Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 avril 2020 - Saint Isidore
Date : mercredi 3 mars 2010
La m餩tation

 

Les méditations

Un changement de priorités

Saint Matthieu 20, 17-28

Au moment de monter à Jérusalem, Jésus prit à part les Douze et, pendant la route, il leur dit : « Voici que nous montons à Jérusalem. Le Fils de l’homme sera livré aux chefs des prêtres et aux scribes, ils le condamneront à mort et le livreront aux païens pour qu’ils se moquent de lui, le flagellent et le crucifient, et, le troisième jour, il ressuscitera. » Alors la mère de Jacques et de Jean, fils de Zébédée, s’approcha de Jésus avec ses fils et se prosterna pour lui faire une demande. Jésus lui dit : « Que veux-tu ? » Elle répondit : « Voilà mes deux fils : ordonne qu’ils siègent, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ton Royaume. » Jésus répondit : « Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire à la coupe que je vais boire ? » Ils lui dirent : « Nous le pouvons. » Il leur dit : « Ma coupe, vous y boirez ; quant à siéger à ma droite et à ma gauche, il ne m’appartient pas de l’accorder ; il y a ceux pour qui ces places sont préparées par mon Père. » Les dix autres avaient entendu, et s’indignèrent contre les deux frères. Jésus les appela et leur dit : « Vous le savez : les chefs des nations païennes commandent en maîtres, et les grands font sentir leur pouvoir. Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi : celui qui veut devenir grand sera votre serviteur ; et celui qui veut être le premier sera votre esclave. Ainsi, le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour la multitude. »

Prière d’introduction Seigneur, bien que je ne puisse te voir avec mes yeux, je crois que tu es présent en moi maintenant, au cœur de mon être et que tu me connais bien mieux que je ne me connais moi-même. Je sais aussi que tu m’aimes bien plus que je ne m’aime moi-même. Merci de m’aimer et de veiller sur moi, bien que je ne le mérite aucunement. Pour ma part je t’offre le chagrin que j’ai pour mes péchés et mon espoir de t’aimer plus chaque jour.

Demande Seigneur détourne-moi de la dépendance aux honneurs humains et à l’approbation.

Points de réflexion

1. Désir de reconnaissance Jacques et Jean ont été confrontés à la tentation que le diable a placée devant chaque apôtre : « Quel est mon intérêt en cela, Seigneur ? » Nous débutons notre tâche apostolique avec une pureté d’intention, mais, si nous n’y faisons pas attention cela devient vite « purement attention ». Le Christ est toujours resté à l’écart de toute querelle de pouvoir. Jean avait alerté le Christ, « Maître, nous avons vu quelqu’un qui chassait les démons en ton nom, et nous avons tenté de l’arrêter car il ne nous suit pas. » Le Christ répondit simplement « Ne l’empêchez pas… celui qui n’est pas contre nous est pour nous. » ( Mc 9,39-40) Est-ce que je me reconnais dans cette attitude des disciples ?

2. Le Christ ne se laisse pas démonter par leur insensibilitéJésus vient de dévoiler sa passion à ses disciples et cela pèse lourd sur son cœur. Enfoncés dans leur propre fascination d’être reconnus, ils sont complètement insensibles aux souffrances du Christ. Il ne se laisse pas décourager. Il les aide plutôt avec douceur à regarder au-delà d’eux-mêmes pour le suivre sur le chemin du renoncement jusqu’à la mort. Que faut-il pour que j’oublie mes propres intérêts pour m’occuper sérieusement de ceux de mes proches ?

3. L’exaltation est un amour réel et efficace envers le Christ et les âmes « Ne travaillez pas pour la nourriture qui périt, travaillez pour celle qui subsiste jusque dans la vie éternelle, que le Fils de l’Homme vous donnera » (Jn 6,27). La reconnaissance humaine passe ; elle ne dure pas même le temps d’une vie. Même au paradis la reconnaissance humaine n’aura aucune utilité – nos yeux seront fixés sur Dieu, non les uns sur les autres ou sur nous-mêmes. Cependant nous savons, par la foi, que Dieu nous récompensera au paradis selon nos mérites. Il nous exaltera pour notre service aux autres, spécialement d’avoir conduit d’autres personnes à l’aimer et à le servir. En suis-je convaincu ? A quels honneurs éphémères suis-je accroché ? Comment puis-je mettre le Christ en première place dans ma vie et mieux le servir ?

Dialogue avec le Christ Ô Jésus, je me compare souvent avec les autres. Il est facile de voir ou imaginer ma supériorité sur eux. J’oublie que tout ce que j’ai vient de toi et que je ne peux m’enorgueillir d’aucune de mes qualités ou vertus. Aide-moi à garder cette vérité en tête afin de cultiver une attitude de véritable humilité du cœur.

Résolution Je réciterai tous les jours de cette semaine une prière spéciale pour grandir en humilité.



RC-SPIP-NUM:4307

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales