Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 mars 2020 - Sainte Gladys
Date : dimanche 4 avril 2010
La m餩tation

 

Les méditations

Voir au-delà du tombeau vide

Saint Jean 20,1-9

Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin, alors qu’il fait encore sombre. Elle voit que la pierre a été enlevée du tombeau. Elle court donc trouver Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l’a mis. » Pierre partit donc avec l’autre disciple pour se rendre au tombeau. Ils couraient tous les deux ensemble, mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. En se penchant, il voit que le linceul est resté là ; cependant il n’entre pas. Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau, et il regarde le linceul resté là, et le linge qui avait recouvert la tête, non pas posé avec le linceul, mais roulé à part à sa place. C’est alors qu’entra l’autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut. Jusque-là, en effet, les disciples n’avaient pas vu que, d’après l’Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts.

Prière d’introduction Seigneur, je crois en toi, fais-moi grandir dans la foi pour ceux qui n’ont pas la foi. Seigneur, j’ai confiance en toi, enseigne-moi à espérer pour ceux qui n’ont pas d’espérance. Seigneur, je t’aime par-dessus tout ; que je te montre mon amour par le soin que je mets à écouter ta parole dans la prière et par ma détermination renouvelée à la mettre en pratique dans ma vie. Que j’aime pour ceux qui n’aiment pas. Je viens vers toi dans l’espoir d’embrasser ton don de vie nouvelle, dans les mystères de Pâques.

Demande Seigneur, que je sache regarder au-delà du tombeau vide de mon passé, de mes faiblesses, de mes défauts, de mes échecs et de mes manques d’amour vers ta promesse de vie renouvelée par ta Résurrection.

Points de réflexion

1. La cécité initiale. La cécité initiale envers la réalité de la résurrection de Jésus se remarque surtout chez Marie-Madeleine. Elle est attachée à son souvenir personnel de Jésus, le rabbi itinérant qu’elle connaissait et qu’elle aimait. Tel est le sens de ses paroles : " Ils ont enlevé le Seigneur de son tombeau." Elle réagit selon son vécu, son sentiment. A ce moment-là, elle ne peut pas regarder au-delà du tombeau vide et voir que son maître est passé à une nouvelle vie. Est-ce que nous tombons dans cette même erreur ? Cherchons constamment à regarder au-delà des épreuves, des déceptions et des coups durs de la vie quotidienne. Jésus désire que nous regardions toujours plus haut, vers la joie éternelle et la paix qu’il nous promet.

2. Un rayon d’espoir. Le récit de Pierre et Jean qui courent vers le tombeau excite notre imagination. Ces deux apôtres n’ont pas oublié ce que le Seigneur a prédit au sujet de sa résurrection le troisième jour. Ils doivent s’interroger intérieurement alors qu’ils se précipitent vers la tombe. Il y a à la fois de la spéculation et de l’espoir dans leur cœur : " Est-il possible qu’il ait fait cela ? A t-il réalisé l’inimaginable ?" Au milieu de leur excitation et leur appréhension, les disciples ont du mal à croire au Seigneur ressuscité. N’oublions pas que la foi dans le Seigneur ressuscité est un don et une grâce que nous devons demander et non pas un simple exercice mental. Comme Pierre et Jean ce matin-là, beaucoup d’autres personnes (par exemple, les membres du Sanhédrin, les autorités romaines, des soldats romains, etc.) allaient bien voir que le tombeau était vide, mais tous ne tirent pas la même conclusion. Quelques uns étaient si incrédules qui ils ont même tenté de falsifier le récit de ce qui s’est passé.

3. Le disciple vit et il crut. Une rencontre vivante avec la joie du Christ ressuscité vient à des moments différents pour chacun. Le disciple que Jésus aimait a vu le tombeau et il crût. Il a commencé à rencontrer le mystère du Christ ressuscité dans son cœur et son âme à ce moment précis, alors qu’il ne l’avait pas encore vu de ses yeux. La foi de ce disciple se communique à celui qui se tient à ses côtés. Pierre en est encore à se demander si le Seigneur est vraiment ressuscité. Le fait de voir le tombeau vide n’aurait pas changé la vie de Pierre et Jean s’il n’était pas accompagné de la prière et une ouverture au mystère de la foi. Le Christ ressuscité a conduit les deux disciples à une rencontre intérieure avec lui même avant de se présenter à eux pour la première fois.

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, je veux croire, viens au secours de mon manque de foi. Que ma foi en toi - même une foi aveugle – m’attire vers ta lumière et me permette de continuer quand tout n’est pas clair dans ma vie.

Résolution Je m’efforcerai de voir la présence du Christ dans chaque personne que je rencontre aujourd’hui.



RC-SPIP-NUM:4340

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales