Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 mars 2020 - Sainte Gladys
Date : mercredi 24 mars 2010
La m餩tation

 

Les méditations

La vérité vous rendra libres

Saint Jean 8, 31-42

Jésus disait à ces Juifs qui maintenant croyaient en lui : « Si vous demeurez fidèles à ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; alors vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres. » Ils lui répliquèrent : « Nous sommes les descendants d’Abraham, et nous n’avons jamais été les esclaves de personne. Comment peux-tu dire : ’Vous deviendrez libres’ ? » Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : tout homme qui commet le péché est esclave du péché. L’esclave ne demeure pas pour toujours dans la maison ; le fils, lui, y demeure pour toujours. Donc, si c’est le Fils qui vous rend libres, vous serez vraiment libres. Je sais bien que vous êtes les descendants d’Abraham, et pourtant vous cherchez à me faire mourir, parce que ma parole n’a pas de prise sur vous. Je dis ce que moi, j’ai vu auprès de mon Père, et vous, vous faites aussi ce que vous avez entendu chez votre père. » Ils lui répliquèrent : « Notre père, c’est Abraham. » Jésus leur dit : « Si vous êtes les enfants d’Abraham, vous devriez agir comme Abraham. Et en fait vous cherchez à me faire mourir, moi qui vous ai dit la vérité que j’ai entendue de Dieu. Abraham n’a pas agi ainsi. Mais vous, vous agissez comme votre père. » Ils lui dirent : « Nous ne sommes pas des enfants illégitimes ! Nous n’avons qu’un seul Père, qui est Dieu. » Jésus leur dit : « Si Dieu était votre Père, vous m’aimeriez, car moi, c’est de Dieu que je suis sorti et que je viens. Je ne suis pas venu de moi-même ; c’est lui qui m’a envoyé. »

Prière d’introduction Père du ciel, dans ta grande miséricorde accorde-moi la grâce de m’approcher de toi dans la prière. Conduis-moi sur le chemin de la conversion de vie et de la vraie repentance. Apporte ta lumière à nos esprits et ton amour à nos cœurs pour que nous puissions te servir fidèlement aujourd’hui.

Demande Accorde-moi la grâce, Seigneur, de garder ta parole et de devenir libres par ta vérité.

Points de réflexion

1. Une foi vivante La foi n’est réelle que si elle est active : quand elle imprègne nos attitudes et surtout quand elle influence nos actions. « Demeurer » dans la parole du Christ signifie conformer nos vies à sa vie et à ses vertus, et tout particulièrement la vertu de charité qui est l’essence même de la doctrine et de la moralité chrétiennes. Dans un autre passage, il nous est dit que ce ne sont pas ceux qui disent « Seigneur, Seigneur ! » qui entreront dans le Royaume mais seulement ceux qui dès maintenant dans leur vie font la volonté du Père. Demeurer dans sa Parole, c’est ainsi que se fait la sainteté. C’est aussi la matière nécessaire pour persévérer chaque jour, pour reconnaître qu’il est temps de se lever, de se secouer et de recommencer chaque fois que nous faiblissons ou que nous tombons le long du chemin. Est-ce que je me demeure dans la parole du Christ ? Un observateur impartial pourrait-il percevoir par mes attitudes et mes actions que je marche à la suite du Christ ?

2. Un vrai disciple vit la vérité Le Christ semble sous-entendre qu’il existe de vrais et de faux disciples. Il n’y a qu’une façon de faire la différence entre les deux : considère-t-on sa parole seulement comme un idéal ou comme une règle de vie. Aujourd’hui, quantité de voix s’élèvent, même parmi les chrétiens, pour prôner un genre de christianisme « thérapeutique », apte à soigner et à guérir et qui permette de croire dans le Christ tout en adoptant une conduite totalement opposée à celle qu’Il demande à ses disciples et telle que l’enseigne l’Eglise avec autorité. La tentation de dissocier la foi de la pratique n’est jamais loin de nous. Jusqu’à quel point ces idées fausses ont-elles influencées ma façon de comprendre ce que veut vraiment dire suivre le Christ comme un membre de Son Corps mystique, l’Eglise ?

3. La liberté authentique Cette liberté promise par le Christ à ceux qui demeureront dans sa parole est beaucoup plus profonde que celle qu’offre le monde. La liberté du Christ n’est pas simplement une liberté politique. Pas plus est-elle la faculté de choisir ce qui me plaît, quand je veux et comme je veux. La liberté du disciple du Christ est spirituelle, morale et intérieure. C’est la liberté à laquelle aspire tout homme dans le fond de son cœur. Et il n’y a que le Christ qui puisse donner ce type de liberté.

Dialogue avec le Christ Merci, Seigneur, pour cette liberté que tu m’as donnée. Tu aurais pu me priver de liberté. Mais c’est ainsi que tu m’as créé et c’est ainsi que je veux être. Je veux savoir comment utiliser cette liberté, je veux montrer que je suis libre par le geste le plus souverain de ma liberté : Seigneur, puisque je suis libre, je te remets ma liberté et ma volonté afin que ta volonté soit faite.

Résolution J’utiliserai ma liberté de façon responsable comme le Christ me le demande.



RC-SPIP-NUM:4329

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales