ai confiance qu’avec ta grâce et ma coopération j’avancerai sur le chemin de la sainteté.

Demande Seigneur, accorde-moi une conversion véritable et décisive comme celle de Lévi.

Points de réflexion

1. L’ennui de posséder, l’exaltation de devenir. L’avenir de Levi était assuré. Il était jeune, riche et populaire mais il connaissait un ennui mortel. Quelque chose de vital lui manquait. Un jour le Maître passe, et avec deux mots, lui ouvre la perspective d’une vie nouvelle. Ce qui s’ensuivit fut un saint bouleversement dans sa vie. Il quitta ses richesse, fit un tri parmi ses amis et commença une nouvelle vie. Levi devint Matthieu. Il eut seulement besoin de voir Jésus, de l’observer et de l’entendre prononcer ce mémorable : « Suis-moi ». Ressentir ce qu’est Jésus est si profond et pénétrant que rien ne peut être comparé à cette expérience. Tous ceux qui ont goûté la présence du Christ trouvent fade et insipide toute autre chose.

2. Ne pas accaparer le Christ. Levi partage ce qu’il vient de découvrir. Il ne craint pas de parler de sa vie passée pour faire avancer sa mission. Non seulement il veut suivre le Christ mais il veut lui en amener d’autres. Pour prouver sa grande joie, il l’invite à un grand banquet. Il invite ses anciens amis, collecteurs d’impôts et pécheurs, et leur donne l’occasion, à eux aussi, de rencontrer le Christ et de le découvrir. Matthieu comprend alors le sens de sa vie passée : n’était-ce pas pour qu’il puisse maintenant conduire au Christ ses compagnons de vie de péché.

3. Un diagnostic divin. Le Christ ne peut rejoindre que les personnes qui acceptent sa mission. Il ne peut rien faire pour ceux qui sont méfiants ou circonspects. Ceux-ci le jugent et se plaisent à lui donner des conseils. Si un malade réprimande son docteur et le rejette, il ne peut pas espérer une guérison. Mais ceux qui reconnaissent leurs manques et leurs besoins pourront recevoir ce qu’offre le Christ. Accepter le Divin Médecin et son diagnostic signifie que nous nous reconnaissons malades et dans le besoin, cherchant la guérison. Les Pharisiens et les scribes avaient autant besoin du Christ que les collecteurs d’impôts et les pécheurs et le Christ est désireux de les aider et de verser son sang pour eux aussi. Mais l’orgueil les empêche de se reconnaître, eux, pour ce qu’ils sont, et le Christ pour ce qu’il est.

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, viens me rejoindre là où je suis et invite-moi à te suivre, moi aussi.

Résolution Je prendrai un temps de prière aujourd’hui pour reconnaître humblement mon besoin de guérison.



RC-SPIP-NUM:4296

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales