Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 avril 2020 - Saint Isidore
Date : mercredi 5 mai 2010
La m餩tation

 

Les méditations

Restons unis

Saint Jean 15, 1-8

A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Moi, je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi, mais qui ne porte pas de fruit, mon Père l’enlève ; tout sarment qui donne du fruit, il le nettoie, pour qu’il en donne davantage. Mais vous, déjà vous voici nets et purifiés grâce à la parole que je vous ai dite : Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut pas porter du fruit par lui-même s’il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi. Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là donne beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire. Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est comme un sarment qu’on a jeté dehors, et qui se dessèche. Les sarments secs, on les ramasse, on les jette au feu, et ils brûlent. Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voudrez, et vous l’obtiendrez. Ce qui fait la gloire de mon Père, c’est que vous donniez beaucoup de fruit : ainsi, vous serez pour moi des disciples. »

Prière d’introduction Seigneur Jésus, qu’est ce que je possède que je n’ai reçu de toi ? Je me mets en ta présence, avec une profonde gratitude pour tout ce que tu as fait pour moi.

Demande Seigneur, soigne mon cœur tout comme le vigneron élague et soigne sa vigne pour qu’elle porte des fruits en abondance.

Points de réflexion

1. Jésus, doux et humble de cœur. L’orgueil divise toujours, alors que l’humilité unit. L’orgueil nous rend aveugle. Les juifs dans ce récit ont oublié que le privilège de naître au sein du Peuple Elu était un don immérité. L’humilité nous aide à mettre les choses dans une juste perspective et à vivre dans la vérité. Elle nous aide à ne pas donner trop de valeur à ce qui est en réalité purement extérieure, par exemple la façon de manger, de s’habiller ou de parler. Elle nous aide à nous ouvrir à la manière d’être des autres au lieu d’essayer d’adapter les autres à notre propre façon d’être. Il ne s’agit pas ici simplement de « gentillesse » ou de bienveillance insipide. L’humilité est le chemin vers la sainteté. La sainteté des uns attirent les autres. La contribution la plus importante que nous puissions faire à la Nouvelle Evangélisation est précisément notre sainteté de vie.

2. "Celui en qui je demeure porte beaucoup de fruit. " Nous voudrions voir dans les juifs de l’époque de Jésus des êtres méchants dont l’attitude déplorable est bien différente de la nôtre. Nous pensons que nous aurions été incapables de crucifier le Christ. Dans le fond, ces juifs ont voulu que Dieu s’accommode à leurs projets. En fait nous ne sommes pas si différents d’eux. En réalité, nous souhaiterions bien souvent que Jésus agisse autrement dans nos vies. Nous voudrions que la vie se déroule comme un long fleuve tranquille. Nous voudrions que les vérités de la foi soient à notre portée. Nous devons, avec simplicité, laisser de côté nos propres projets et laisser Dieu être Dieu, en Lui offrant nos désirs pour qu’Il les corrige, pour qu’Il en dispose selon sa volonté. Cela nous fait-il peur ? Bien sûr, mais en réalité c’est ce qu’il y a de mieux à faire car nous savons que les plans de Dieu sont les meilleurs pour nous, même si nous ne le percevons pas sur le moment.

3. "Demeurez en moi ." Plus qu’un temps spécifique prolongé dédié à la prière, être uni à la vigne signifie avoir une certaine attitude devant Dieu. C’est une attitude de recherche : chercher Jésus Christ, non pas à travers quelques idées pieuses, mais chercher à Le rencontrer, comme nous recherchons à rencontrer une personne, un ami. Cela signifie chercher avec simplicité à conformer notre vie à la volonté de Dieu, à être cohérent avec les principes de la foi, à vivre partout la charité chrétienne : à la maison, au travail, avec nos amis, pendant une réunion ou dans l’autobus. Tous ces moments sont des occasions pour faire la volonté de Dieu. Celui qui est animé de ce désir sent jaillir de son cœur et de manière presque spontanée un dialogue bref avec Jésus, une demande, ou un simple merci. Ceci est vrai même si au début, il y faut un effort de volonté.

Dialogue avec le Christ Seigneur, je te rends grâce pour cette méditation. Je te suis reconnaissant pour ta présence à mes côtés et pour toute l’aide que tu me donnes dans ma vie de tous les jours. Aide-moi à accepter le travail de nettoyage du Maître de la vigne afin que je donne des fruits de sainteté et que j’attire plus de personnes à toi.

Résolution Aujourd’hui j’éviterai de me plaindre et j’adopterai une attitude positive, afin de plaire à Dieu et à attirer des âmes à lui.



RC-SPIP-NUM:4372

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales