Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 avril 2020 - Saint Isidore
Date : mardi 21 septembre 2010
La m餩tation

 

Les méditations

Voir les autres comme Dieu les voit

Saint Matthieu 9,9-13

Jésus, sortant de Capharnaüm, vit un homme, du nom de Matthieu, assis à son bureau de publicain (collecteur d’impôts). Il lui dit : « Suis-moi. » L’homme se leva et le suivit. Comme Jésus était à table à la maison, voici que beaucoup de publicains et de pécheurs vinrent prendre place avec lui et ses disciples. Voyant cela, les pharisiens disaient aux disciples : « Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les pécheurs ? » Jésus, qui avait entendu, déclara : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Allez apprendre ce que veut dire cette parole : C’est la miséricorde que je désire, et non les sacrifices. Car je suis venu appeler non pas les justes, mais les pécheurs. »

Prière d’introduction Seigneur, le regard que tu portes sur les autres n’a rien d’une pauvre vision humaine. Tu vois au delà des aspects extérieurs. Je voudrais que mes yeux soient plus comme les tiens pour croire en la puissance de ta grâce, que je fasse confiance aux autres comme tu leur fais confiance, et que j’aime mon prochain comme toi tu l’aimes.

Demande Seigneur, aide-moi à voir comme tu vois et à traiter les autres comme tu le fais.

Points de réflexion

1. Le Christ appelle Matthieu. Jésus ne rejette personne, il ne met personne de côté. Notre Seigneur invite Matthieu, un percepteur d’impôt détesté, à le suivre. Jésus Christ ignore les normes sociales habituelles. Il ne met pas d’étiquette sur les gens selon leur statut social, leur classe, ni aucune autre catégorie humaine. Ainsi, il cause un scandale parce qu’il approche Matthieu avec amour, alors que c’est un homme rejeté par ses pairs. Jésus va même diner chez Matthieu avec d’autres personnes qui ont été bannies de la ‘bonne société’. Jésus, répond à ceux qui le désapprouvent par la parabole du médecin et des malades. " Ce ne sont pas les gens en bonne santé qui ont besoin de médecin, mais les malades". (Luc 5, 31) Il renverse donc complètement les critères de l’exclusion. Sont acceptés à la table, auprès de Jésus, non pas ceux qui ont un comportement correct, ou des papiers en règle, mais ceux qui ont besoin de lui. Cependant, l’accueil de Jésus des publicains et pécheurs n’est pas complaisant. Il ne banalise pas la situation de ces véritables parias religieux mais, il s’agit d’exercer la miséricorde à l’égard de ceux qui en ont, effectivement besoin. La grâce de Dieu n’est pas une récompense à la piété, mais un don gratuit et universel.

2. Comment Jésus me voit-il ? "Les vues de Dieu ne sont pas comme les vues de l’homme, car l’homme regarde à l’apparence, mais Dieu regarde au cœur."(1 Samuel 16,7). De nos jours, ce sont les médias omni présentes qui édicte avec certitude comment nous devrions penser, pour qui nous devrions voter, quelle célébrité nous devons admirer, quels types de vêtements il faut porter. Malgré nous, nous sommes influencés par le milieu ambiant. Prenons un moment pour nous demander : comment est-ce que je vois mon prochain ? Comment est-ce que je le juge ? Toutes ces questions me mènent à me demander comment le Seigneur me voit. Que voit-il dans mon cœur ?

3. Commençons une nouvelle vie ! Matthieu s’était égaré. Était-ce l’attrait de l’argent ou du pouvoir ? Etait-il en mauvaise compagnie ? Jésus Christ est apparu et lui a fait une invitation. Matthieu a fait le choix libre et personnel de suivre Jésus ; il est revenu à la maison du Père. Mais après avoir vu la puissance du Maître qui appelle, admirez la soumission du disciple qui obéit. Il ne résiste pas ; il ne témoigne pas de défiance en disant en lui-même : Que veut dire cet homme ? N’est-il pas visible qu’il me trompe en m’appelant à lui, moi qui suis un publicain et un pécheur ? Il ne s’arrête point à des pensées qu’aurait pu lui inspirer une humilité fausse et indiscrète ; mais il suit Jésus-Christ avec promptitude, sans même demander avis à ses proches. Il n’est jamais trop tard pour changer et pour surmonter ce qui nous sépare du Christ. Pour le Christ, personne n’est "du passé". Chacun peut tourner la page ; chacun a l’occasion de commencer une nouvelle vie. Jésus est venu pour apporter à tous la miséricorde de Dieu : Car je ne suis pas venu, dit-il, afin que les pécheurs demeurent dans leurs péchés ; mais afin qu’ils en sortent et deviennent justes. » Nous pouvons être sûr que quel que soit notre état de pécheur face à Dieu, l’amour du Christ est plus grand encore.

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, tu portes sur chaque homme un regard d’amour. Malgré mes faiblesses et mon péché, tu m’invites à te suivre. Je ne suis ni meilleur ni moins bon qu’un autre : je suis aimé de toi. Aide-moi à découvrir ton amour pour les autres et à imiter ton exemple.

Résolution Aujourd’hui je prierai pour tous ceux que j’ai rejetés d’une manière ou d’une autre.



RC-SPIP-NUM:4512

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales