Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 mars 2020 - Sainte Gladys
Date : samedi 24 avril 2010
La m餩tation

 

Les méditations

Partir ou rester

Saint Jean 6, 60-69

Jésus avait dit dans la synagogue de Capharnaüm : « Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle. » Beaucoup de ses disciples, qui avaient entendu, s’écrièrent : « Ce qu’il dit là est intolérable, on ne peut pas continuer à l’écouter ! » Jésus connaissait par lui-même ces récriminations des disciples. Il leur dit : « Cela vous heurte ? Et quand vous verrez le Fils de l’homme monter là où il était auparavant ?... C’est l’esprit qui fait vivre, la chair n’est capable de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et elles sont vie. Mais il y en a parmi vous qui ne croient pas. » Jésus savait en effet depuis le commencement qui étaient ceux qui ne croyaient pas, et celui qui le livrerait. Il ajouta : « Voilà pourquoi je vous ai dit que personne ne peut venir à moi si cela ne lui est pas donné par le Père. » A partir de ce moment, beaucoup de ses disciples s’en allèrent et cessèrent de marcher avec lui. Alors Jésus dit aux Douze : « Voulez-vous partir, vous aussi ? » Simon-Pierre lui répondit : « Seigneur, vers qui pourrions-nous aller ? Tu as les paroles de la vie éternelle. Quant à nous, nous croyons, et nous savons que tu es le Saint, le Saint de Dieu. »

Prière d’introduction Seigneur, je me tourne vers toi dans la prière car je crois que tu es présent ici et maintenant. Je fais confiance à ton désir de me donner chaque grâce dont j’ai besoin aujourd’hui. Merci de ton amour, merci de ton immense générosité envers moi. Je te donne en retour ma vie et mon amour.

Demande Pendant ces quelques moments passés avec toi, Seigneur, aide-moi à grandir dans la foi et en confiance dans le chemin tu as choisi pour moi.

Points de réflexion

1. Des propos difficiles à avaler. Le Père et moi, nous sommes UN. a dit Jésus (Jn 10,30). Beaucoup de juifs n’acceptaient pas que Jésus soit un avec le Père - qu’il était Dieu. Ils n’étaient tout simplement pas prêts à accepter la divinité du Christ. Son message n’avait pas encore pénétré leurs cœurs. Ainsi quand il a expliqué comment il se donnerait à eux dans l’eucharistie, certains se sont fermés. Le premier acte de foi (croire en sa divinité) était crucial pour qu’ils puissent faire un deuxième acte de foi (sa présence eucharistique). Chaque vérité que le Christ révèle à son sujet est reliée à d’autres vérités qu’il veut nous enseigner. Si nous n’en acceptons pas une, les autres nous paraîtront intolérables. Réciproquement, au fur et à mesure que nous grandissons dans notre connaissance, notre foi, et notre amour du Christ, d’autres difficultés rencontrées dans notre vie spirituelle s’envolent.

2. « Voulez-vous partir, vous aussi ? » L’invitation du Christ à accepter sa vérité et son amour est exactement cela : une invitation. Il ne nous force pas . Chaque vérité sur le salut qu’il nous présente peut être acceptée par nous, ou bien refusée. Il en est ainsi pour chaque grâce qu’il nous offre. Après ce discours sur l’eucharistie, plusieurs des disciples du Christ l’ont abandonné et ne l’ont plus accompagné. Comme il les avait invités à le suivre librement, ils étaient libres aussi de s’en aller. Mais partageraient- ils la joie de sa résurrection ? Recevraient-ils la plénitude de la vie qu’il leur avait promise ? S’ils ne marchaient plus avec le Christ, trouveraient-ils ce dont leurs cœurs avaient besoin et désiraient tant ?

3. « A qui irions-nous ? » Pierre croyait déjà en la divinité du Christ. "Nous croyons, et nous savons que tu es le Saint, le Saint de Dieu." Tout ce que Jésus enseignerait ou tout ce qu’il dirait à Pierre, Pierre l’accepterait, même si c’était quelque chose qu’il ne pourrait pas comprendre entièrement. La confiance de Pierre en Jésus-Christ lui a permis de faire le bon choix. Une foi sa profession de foi faite, que pouvait-il gagner de plus ailleurs ou avec quelqu’un d’autre ? Même si le chemin proposé par Jésus était semé de difficultés, quelle autre direction Pierre pouvait-il préférer ?

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, moi aussi, je crois et je suis convaincu que tu es le Saint de Dieu. Comment est-ce que je pourrais trouver un sens à ma vie ou la paix pour mon âme en dehors de toi ? Tes paroles et ta présence dans l’eucharistie sont la vie pour mon âme. Toi, tu es chemin, vérité et vie.

Résolution Aujourd’hui j’accepterai n’importe quelle douleur que je rencontrerai, confiant que cela fait partie du plan providentiel de Dieu pour moi.



RC-SPIP-NUM:4361

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales