Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 avril 2020 - Saint Isidore
Date : samedi 14 août 2010
La m餩tation

 

Les méditations

Laissez venir à moi vos enfants

Matthieu 19, 13-15

Alors, on présenta des enfants à Jésus pour qu’il leur impose les mains en priant. Mais les disciples les écartaient vivement. Jésus leur dit : « Laissez les enfants, ne les empêchez pas de venir à moi, car le Royaume des cieux est à ceux qui leur ressemblent. » Il leur imposa les mains, puis il partit de là.

Prière d’introduction Seigneur Jésus, source de toute bénédiction, augmente ma foi en toi et augmente ma confiance. J’ai confiance dans ton amoureuse et vigilante providence. Agrandis mon cœur afin que je puisse porter ton amour aux autres, à ceux qui ne connaissent pas ta tendresse et ta miséricorde.

Demande Seigneur Jésus, doux et humble de cœur, rendez mon cœur semblable au vôtre.

Points de réflexion

1. « Les disciples les écartaient vivement. » Cet épisode dans l’Evangile suit l’enseignement du Christ sur le mariage et la chasteté. Comme il a pu nous arriver à nous aussi, le cœur des disciples est un peu surpris des exigences qu’implique le mariage chrétien et ils murmurent entre eux. Au même moment, un groupe d’enfants vient vers eux et ils les écartent vivement. Mais le Seigneur ne veut pas que ces enfants, ou n’importe quel autre enfant, soient repoussés par quiconque, encore moins par ses disciples. Suis-je ouvert à la vie ? Ou les combats et les vicissitudes de la vie m’ont-ils rendu sceptique et cynique à l’égard des enseignements de l’Eglise sur la vie et l’amour ?

2. L’enfant : un magnifique don de Dieu. La Bienheureuse Mère Teresa disait un jour : « Le supposé-droit à l’avortement en est venu à représenter l’enfant, - le plus grand des dons - comme un rival, un intrus, un inconvénient. Il a accordé aux mères un droit incontestable sur la vie de leurs enfants. Et en leur accordant cet inconcevable pouvoir, il a exposé beaucoup de femmes à des exigences injustes et égoïstes de la part de leur mari ou leur compagnon. Le droit à la vie ne dépend pas et ne doit pas dépendre du bon plaisir de qui que ce soit, ni d’un parent, ni d’un souverain. » Est-ce que réellement je considère l’enfant comme un don de Dieu en toutes circonstances ?

3. La valeur de la pureté. Notre Seigneur voulait bénir les enfants, entre autres raisons afin de préserver en eux la pureté et l’innocence de la vie, auxquelles Il attachait tant d’importance. Comment peut-on admirer la beauté de la volonté de Dieu dans nos vies, quand nos esprits ne sont pas purs, quand nos actions ne sont pas chastes ? Quand nous ne sommes pas chastes, toute contestation et toute recherche de soi-même apparaissent justifiées et urgentes. Mes impatiences et mes manques de délicatesse envers les autres ne seraient-ils pas dus à un cœur impur ? Ai-je pris la décision d’être pur et chaste dans mes pensées, mes désirs et mes actions ? Mon engagement aura sa récompense. « Heureux les cœurs purs, ils verront Dieu » (Mt 5,8).

Dialogue avec le Christ Merci, Seigneur, pour cette courte méditation qui m’a permis de contempler ton amour pour les enfants et leur pureté. Aide-moi à considérer tous les enfants du monde comme des dons de Toi. Garde pur mon cœur. Aide-moi à repousser vaillamment aujourd’hui et chaque jour les tentations, afin de maintenir mon innocence et ma pureté et apporter consolation à ton cœur.

Résolution Aujourd’hui, je ferai un sacrifice pour les orphelins et les familles brisées, particulièrement celles qui sont le plus oubliées.



RC-SPIP-NUM:4474

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales