Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 avril 2020 - Saint Isidore
Date : dimanche 16 mai 2010
La m餩tation

 

Les méditations

Que tous soient un

Saint Jean 17, 20-26

A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, les yeux levés au ciel, il priait ainsi : « Je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui accueilleront leur parole et croiront en moi. Que tous, ils soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient un comme nous sommes un : moi en eux, et toi en moi. Que leur unité soit parfaite ; ainsi, le monde saura que tu m’as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m’as aimé. Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, eux aussi soient avec moi, et qu’ils contemplent ma gloire, celle que tu m’as donnée parce que tu m’as aimé avant même la création du monde. Père juste, le monde ne t’a pas connu, mais moi je t’ai connu, et ils ont reconnu, eux aussi, que tu m’as envoyé. Je leur ai fait connaître ton nom, et je le ferai connaître encore, pour qu’ils aient en eux l’amour dont tu m’as aimé, et que moi aussi, je sois en eux. »

Prière d’introduction Seigneur Jésus, je te remercie pour ce temps, passéseul avec toi. Aide-moi à mettre de côté mes soucis et mes préoccupations. Que tu sois ma seule préoccupation pour le moment. J’ai besoin de toi dans ma vie. J’ai besoin de ton amour et de ton encouragement. Aide-moi à t’aimer de tout mon cœur, de toute mon âme, de toutes mes forces et de tout mon esprit.

Demande Seigneur aide-moi à être assez humble pour demander pardon et pour pardonner à ceux qui m’ont offensé.

Points de réflexion

1. L’unité parmi les disciples. Jésus prie pour l’unité de tous les croyants. Il désire que nous soyons un, unis dans le Christ avec le Père. Aujourd’hui, nous constatons de nombreuses fractures et de divisions au sein de la société. Lorsque nous regardons autour de nous, nous voyons tant de tendances différentes, qui s’opposent souvent, même à l’intérieur de l’Eglise. Dieu ne veut pas de cette division. Il a prié pour que nous soyons tous un, afin que cette unité soit un témoignage pour le monde à qui le Père a envoyé Jésus. Si le monde n’est pas convaincu que le Christ, Fils de Dieu, nous a apporté la Bonne Nouvelle du salut, c’est peut être en partie de notre faute. Est-ce que je pense à prier pour l’unité des chrétiens ? Est-ce que je cherche activement, par mes paroles et par mon attitude, à rassembler plutôt qu’à diviser ?

2. Désunion dans la famille. La société d’aujourd’hui se caractérise par une désunion croissante au sein de la famille. Le divorce déchire les familles, sépare les enfants de leurs parents. Il est rare qu’un enfant ne soit pas marqué, après le divorce de ses parents. L’effet néfaste du divorce sur les enfants est bien connu des sociologues, des médecins et des éducateurs. Pourtant peu de personnes semblent prêtes à contester le droit de mettre fin à un mariage estimé non « réussi ». L’unité voulue par le Christ, pour toutes les familles, est fondée sur son amour. Il est le ciment de notre cohésion. Il nous invite à faire passer les autres avant nous-mêmes et à chercher à servir plutôt qu’à nous servir. Cela exige un effort constant d’écoute, de pardon et de sacrifice personnel. C’est toute autre chose que le mantra à la mode de l’estime de soi et de l’épanouissement personnel à tout prix. Suis-je prêt à demander et à accorder le pardon ? Est-ce que je place ma famille avant mes envies et mes propres projets ?

3. Le désaccord intérieur. Examinons maintenant le domaine interne. Le péché défigure l’amour et nous renferme sur nous-mêmes. Nous devenons de plus en plus égoïstes. Le monde prône inlassablement la liberté de faire ce qui nous plaît. En faisant cela, nous devenons esclaves de nos passions. Suis-je libre de dire non au péché dans ma vie ? Est-ce que je juge souvent mes caprices avec auto-indulgence ? Le péché crée un déséquilibre intérieur, une fracture entre ce que ma conscience me présente comme la volonté de Dieu et ce que je suis en train de vivre. Si nous aimons Dieu, nous lui obéissons. L’amour en dehors de l’obéissance est une illusion, un mensonge et si ma relation avec le Christ n’est pas droite, tout le reste repose sur des sables mouvants.

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, il est difficile de pardonner aux autres. Il est parfois difficile de me pardonner à moi-même. J’ai besoin de ta force pour m’aider à surmonter la douleur pour faire l’effort nécessaire. J’ai besoin de la sécurité de ton amour et ta présence dans ma vie. Aide-moi à voir le déséquilibre que tu désires que je corrige dans ma vie, les blessures que tu veux guérir dans mon cœur, dans ma maison, ma famille et dans mon Eglise.

Résolution Aujourd’hui même, je demanderai pardon : à mon époux (se), enfant, ou ami que j’aurai blessé, volontairement ou non.



RC-SPIP-NUM:4388

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales