Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 avril 2020 - Saint Isidore
Date : samedi 1er mai 2010
La m餩tation

 

Les méditations

Philippe et Jacques : Le vertical et l’horizontal

Saint Jean 14, 7-14

A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. » Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. » Jésus lui répond : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire : ‘Montre-nous le Père’ ? Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ! Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; mais c’est le Père qui demeure en moi, et qui accomplit ses propres œuvres. Croyez ce que je vous dis : je suis dans le Père, et le Père est en moi ; si vous ne croyez pas ma parole, croyez au moins à cause des œuvres. Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi accomplira les mêmes œuvres que moi. Il en accomplira même de plus grandes, puisque je pars vers le Père. Tout ce que vous demanderez en invoquant mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. Si vous me demandez quelque chose en invoquant mon nom, moi, je le ferai. »

Prière d’introduction Père, Tu me donnes ce temps de prière. Je vais l’utiliser avec sagesse car je sais que je ne peux considérer ce don comme automatique. Je veux être avec toi afin de te plaire, t’aimer et te glorifier.

Demande Seigneur donne-moi la foi de te voir en mon prochain.

Points de réflexion

1. La demande de Philippe. On ne peut reprocher à Philippe sa timidité ! Il ne demande rien moins que l’ultime expérience humaine de Dieu : la « Théophanie » de la Vision Béatifique. Se rend-il compte de ce qu’il demande ? Comme Dieu l’avait dit à Moïse « personne ne peut voir ma face et vivre » (voir Ex.3 ,20). Cette demande si audacieuse révèle certainement la confiance absolue de Philippe dans la puissance de Jésus ! Mais le Seigneur le ramène sur terre : ce n’est pas le moment d’avoir des visions, il faut avoir la foi. Voir Jésus, le connaître, révèle le Père. Nous aussi marchons par la foi. Comme Philippe nous devons cultiver un cœur qui a soif d’avoir l’expérience de Dieu. Un jour nous verrons Dieu, face à face, tel qu’Il est.

2. Jacques et l’Essence de l’Evangile. La tradition réclame que l’Apôtre que nous fêtons aujourd’hui est saint Jacques le Mineur, qui sera le premier évêque de Jérusalem, connu aussi comme fils d’Alphée et « frère » (cousin) du Seigneur. Alors que Philippe nous démontre son désir audacieux d’avoir l’expérience religieuse ultime de Dieu, Jacques nous montre, qu’à côté de l’aspiration d’une spiritualité accomplie, la vraie religion se vit dans le terre à terre du quotidien. Dans son épitre il écrit : « Si quelqu’un se croit pieux et ne réfrène pas sa langue, mais abuse son cœur, sa religion est vaine. La religion pure et sans reproche aux yeux de Dieu notre père consiste en ceci : visiter dans leur détresse les orphelins et les veuves, et se garder soi-même indemne des souillures de ce monde. » (Jacq. 1, 26-27) Les anges doivent être abasourdis de voir notre langue passer de l’humble réception de Notre Seigneur dans l’Eucharistie puis se transformer en dard arrogant vis-à-vis de notre prochain ! Jacques a vraiment relevé un défi important : une spiritualité authentique produit des actes de charité.

3. Notre foi apostolique. Philippe et Jacques représentent une véritable synthèse. Comme la croix de Notre Seigneur avec ses deux poutres, Philippe représente la dimension verticale de notre foi apostolique et Jacques l’horizontale. Nous devons constamment aspirer à atteindre les hauteurs, la vision de Dieu dans toute sa gloire. Nous aussi gardons nos pieds sur terre, nous rappelant que notre prochain est le Christ auprès de nous. Notre façon de le traiter, avec amour, indifférence ou haine, est la mesure de notre relation avec le Seigneur lui-même.

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, je sais que tu peux me montrer le Père. Tu me conduis au ciel, où je te verrai en pleine gloire avec le Père et l’Esprit Saint. Donne-moi la force pour qu’il n’y ait jamais d’interruption de mon amour pour toi et pour le prochain que tu as placé près de moi.

Résolution Je ferai un acte de charité aujourd’hui pour quelqu’un avec qui j’ai une relation difficile.



RC-SPIP-NUM:4369

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales