Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 mars 2020 - Sainte Gladys
Date : jeudi 29 avril 2010
La m餩tation

 

Les méditations

Travailler pour le Seigneur

Saint Matthieu 11, 25-27

En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : « Je te bénis, Père, Seigneur du ciel et de la terre, d’avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l’avoir révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bonté. Tout m’a été confié par mon Père, et personne ne connaît le Fils si ce n’est le Père, et personne ne connaît le Père si ce n’est le Fils, et celui à qui le Fils veut bien le révéler. Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le poids du fardeau, et moi, je vous soulagerai. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »

Prière d’introduction Bon Jésus, aujourd’hui l’Eglise fête ta servante Catherine de Sienne, vierge, docteur de l’Église, choisie comme copatronne de l’Europe. Toute sa vie durant Catherine a défendu les intérêts du pape et œuvré courageusement pour l’unité et l’indépendance de l’Église. Aide-moi, Seigneur, à comprendre et à vivre la vraie charité afin de contribuer à changer le monde.

Demande Seigneur, accorde-moi un amour encore plus grand pour ton Eglise.

Points de réflexion

1. « Je te bénis, Père. » Le Christ remercie son Père pour ceux qui ont reçu la Bonne Nouvelle et qui ont commencé à la comprendre et à en vivre. Cette « Bonne Nouvelle » est centrée sur le nouveau commandement, le commandement de l’amour que Jésus nous a donné. Nous sommes appelés à aimer notre prochain comme le Christ nous a aimés. Il nous est demandé de répandre la joie et la paix, le pardon et la compréhension. En grandissant dans la vertu de patience, en augmentant notre capacité d’écouter les autres, nous aiderons le Christ à établir cette civilisation de justice et d’amour dont notre monde a tant besoin.

2. Aimer les autres comme Dieu nous a aimés. L’amour que le Christ nous a enseigné se révèle sous divers aspects. Son amour était universel. Il aimait ceux qui étaient bons et ceux qui l’étaient moins. Il a été au service de ses amis et de ses ennemis. Il a fréquenté les justes et les pécheurs. De même, nous devrions avoir des cœurs soucieux de tous, ouverts à tous. L’amour du Christ était véritable : il le manifestait en actions, pas seulement en paroles. Son amour ne connut pas de limites. L’amour de Jésus pour les hommes-pour tous les hommes- était si grand qu’il a donné sa vie pour nous sauver. Le véritable amour ne s’éclipse pas lorsque surviennent des difficultés, qu’elles soient grandes ou petites. Nous pouvons vraiment faire une différence en étant toujours bienveillant avec les autres. Il est toujours possible de trouver un mot gentil pour ceux qui nous sont agréables, comme pour ceux qui nous le sont moins.

3. Comprendre et soutenir les besoins de l’Eglise. L’Eglise continue de répandre le message du Christ. Elle a de nombreux besoins. Ses ennemis, les cultes et les sectes, sont puissants, comme ceux qui donnent un enseignement contraire à la foi. Nous pouvons aider nos proches à mieux connaître leur foi et à défendre l’Eglise des attaques dont elle est l’objet. Nous pouvons l’aider à réaliser ses nombreux projets par nos prières et notre soutien financier. L’Eglise a besoin de vocations. Nous pouvons prier et encourager ceux qui se destinent à consacrer leur vie au Christ. L’Eglise a besoin de ceux qui peuvent donner un témoignage de chrétien. Nous pouvons poser des gestes de charité envers les pauvres, les malades et les sans-abri. Les vrais enfants de l’Eglise sont présents, quand elle a besoin d’eux.

Dialogue avec le Christ Aide-moi, Seigneur, à voir que le monde a besoin de mon action charitable. Apprends-moi à ne pas perdre du temps. Aide-moi à rechercher les occasions où je peux servir mon prochain soit en conseillant ceux qui sont dans le besoin, soit en enseignant ta Parole ou en faisant l’aumône à l’Eglise. Je ne peux pas te dépasser en générosité mais je sais que, quoi que je fasse, pour toi et les autres, ma récompense sera grande dans le Ciel.

Résolution Je vais voir ce que je peux faire de mon temps, de mon énergie et de mes moyens pour servir le Christ, les œuvres de l’Eglise et les moins fortunés plus que je le fais actuellement.



RC-SPIP-NUM:4365

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales