Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 mars 2020 - Sainte Gladys
Date : lundi 7 juin 2010
La m餩tation

 

Les méditations

Vivre les Béatitudes

Saint Matthieu 5, 1-12

Quand Jésus vit toute la foule qui le suivait, il gravit la montagne. Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent. Alors, ouvrant la bouche, il se mit à les instruire. Il disait : « Heureux les pauvres de cœur : le Royaume des cieux est à eux ! Heureux les doux : ils obtiendront la terre promise ! Heureux ceux qui pleurent : ils seront consolés ! Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice : ils seront rassasiés ! Heureux les miséricordieux : ils obtiendront miséricorde ! Heureux les cœurs purs : ils verront Dieu ! Heureux les artisans de paix : ils seront appelés fils de Dieu ! Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice : le Royaume des cieux est à eux ! Heureux serez-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux ! »

Prière d’introduction Père plein d’amour, source de toutes bénédictions, tu m’as conduit tout au long de ma vie, et tu me conduis toujours. Je te remercie pour ta paternelle sollicitude. Jésus, Fils de Dieu, tu es mort pour moi sur la croix, pour payer le prix de mes péchés et manifester ainsi ton amour inconditionnel pour moi. Je te remercie de me montrer le chemin du retour vers le Père. Saint-Esprit, doux hôte de mon âme, tu me guéris et me fortifies. Tu embrases d’amour les profondeurs les plus intimes de mon âme. Je te remercie pour ta présence aimante en moi.

Demande Jésus, aide-moi à aimer tes béatitudes et à les adopter comme règle de vie.

Points de réflexion

1. Un nouvel enseignement. Imaginons-nous assis au milieu de la foule en ce jour mémorable sur la colline ensoleillée dominant la mer de Galilée. Jésus s’est placé en bas pour prêcher, se servant de l’inclination du lieu comme amphithéâtre naturel. La brise légère passant sur les eaux et s’élevant vers la colline semble porter sa voix douce aux centaines d’auditeurs attentifs. Il est étonnant que le Maître, en dépit de la vigueur du message qu’il transmet, semble si heureux et paisible. Il reflète une liberté intérieure qui lui permet de se dévouer entièrement au service de Dieu des hommes. Le monde semble n’avoir aucune prise sur lui. En écoutant Jésus, nous sommes portés à nous exclamer : « Cet homme sait de quoi Il parle ! » Il sait ce qu’est le ciel. Il sait d’autorité que les bénédictions du ciel dépassent largement tous les bonheurs terrestres imaginables.

2. Une proposition à l’encontre de la culture courante. Ce que nous venons d’entendre peut nous paraître comme le sermon le plus puissant jamais prononcé et il nous faudra un long moment avant de l’assimiler. C’était absolument à contre-courant des idées reçues, c’était même choquant. Et pourtant, aussi provocant qu’il fût, tout paraissait vrai à nos cœurs. Jésus nous a proposé audacieusement dans le Sermon sur la montagne un tout nouveau « plan de route » vers le bonheur. Tous nous avons un profond désir d’être heureux et de vivre en paix et nous pensions en avoir trouvé les moyens. Mais les chemins que Jésus nous indiquent sont à l’opposé de ceux du monde Il se moque bien des fausses béatitudes qui font dépendre le bonheur de la liberté sans morale, de la licence, de la jouissance immédiate et de l’attitude « Profitez du temps qui passe, demain vous n’y serez plus. » Il sait que ces fausses béatitudes sont causes de désordres, de malheurs, de faux espoirs, de craintes et d’angoisses.

3. Le chemin du bonheur véritable. Comme clés du succès et du bonheur, le monde nous propose l’un ou l’autre des sept péchés mortels. Nous entendons régulièrement ces paroles séduisantes : sécurité, vengeance, rires, popularité, règlement de comptes, sexe, puissance, confort. Jésus, sans broncher, du revers de la main, balaie ces idées sans consistance, les appelant des chemins en cul-de-sac. Il a provoqué ainsi l’esprit du monde. Il a accepté d’avance qu’en agissant de la sorte il perdrait de sa popularité et serait conduit au Calvaire. Au lieu du chemin du plaisir facile, il nous en offre un autre, un meilleur, le seul qui conduise au vrai bonheur, comme il est exprimé dans les Béatitudes, celui qu’il a emprunté lui-même jusqu’à sa mort pour nous. Peut-être mon cœur reconnaît-il la vérité de ces paroles... mais suis-je prêt à couper les amarres qui me retiennent aux fausses béatitudes ? Qu’est-ce qui me retient ?

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, tu demeures au ciel avec tous les bénis de ton Père. Tu m’as appelé à la sainteté. Tu m’as appelé au bonheur. Illumine mon esprit aujourd’hui pour que je sache où se trouve le vrai bonheur. Accorde-moi de ne désirer que ce véritable bonheur et de rejeter les imitations que le monde répand sur mon chemin.

Résolution Je vais me remettre sur la voie du vrai bonheur en allant recevoir le sacrement de réconciliation cette semaine.



RC-SPIP-NUM:4405

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales