Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 avril 2020 - Saint Isidore
Date : mercredi 26 mai 2010
La m餩tation

 

Les méditations

Mourir, c’est entrer dans la Vie

Saint Marc 10, 32-45

Les disciples étaient en route avec Jésus pour monter à Jérusalem ; Jésus les précédait ; ils étaient effrayés, et ceux qui suivaient étaient aussi dans la crainte. Prenant de nouveau les Douze avec lui, il se mit à leur dire ce qui allait lui arriver : « Voici que nous montons à Jérusalem. Le Fils de l’homme sera livré aux chefs des prêtres et aux scribes, ils le condamneront à mort, ils le livreront aux païens, ils se moqueront de lui, ils cracheront sur lui, ils le flagelleront et le tueront, et trois jours après, il ressuscitera. » Jacques et Jean, les fils de Zébédée, s’approchent de Jésus et lui disent : « Maître, nous voudrions que tu exauces notre demande. » Il leur dit : « Que voudriez-vous que je fasse pour vous ? » Ils lui répondirent : « Accorde-nous de siéger, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ta gloire. » Jésus leur dit : « Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire à la coupe que je vais boire, recevoir le baptême dans lequel je vais être plongé ? » Ils lui disaient : « Nous le pouvons. » Il répond : « La coupe que je vais boire, vous y boirez ; et le baptême dans lequel je vais être plongé, vous le recevrez. Quant à siéger à ma droite ou à ma gauche, il ne m’appartient pas de l’accorder, il y a ceux pour qui ces places sont préparées. » Les dix autres avaient entendu, et ils s’indignaient contre Jacques et Jean. Jésus les appelle et leur dit : « Vous le savez : ceux que l’on regarde comme chefs des nations païennes commandent en maîtres ; les grands leur font sentir leur pouvoir. Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi. Celui qui veut devenir grand sera votre serviteur. Celui qui veut être le premier sera l’esclave de tous : car le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. »

Prière d’introduction Seigneur Jésus, au moment de commencer cette prière, je m’agenouille humblement devant toi, reconnaissant que tu es l’unique et vrai Dieu. Je ne viens pas chercher de la consolation mais t’en apporter. Je crois en ton amour pour moi et j’ai confiance en ta miséricorde et ton amour. Comme un enfant, je me remets entre tes mains. Fais de moi ce qui te plaira, mais ne permets jamais que je sois éloigné de toi.

Demande Seigneur, je te demande de me faire connaître ce que c’est que de mourir à soi-même, pour que tu puisses vivre en moi. Accorde-moi plus de courage pour porter les croix de la vie de tous les jours.

Points de réflexion

1. Connaître l’échec fait partie de la vie Les apôtres n’acceptent pas sans protestation les paroles dérangeantes de Jésus parce qu’elles vont à l’encontre de ce que la raison humaine leur faire connaître d’un roi et d’un Messie, titres qu’il revendique pour lui-même. Le succès, la puissance et la gloire sont des qualités propres à un roi. Peut-on imaginer que la croix et la crucifixion en fassent partie ? Aux yeux du monde, la croix était la preuve de l’échec. Mais nous, nous savons que la croix est le symbole de la victoire.

2. Accepter ce qui nous arrive Il est normal que les apôtres aient voulu être aussi près que possible du Seigneur, dans le Royaume des cieux. Pour y être, cependant, ils devaient, eux aussi, porter la croix du Christ. Une chose est certaine : nous sommes tous assurés d’être auprès du Seigneur au Paradis si nous avons librement accepté de porter la croix du Christ pendant notre vie. Par la croix, avec la croix, nous apprenons comment mourir à nous-mêmes et à vivre uniquement pour lui.

3. Il est difficile d’être humble L’eau et l’huile ne se mélangent pas. Cela n’arrive jamais. De même, Dieu et l’âme orgueilleuse ne peuvent jamais s’unir. Si nous voulons que Dieu vive dans notre âme, il faut être humble. Dans notre relation avec lui, Dieu nous provoque. Il nous demande de vivre cette vertu qui est naturellement difficile à mettre en pratique dans nos vies. Seules les âmes humbles peuvent être saintes.

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, je te demande aujourd’hui de faire naître en mon cœur l’’esprit d’humilité, afin que tu puisses réellement faire en moi ta demeure.

Résolution Aujourd’hui, je remercierai d’une façon ou d’une autre mes collaborateurs pour l’aide qu’ils m’apportent.



RC-SPIP-NUM:4394

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales