Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 avril 2020 - Saint Isidore
Date : jeudi 8 avril 2010
La m餩tation

 

Les méditations

C’est vous qui en êtes les témoins

Saint Luc 24, 35-48

A leur tour, ils racontaient ce qui s’était passé sur la route, et comment ils l’avaient reconnu quand il avait rompu le pain. Comme ils en parlaient encore, lui-même était là au milieu d’eux, et il leur dit : « La paix soit avec vous ! » Frappés de stupeur et de crainte, ils croyaient voir un esprit. Jésus leur dit : « Pourquoi êtes-vous bouleversés ? Et pourquoi ces pensées qui surgissent en vous ? Voyez mes mains et mes pieds : c’est bien moi ! Touchez-moi, regardez : un esprit n’a pas de chair ni d’os, et vous constatez que j’en ai. » Après cette parole, il leur montra ses mains et ses pieds. Dans leur joie, ils n’osaient pas encore y croire, et restaient saisis d’étonnement. Jésus leur dit : « Avez-vous ici quelque chose à manger ? » Ils lui offrirent un morceau de poisson grillé. Il le prit et le mangea devant eux. Puis il déclara : « Rappelez-vous les paroles que je vous ai dites quand j’étais encore avec vous : Il fallait que s’accomplisse tout ce qui a été écrit de moi dans la loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes. » Alors il leur ouvrit l’esprit à l’intelligence des Écritures. Il conclut : « C’est bien ce qui était annoncé par l’Écriture : les souffrances du Messie, sa résurrection d’entre les morts le troisième jour, et la conversion proclamée en son nom pour le pardon des péchés à toutes les nations, en commençant par Jérusalem. C’est vous qui en êtes les témoins. »

Prière d’introduction Seigneur, tu es la source de toute vie, parce que tu es la vie elle-même. Ta résurrection me donne l’espoir de ressusciter d’entre les morts pour me réjouir avec toi dans le ciel pour toujours. Apprends-moi à apprécier tout le bien que tu as fait pour moi et la promesse faite à tous ceux qui mettent leur confiance en toi. Jésus, je t’aime et je veux te suivre de tout mon cœur. Je veux coopérer plus étroitement avec toi, en conduisant beaucoup d’âmes au ciel avec moi.

Demande Seigneur Jésus, donne-moi ta paix. Permets-moi d’avoir part à ta victoire sur le péché et la mort. Que je ne vive que pour toi seul !

Points de réflexion

1. La réaction confuse et changeante des disciples Les récits évangéliques manifestent l’attitude déroutée des disciples, face à la Résurrection. Ils veulent croire, mais ils manquent de confiance. Ils font l’expérience de la joie sincère de voir le Christ ressuscité, mais ils n’ont pas complètement surmonté leur incrédulité prudente. Les deux disciples d’Emmaüs racontent leur retrouvailles et le Christ lui-même apparaît devant eux. Pourtant, même quand il est là en face d’eux, ils sont lents à croire. L’attitude patiente du Seigneur est encourageante. Il n’est pas venu pour un repas, mais il prend un morceau de poisson pour les aider à croire. Nous avons tous nos moments de lumière et de générosité, comme nous avons nos moments d’inertie et de résistance intérieure. Je veux croire, mais parce qu’cela implique de lâcher mes fausses sécurités, j’ai besoin de détachement et de purification.

2. C’est bien moi ! Le Christ n’est pas un fantôme. Il n’est pas le fruit de notre imagination, ni le résultat de nos vœux pieux - quelque chose de trop beau pour être vrai. Le Christ est plus réel que mes craintes, sa grâce est plus forte que ma faiblesse, plus puissante que le péché et la mort elle-même. Devant les réactions mitigées des disciples, il les invite à se reprendre et à réfléchir dans la foi. La réflexion et la contemplation dans la foi conduisent toujours à la vérité du Christ. Est-ce que je vis dans un monde illusoire créé par moi-même, parce que je ne réfléchis pas avec foi sur les réalités et les expériences de ma vie ? Tout ce que j’ai à faire est de surmonter mon incrédulité à l’aide de la foi et de la confiance en Jésus- Christ.

3. Cela a été écrit La Croix n’est pas une erreur. Le Christ ne la voit pas comme un mal nécessaire. Au contraire, " il fallait que s’accomplisse tout ce qui a été écrit." En d’autres termes, cela n’aurait pas pu se passer autrement. Sans la croix, il n’y a pas de résurrection. Sans la résurrection, il n’y a pas d’expérience de la plénitude de la vie, pas d’espoir pour les choses à venir. Ma vie a aussi sa propre expérience de la croix du Christ. Ce qui pour moi peut-être une tournure inattendue, un obstacle ou une difficulté, est pour le Seigneur un moyen de purifier mon cœur et m’amener à la Résurrection.

Dialogue avec le Christ Parfois Seigneur, je crains de voir un fantôme, tout comme les disciples. Ton plan et ta volonté sont si loin de moi que j’ai parfois des difficultés à distinguer entre mes propres illusions ou faux espoirs et ta volonté et ton appel. Aide-moi à trouver en toi la seule source de mon espérance. Je sais que tu es Celui qui ne me laissera jamais tomber.

Résolution Aujourd’hui, je vais chercher une occasion pour parler de la Résurrection du Christ et de l’espérance qu’elle m’apporte.



RC-SPIP-NUM:4346

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales