Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 avril 2020 - Saint Isidore
Date : dimanche 14 février 2010
La m餩tation

 

Les méditations

Bénédictions et malédictions

Saint Luc 6, 17 ; 20-26

Jésus descendit de la montagne avec les douze Apôtres et s’arrêta dans la plaine. Il y avait là un grand nombre de ses disciples, et une foule de gens venus de toute la Judée, de Jérusalem, et du littoral de Tyr et de Sidon.
Regardant alors ses disciples, Jésus dit :
« Heureux, vous les pauvres : le royaume de Dieu est à vous !
Heureux, vous qui avez faim maintenant : vous serez rassasiés ! Heureux, vous qui pleurez maintenant : vous rirez !
Heureux êtes-vous quand les hommes vous haïssent et vous repoussent, quand ils insultent et rejettent votre nom comme méprisable, à cause du Fils de l’homme.
Ce jour-là, soyez heureux et sautez de joie, car votre récompense est grande dans le ciel : c’est ainsi que leurs pères traitaient les prophètes.
Mais malheureux, vous les riches : vous avez votre consolation !
Malheureux, vous qui êtes repus maintenant : vous aurez faim ! Malheureux, vous qui riez maintenant : vous serez dans le deuil et vous pleurerez !
Malheureux êtes-vous quand tous les hommes disent du bien de vous : c’est ainsi que leurs pères traitaient les faux prophètes. »

Prière d’introduction O Saint-Esprit, doux hôte de mon âme, au début de ce nouveau jour, je t’ouvre mon âme. Trop souvent, je me laisse envahir par l’immédiat parce que je ne voist que ce qui se présente devant moi, sur le moment, sans me soucier des réalités spirituelles plus grandes. La superficialité ronge mon cœur car j’aspire à des valeurs qui disparaissent aussi vite que la rosée du matin. Je crois que tu me soutiendras par ta lumière et ta force afin d’affermir ma faible volonté faible.

Demande Seigneur, descends à mon niveau pour me relever. Je puis tout par celui qui me fortifie !

Points de réflexion

1. La persévérance vient de la grâce Jésus descendit et s’arrêta dans la plaine et ils sont tous rassemblés autour de lui. Cette introduction est importante, parce qu’elle montre que Dieu descend toujours à pour venir à notre aide. Combien de fois n’avons-nous pas comptés sur nos propres réserves de vertu, pour sur notre seule force pour finir frustré, en situation d’échec ? Jetons un œil à sur nos résolutions du Nouvel An - sont-elles toujours intactes ? Pourtant, c’est le Christ qui vient à nous, nous donnant la force, par sa grâce. N’oublions jamais cela de peur que nous perpétuions notre frustration par l’échec continuel. Un secret pour devenir fort spirituellement est d’admettre et d’accepter notre faiblesse et de nous tourner vers le Christ, lui permettant d’agir comme Dieu dans notre vie. Le Christ sait de quoi nous sommes faits, il sait que nous possédons dans les profondeurs de notre âme un grand désirs pour le Bien, qui côtoie le mal qui, lui, peut nous mener vers à des décisions ruineuses malheureuses au-delà de la réparationdifficiles à réparer. Au vu de notre faiblesse, crions avec Paul : quand je suis faible, c’est alors que je suis fort. (2 Cor 12,10).

2. Dieu connaît notre cœur Le jour de son investiture, le Pape Jean Paul II a proclamé avec force que le Christ sait ce qu’il y a dans l’homme. Lui seul le sait, et ce qui est le plus encourageant est que Jésus n’en est pas ébranlé. Jésus voit toujours dans notre cœur un grand potentiel de sainteté, ce qui explique pourquoi le Saint-Esprit nous inspire sans cesse à une plus grande vertu. Il nous regarde avec des yeux d’espérance, car Il ne brisera point le roseau cassé, Et il n’éteindra point la mèche qui fume (Mt 12,20). Si nous acceptons avec humilité nos limites et nous nous ouvrons à sa grâce et à son plan divin, la richesse spirituelle et la fécondité sera lae nôtre. « Grâce à la lumière de Dieu, l’âme fait des progrès constants en voyant sa propre misère. (...) On peut toujours s’enfoncer dans notre misère. Et à mesure que nous descendons, nous nous élevons, parce qu’ainsi nous nous rapprochons de Dieu, car on peut voir Dieu mieux d’en bas, et donc jouir davantage de ses caresses et faire plus intimement l’expérience du charme de sa divine présence divine "(Mgr Luis M. Martinez, Secrets de la Vie Intérieure).

3. Notre cœur est fait pour aimer Jésus commence son discours en louant la pauvreté d’esprit, ce qui dévoile son importance. Comme Jésus levait les yeux vers la foule, son regard a pénétraé leur forteresse intérieure - leur cœur - où le combat est mené tous les jours, le combat entre "serviam" - je servirai ! - Et " non serviam"- je ne veux pas servir ! Le cœur est fait pour l’amour, mais à l’intérieur, une guerre spirituelle se livre entre aimer Dieu ou aimer les créatures, qui est vraiment l’amour de soi. Là dans le cœur, un combat pour la volonté de Dieu et son plan doit être mené sans relâche, parce que la vie et l’éternité sont pour toujours. "Il est impossible d’atteindre la perfection, sans renoncer à nos biens, sans en libérer nos cœurs. Dieu ne veut pas prendre la pleine possession de nos cœurs jusqu’à ce que tout le reste ait été expulsé. Tant que la racine du dernier attachement désordonné qui demeure en nous n’est pas extirpée, l’amour de Dieu ne peut régner en toute souveraineté. "(Mgr Luis M. Martinez, Secrets de la Vie Intérieure).

Dialogue avec le Christ Accorde-moi, Seigneur, de garder toujours les yeux toujours fixés sur le but, c’est-à-dire sur toi ! Donne-moi le courage d’extirper les affections qui m’empêchent de t’aimer davantage et de devenir le saint que tu m’as appelé à être.

Résolution Je mettrai en œuvre des actes concrets d’humilité afin de lutter contre toute manifestation d’orgueil.



RC-SPIP-NUM:4290

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales