Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 avril 2020 - Saint Isidore
Date : dimanche 14 mars 2010
La m餩tation

 

Les méditations

La miséricorde d’un Père

Saint Luc 15, 1-3,11-32

Les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l’écouter. Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui : « Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux ! » Alors Jésus leur dit cette parabole : « Un homme avait deux fils. Le plus jeune dit à son père : ’Père, donne-moi la part d’héritage qui me revient.’ Et le père fit le partage de ses biens. Peu de jours après, le plus jeune rassembla tout ce qu’il avait, et partit pour un pays lointain où il gaspilla sa fortune en menant une vie de désordre. Quand il eut tout dépensé, une grande famine survint dans cette région, et il commença à se trouver dans la misère. Il alla s’embaucher chez un homme du pays qui l’envoya dans ses champs garder les porcs. Il aurait bien voulu se remplir le ventre avec les gousses que mangeaient les porcs, mais personne ne lui donnait rien. Alors il réfléchit : ’Tant d’ouvriers chez mon père ont du pain en abondance, et moi, ici, je meurs de faim ! Je vais retourner chez mon père, et je lui dirai : Père, j’ai péché contre le ciel et contre toi. Je ne mérite plus d’être appelé ton fils. Prends-moi comme l’un de tes ouvriers.’ Il partit donc pour aller chez son père. Comme il était encore loin, son père l’aperçut et fut saisi de pitié ; il courut se jeter à son cou et le couvrit de baisers. Le fils lui dit : ’Père, j’ai péché contre le ciel et contre toi. Je ne mérite plus d’être appelé ton fils...’ Mais le père dit à ses domestiques : ’Vite, apportez le plus beau vêtement pour l’habiller. Mettez-lui une bague au doigt et des sandales aux pieds. Allez chercher le veau gras, tuez-le ; mangeons et festoyons. Car mon fils que voilà était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé.’ Et ils commencèrent la fête. Le fils aîné était aux champs. A son retour, quand il fut près de la maison, il entendit la musique et les danses. Appelant un des domestiques, il demanda ce qui se passait. Celui-ci répondit : ’C’est ton frère qui est de retour. Et ton père a tué le veau gras, parce qu’il a vu revenir son fils en bonne santé.’ Alors le fils aîné se mit en colère, et il refusait d’entrer. Son père, qui était sorti, le suppliait. Mais il répliqua : ’Il y a tant d’années que je suis à ton service sans avoir jamais désobéi à tes ordres, et jamais tu ne m’as donné un chevreau pour festoyer avec mes amis. Mais, quand ton fils que voilà est arrivé après avoir dépensé ton bien avec des filles, tu as fait tuer pour lui le veau gras !’ Le père répondit : ’Toi, mon enfant, tu es toujours avec moi, et tout ce qui est à moi est à toi. Il fallait bien festoyer et se réjouir ; car ton frère que voilà était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé ! »

Prière d’introduction Jésus, je renouvelle mon espérance, ma foi et mon amour passionné pour toi dans cette méditation. Je veux te remercier de cette occasion de te rencontrer et de passer un moment avec toi.

Demande Seigneur, augmente ma capacité à aimer.

Points de réflexion

1. La miséricorde en abondance. La miséricorde "trop clémente" du père en cette parabole nous scandalise. Le fils a gaspillé l’héritage familial aux quatre vents, sans le moindre souci pour les conséquences et voilà que son père lui pardonne sans même lui faire le plus léger reproche. Mais le pardon immédiat et total du père a sa source en une bienveillance constante et patiente. Il montre son pardon, en parole et en pensée. Pour les yeux humains, cette attitude est incompréhensible. Cependant, pour nous, elle est merveilleuse puisque nous en bénéficions. C’est la réponse de Dieu le Père à tout pécheur repentant. C’est ainsi que Dieu m’accueille quand je me tourne vers lui dans le sacrement de la réconciliation.

2. Objet de la miséricorde de Dieu. Le père est resté à la fenêtre pendant des jours et des jours dans une attente patiente du retour de son fils. Le fils a du penser qu’il était "dans le pétrin" en remontant lentement le chemin familier qui menait vers la maison paternelle. Il pouvait légitimement s’attendre à ce que son père prépare un long discours plein de reproches. En cette parabole, cependant, Jésus nous dévoile la miséricorde du cœur paternel de notre Père céleste. Le père était prompt à pardonner parce que son amour est illimité et se donne sans poser de conditions.

3. Un cadeau de Carême. En cherchant le pardon de Dieu, pendant ce Carême, je n’aurai pas besoin d’aller loin ou chercher longtemps pour le découvrir. L’amour de Dieu est disponible de manière tangible. Que ma prochaine confession soit une fête aussi joyeuse que l’accueil tendre du père dans la parabole. Pour rendre cette rencontre riche et féconde, l’Église recommande que nous nous préparions au sacrement en examinant notre conscience, en stimulant dans notre cœur une douleur vive pour les offenses commises, en prenant la résolution d’éviter le péché à l’avenir, en admettant tous nos péchés et en accomplissant la pénitence que le prêtre nous donne. Le Seigneur attend ardemment mon retour. Pourquoi tarder ?

Dialogue avec le Christ Père très bon, je ne sais pas pourquoi je n’ai pas toujours cru en ta miséricorde. Trop souvent je me suis détourné de ton amour et de ton pardon. Seigneur, viens dans mon cœur changer ma façon de vivre. Donne-moi les grâces pour être ardent dans mon désir de faire ta volonté. Garde-moi près de toi, en toutes circonstances, jusqu’à ce que nous embrassions et célébrions notre union dans le ciel. Mon retour sera alors cent fois plus joyeux encore que le retour de ce fils prodigue. Merci Jésus de ton cœur tendre et compatissant.

Résolution Je me préparerai à recevoir le sacrement de la réconciliation en faisant un examen de conscience sincère.



RC-SPIP-NUM:4311

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales