Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 avril 2020 - Saint Isidore
Date : vendredi 9 juillet 2010
La m餩tation

 

Les méditations

Querelle de famille

Saint Matthieu 10,16-23

Jésus disait aux douze Apôtres : « Voici que je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc adroits comme les serpents, et candides comme les colombes. Méfiez-vous des hommes : ils vous livreront aux tribunaux et vous flagelleront dans leurs synagogues. Vous serez traînés devant des gouverneurs et des rois à cause de moi : il y aura là un témoignage pour eux et pour les païens. Quand on vous livrera, ne vous tourmentez pas pour savoir ce que vous direz ni comment vous le direz : ce que vous aurez à dire vous sera donné à cette heure-là. Car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous. Le frère livrera son frère à la mort, et le père, son enfant ; les enfants se dresseront contre leurs parents et les feront mettre à mort. Vous serez détestés de tous à cause de mon nom ; mais celui qui aura persévéré jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé. Quand on vous persécutera dans une ville, fuyez dans une autre. Amen, je vous le dis : vous n’aurez pas encore passé dans toutes les villes d’Israël quand le Fils de l’homme viendra. »

Prière d’introduction Seigneur, tu es celui qui est constamment dans ma vie. Tu en es le commencement et la fin. Je t’aime parce que tu es mon Sauveur. J’ai confiance en toi. Tu es mon plus proche compagnon. Tu ne me feras jamais défaut. J’espère en toi parce que tu es celui qui m’accueillera dans la vie et la joie éternelles.

Demande Accorde-moi, Seigneur, de m’unir plus intimement à toi.

Points de réflexion

1. Méfiance du monde C’est un paradoxe que Jésus nous ait tant aimés, au point de subir les horreurs de la crucifixion pour nous racheter et nous obtenir le salut. Pourtant, il connait nos faiblesses, il sait que le cœur humain est fragile. « Jésus, lui, ne croyait pas en eux, car il les connaissait tous, et il n’avait nul besoin qu’on lui rendit témoignage au sujet de l’homme : il savait, quant à lui, ce qu’il y a dans l’homme »( Jean 2 ,24-25). De même, Jésus nous prévient de ne pas trop mettre notre confiance dans les hommes. Comme nous, chacun a ses faiblesses. Notre foi en eux doit être toute relative et réaliste. Elle ne doit pas être comparable à celle que nous avons dans le Christ. Est-ce que je fais trop confiance aux autres ? Est-ce que je me rends compte qu’en me fiant trop à eux je m’expose à des déceptions inutiles ?

2. Problèmes intérieurs Le Christ est le rocher sur lequel les flots de l’humanité viennent se briser. Ses exigences s’adressent au cœur de chacun de nous et exigent une réponse personnelle. Comment chacun y répond est un mystère. Certains disent oui, d’autres, non. Les réponses différentes de chaque personne peuvent conduire à des divisions dans les familles. Il n’est pas étonnant que des membres de la même famille puissent être nos adversaires les plus acharnés. L’exemple de fermeté que nous donne le Christ nous montre qu’il demeure plus loyal que des membres de sa propre famille. Est-ce que je peux accepter qu’en suivant le Christ, je peux causer des frictions avec ceux que j’aime ? Est-ce que je peux offrir ces épreuves pour leur salut ?

3. Des cœurs isolés Le Christ n’a jamais promis une vie facile à ses disciples et à ceux qui le suivront. Il sait ce qui mûrit vraiment l’amour : c’est le sacrifice. Le sacrifice nous purifie, nous ennoblit. L’amour sans sacrifice n’est qu’un conte de fée. Aimer, c’est partager la peine, la souffrance de l’autre. « Quand des hommes et des femmes veulent être complètement indépendants, autonomes, » dit Benoît XVI dans un discours du 9 février, 2008, « ils courent les risque de s’enfermer sur eux-mêmes ce qui les réduit à une solitude oppressante. » De même, si nous nous fermons aux appels de Dieu, nous pourrions bien stagner dans notre petitesse. Est-ce que je peux accepter de souffrir pour le Christ , ce qui me permettrait de sortir de mon cocon de confort ?

Dialogue avec le Christ Jésus, il n’est pas si facile de te suivre. Des obstacles s’élèvent de tous côtés, même au sein de la famille. Aide-moi à tout supporter par amour pour toi. Accorde-moi de persévérer dans la foi avec sérénité. J’offre mes sacrifices pour le salut de ceux qui s’opposent à toi.

Résolution Je prierai et ferai un sacrifice pour un membre de ma famille qui s’est éloigné de la foi.



RC-SPIP-NUM:4438

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales