Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 mars 2020 - Sainte Gladys
Date : vendredi 9 avril 2010
La m餩tation

 

Les méditations

C’est le Seigneur !

Saint Jean 21, 1-14

Jésus se manifesta encore aux disciples sur le bord du lac de Tibériade, et voici comment. Il y avait là Simon-Pierre, avec Thomas (dont le nom signifie : Jumeau), Nathanaël, de Cana en Galilée, les fils de Zébédée, et deux autres disciples. Simon-Pierre leur dit : « Je m’en vais à la pêche. » Ils lui répondent : « Nous allons avec toi. » Ils partirent et montèrent dans la barque ; or, ils passèrent la nuit sans rien prendre. Au lever du jour, Jésus était là, sur le rivage, mais les disciples ne savaient pas que c’était lui. Jésus les appelle : « Les enfants, auriez-vous un peu de poisson ? » Ils lui répondent : « Non. » Il leur dit : « Jetez le filet à droite de la barque, et vous trouverez. » Ils jetèrent donc le filet, et cette fois ils n’arrivaient pas à le ramener, tellement il y avait de poisson. Alors, le disciple que Jésus aimait dit à Pierre : « C’est le Seigneur ! » Quand Simon-Pierre l’entendit déclarer que c’était le Seigneur, il passa un vêtement, car il n’avait rien sur lui, et il se jeta à l’eau. Les autres disciples arrivent en barque, tirant le filet plein de poissons ; la terre n’était qu’à une centaine de mètres. En débarquant sur le rivage, ils voient un feu de braise avec du poisson posé dessus, et du pain. Jésus leur dit : « Apportez donc de ce poisson que vous venez de prendre. » Simon-Pierre monta dans la barque et amena jusqu’à terre le filet plein de gros poissons : il y en avait cent cinquante-trois. Et, malgré cette quantité, le filet ne s’était pas déchiré. Jésus dit alors : « Venez déjeuner. » Aucun des disciples n’osait lui demander : « Qui es-tu ? » Ils savaient que c’était le Seigneur. Jésus s’approche, prend le pain et le leur donne, ainsi que le poisson. C’était la troisième fois que Jésus ressuscité d’entre les morts se manifestait à ses disciples.

Prière d’introduction Seigneur, je crois en toi. Combien de fois me suis-je trouvé dans l’aridité ? J’ai lancé mes filets et je les ai retirés vides. Ce que tu as fait ? Tu as dit un mot et tout a changé. Je crois que tu es toujours avec moi, alors les moments les plus difficiles ne sont rien pour moi, puisque tu es mon Sauveur. Aide-moi à ne croire qu’en toi. Ton amour est ma force : t’aimer, c’est la vie même. Aide-moi à être plus reconnaissant et à te le manifester en m’éloignant de tout mal.

Demande Seigneur Jésus, apprends-moi à ne compter que sur toi.

Points de réflexion

1. Avec Jésus, les échecs ne sont jamais définitifs et le succès n’est pas loin. Trop souvent nous sommes découragés quand arrive un échec. Nous obtenons quelques succès puis nous connaissons la déception. Certains blâment Dieu ou pensent qu’il les a abandonnés. Pierre et les autres avaient été très heureux. Ils avaient vu Jésus ressuscité. Peut-être ses apparitions avaient-elles été intermittentes, puisqu’ils étaient retournés pêcher. Cette nuit-là, ils n’ont rien pris. Le découragement les a peut-être envahis au moment où le soleil se levait à l’horizon. Le découragement peut ébranler les plus solides fondations, tout comme la glace peut faire craquer le béton. Si on ne met pas un frein au découragement, si on ne le remplace pas par une totale confiance, il peut nous détruire. Est-ce que je suis capable d’être souple devant les suggestions, sachant que je n’ai pas toujours toutes les réponses ? Apprenons de Pierre qui a fait confiance quand il a entendu le Seigneur lui dire « Jetez le filet à droite de la barque, et vous trouverez. »

2. Le Seigneuragit dans ma vie J’en suis convaincu mais quelle est ma réponse d’amour du Ressuscité ? Les disciples ne reconnaissent pas le Christ ressuscité du premier coup. Ils vont le reconnaitre par sa façon d’agir. Jésus surgit pour m’aimer et renouveler mes efforts d’aimer. Jusqu’où suis-je prêt à aller pour aimer quand Jésus revient vers moi et m’élève avec les sacrements de pénitence et de l’Eucharistie ? La première pêche miraculeuse marque l’appel définitif pour que les apôtres deviennent des pêcheurs d’hommes. Là seulement, après avoir senti que leurs filets se rompaient, Jean s’est écrié : « C’est le Seigneur ! » Pierre, qui semble plus lent pour certaines choses, se jette à l’eau. Il sait qu’il a été un des premiers « poissons » du Seigneur et sa vocation est d’être avec lui. Pierre a laissé tomber Jésus à l’heure de la Passion. La Résurrection signifie que maintenant il peut se « rattraper » pour son manque d’amour. Est-ce que je revis souvent le moment de mon appel ? Est-ce que je reconnais la façon dont le Seigneur agit dans ma vie ?

3. Jésus les ramène à ce qui est le fondement de leur vie : l’Amour. Jean aimait Jésus d’une façon spéciale. Les autres apôtres avaient chacun leur relation particulière avec Jésus et pas deux de façon semblable. Jésus a toujours manifesté son amitié par des gestes d’amour, pas seulement par des mots. Ici, avec une bonté affectueuse, il leur fait souvenir de leur premier ‘oui’. C’est en contemplant l’amour que Dieu manifeste pour chacun de nous individuellement que nous comprenons qui nous sommes aux yeux de Dieu. "Le Christ Rédempteur révèle pleinement l’homme à lui-même...ainsi... l’homme retrouve la grandeur, la dignité et la valeur propre de son humanité." (Redemptoris Hominis n°10)

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, aide-moi à me rendre compte de l’amour que tu as pour moi, pas tant intellectuellement que par le cœur. Rends-moi capable de répondre généreusement à tes appels.

Résolution Aujourd’hui, devant un échec ou une difficulté, je m’efforcerai de regarder le côté positif des choses et rendre grâce à Dieu.



RC-SPIP-NUM:4344

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales