Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 avril 2020 - Saint Isidore
Date : samedi 8 mai 2010
La m餩tation

 

Les méditations

Evangéliser

Saint Jean 15, 18-21

A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Si le monde vous hait, sachez qu’il m’a haï avant vous. Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui est à lui ; mais parce que vous n’êtes pas du monde, et que je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela le monde vous hait. Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite : Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi ; s’ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre. Mais ils vous feront toutes ces choses à cause de mon nom, parce qu’ils ne connaissent pas celui qui m’a envoyé. »

Prière d’introduction Seigneur, je te rends grâces car tu es toujours auprès de moi. Beaucoup de chose de la vie m’attirent, mais tu m’attires davantage. J’espère en toi et je t’aime. Peut-être que je ne comprends pas vraiment ce que signifie d’aimer, et peut-être que je n’aime pas de la façon que je devrais, mais je t’aime.

Demande Seigneur, par ton exemple, aide-moi à résister à la difficulté du quotidien.

Points de réflexion

1. Fardeau "Le monde ne l’a pas reconnu."(Jn 1,10). Voilà l’histoire incroyable des Evangiles. Le Christ est venu et la culture était contre lui. Alors que l’histoire du Christ se déroule dans l’évangile, les forces antagonistes se durcissent : les dangers augmentent de page en page. Ce fut un réel fardeau pour le Christ, semblable au fardeau d’un parent dont les enfants se tournent contre lui. Peut-être que moi aussi je ressens ce fardeau. Peut-être que je vis cette rejection de la part de ceux qui m’aiment ou de ceux qui ne croient pas.

2. L’accepter Le Christ l’a accepté. Il ne s’est pas plaint. Je suis sûr qu’il a demandé à son père un chemin plus facile. Il en est de même dans nos vies. Je rencontre souvent des problèmes, même quand je veux bien faire. Il y a des moments de la vie où je dois accepter mes limitations et les limitations que m’imposent les autres. C’est un moment mémorable de la vie – celui où j’accepte ma croix, comme le fit Jésus. Accepter n’est pas facile, mais en même temps cela remplit mon cœur d’une profonde paix et peut-être même de joie.

3. Solutions Après avoir accepté ma croix, je ressens un nouveau courage, et mon imagination s’enflamme. L’amour recherche toujours des solutions : Jésus n’a pas cessé de chercher des façons de se faire comprendre. Je dois faire de mon mieux pour évangéliser, même si je ressens une opposition. Avec l’aide du Christ, aucun obstacle n’est trop important. Il va m’aider à surmonter tous les problèmes que je peux rencontrer. Ce qui est important c’est que je me concentre sur l’accomplissement de sa volonté par amour. Il s’occupera du reste.

Dialogue avec le Christ Seigneur tu connais mon fardeau. Tu sais ce qui m’empêche de dormir, ce qui me tient réveillé. Aide-moi à l’accepter, comme tu as accepté ta croix.

Résolution Au lieu de me plaindre, j’utiliserai mon énergie et ma créativité à voir comment je peux alléger le fardeau des autres.



RC-SPIP-NUM:4375

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales