Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 avril 2020 - Saint Isidore
Date : mercredi 28 juillet 2010
La m餩tation

 

Les méditations

Un nouveau printemps pour le christianisme

Saint Matthieu 13, 44-46

Jésus disait à la foule ces paraboles : « Le Royaume des cieux est comparable à un trésor caché dans un champ ; l’homme qui l’a découvert le cache de nouveau. Dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète ce champ. Ou encore : Le Royaume des cieux est comparable à un négociant qui recherche des perles fines. Ayant trouvé une perle de grande valeur, il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète la perle. »

Prière d’introduction Seigneur, le pape Benoît XVI partage la conviction de Jean Paul II que tu prépares un nouveau printemps pour le christianisme. Augmente mon espoir dans ton œuvre, et aide-moi à être un humble ouvrier à ta vigne, en mettant toute mes forces à faire surgir le printemps de l’Église.

Demande Marie, aide-moi à être un instrument de cette Nouvelle
Pentecôte.

Points de réflexion

1. Un nouveau printemps pour le christianisme Quand le Christ décrit le royaume du ciel, il le compare à des objets précieux : un trésor enterré dans un champ, une perle de grand prix. Que procure un tel trésor pour ceux qui le possèdent ? Une joie profonde et inassouvissable, une joie que rien de terrestre ne peut apporter. Pourtant beaucoup de catholiques abandonnent le trésor de la foi, ne participent plus à la messe le dimanche et s’éloignent de l’Église. Lors du voyage du pape Benoît XVI aux États-Unis en avril 2008, les évêques l’ont interrogé au sujet d’ " un certain processus silencieux." Pour le Saint Père les causes se trouvent dans la culture actuelle sécularisée et relativiste. Mais, sur une note plus optimiste, il a rappelé le mot d’ordre du pape Jean Paul II : "Dieu est en train de préparer pour le christianisme un grand printemps que l’on voit déjà poindre" (cf. Redemptoris Missio, 86)

2. Vendre tout pour le Royaume du Christ Que le nouveau printemps devienne une réalité ou non dépendra de la façon dont chacun de nous y répond. Nous devons être disposés à vendre tout pour le royaume du Christ. Certains jeunes découvriront peut être que cela revient à donner leur vie au Christ, de dire "oui" à son appel pour le suivre comme prêtres ou âmes consacrées. Ceux qui ont déjà une famille et une carrière ont le devoir pressant d’encourager des vocations sacerdotales et consacrées. Comme le Christ l’a dit à ses premiers apôtres, "la moisson est abondante mais il y a peu d’ouvriers. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers à sa moisson."(Mt 9,37-38). Le Christ lui-même nous indique l’unum necessarium - la seule nécessaire - pour que les vocations fleurissent : la prière !

3. La prière : la clef. Les évêques ont demandé conseil au Saint Père sur le manque de vocations sacerdotales. Benoît XVI a souligné le besoin de prière. Mais il ne parlait pas seulement de la prière pour que plus de vocations surgissent. Il a choisi de souligner la nécessité urgente d’enseigner aux jeunes comment prier. " Je ne parle pas seulement de prière pour les vocations. La prière même, née dans les familles catholiques, nourrie par des programmes de formation chrétienne, renforcée par la grâce des sacrements, est le moyen principal par lequel nous parvenons à connaître la volonté de Dieu pour notre vie. Dans la mesure où nous enseignons aux jeunes à prier, et à bien prier, nous coopérons à l’appel de Dieu. Les programmes, les plans et les projets ont leur place, mais le discernement d’une vocation est avant tout le fruit du dialogue intime entre le Seigneur et ses disciples. Les jeunes, s’ils savent prier, peuvent être assurés de savoir quoi faire de l’appel de Dieu. "(16 avril 2008)



RC-SPIP-NUM:4457

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales