Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 avril 2020 - Saint Isidore
Date : jeudi 14 octobre 2010
La m餩tation

 

Les méditations

L’histoire ne se répète pas forcément

Saint Luc 11,47-54

Jésus disait aux docteurs de la Loi : « Malheureux êtes-vous, parce que vous bâtissez les tombeaux des prophètes, alors que vos pères les ont tués. Ainsi vous témoignez que vous approuvez les actes de vos pères, puisque eux, ils ont tué les prophètes, et vous, vous bâtissez leurs tombeaux. C’est pourquoi la Sagesse de Dieu elle-même a dit : Je leur enverrai des prophètes et des apôtres, ils tueront les uns et en persécuteront d’autres. Ainsi cette génération devra rendre compte du sang de tous les prophètes qui a été versé depuis la création du monde, depuis le sang d’Abel jusqu’au sang de Zacharie, qui a péri entre l’autel et le sanctuaire. Oui, je vous le déclare : cette génération devra en rendre compte. Malheureux êtes-vous, docteurs de la Loi, parce que vous avez enlevé la clé de la connaissance ; vous-mêmes n’êtes pas entrés, et ceux qui essayaient d’entrer, vous les en avez empêchés. » Après que Jésus fut parti de là, les scribes et les pharisiens se mirent à lui en vouloir terriblement, et ils le harcelaient de questions ; ils étaient à l’affût pour s’emparer d’une de ses paroles.

Prière d’introduction Seigneur, je crois que tu es présent ici alors que je me tourne vers toi dans la prière. J’ai confiance dans ton désir de me donner chaque grâce dont j’ai besoin aujourd’hui. Merci pour ton amour, merci pour ton immense générosité envers moi. Je te donne ma vie et mon amour en retour.

Demande Seigneur Jésus Christ, tu m’as invité à vivre dans ton amour et à amener d’autres à faire de même. Je te demande la grâce d’y répondre pleinement aujourd’hui, quels que soient les obstacles qui surviennent.

Points de réflexion

1. L’histoire nous apprend quelque chose. A travers l’Ancien Testament, l’histoire du peuple d’Israël est le drame de Dieu, un profond témoignage de son amour et de sa protection, alors qu’il se révèle lui-même de manière toujours plus grande à son peuple élu. La réponse d’Israël à cet amour est corrompue par l’infidélité, la tromperie et l’ingratitude. Parfois, le peuple rejette complètement Dieu et tous ceux qu’il envoie pour les ramener à son amour. Ces éloignements de la grâce de Dieu sont instructifs pour nous aujourd’hui. Nous voyons la grandeur de ce que Dieu fit pour le peuple d’Israël et cela nous émerveille. Nous sommes consternés de voir comment un peuple qui a tant reçu a pu répondre si peu. Considérons cette histoire d’Israël comme un miroir dans lequel regarder nos propres vies : voyons les mêmes exemples d’échecs et de manque de fidélité dans nos propres vies pour que cette réflexion sur nous-mêmes nous inspire un retour vers le Seigneur. Si nous ne parvenons pas à admettre notre faiblesse et nos échecs, alors, nous serons comparables aux Pharisiens à qui s’adresse le Christ, qui portent le sang des prophètes sur leur propre tête à cause de leur obstination et de leur dureté de cœur.

2. L’histoire se répète. Dans la parabole du propriétaire de vigne qui mit celle-ci en location (Luc, 20,9-16), Jésus explique que le propriétaire envoya ses serviteurs les uns après les autres pour récupérer des tenanciers ce qui lui était dû, mais chacun fut maltraité, frappé ou même tué. La situation fut à son comble quand le propriétaire envoya son propre fils qui, à son tour, fut tué. A une autre occasion, le Christ prévient ses disciples que, s’il est traité ainsi, ils ne pourraient s’attendre à être mieux traités eux-mêmes (Jean 15,20).Est-ce que, honnêtement, nous espérons échapper aux difficultés en tant que disciples du Christ ? Et si ces difficultés venaient de l’intérieur ? C’est de là que viennent les plus sérieuses menaces contre notre condition de disciple. Notre fierté, notre vanité, notre amour du confort : voilà les champs de bataille et les lieux de martyre où, en premier, nous devons souffrir pour être un disciple du Seigneur. Les prophètes et les martyres qui souffrirent à cause de leur zèle pour le Seigneur sont allés jusqu’à donner leur vie. Peut-être il ne nous sera pas demandé de sacrifier nos vies de la même manière, mais ce que le Christ demande à tous ceux qu’il appelle, c’est un sacrifice intérieur.

3. Temps suspendu. Un des moments clefs dans la conversion d’Édith Stein du Judaïsme au Catholicisme se passa un après-midi en milieu de semaine. Elle alla dans une église Catholique pour voir comment c’était, et comme elle s’asseyait là en silence, une femme plus âgée entra pour passer quelques moments avec le Christ devant le Saint Sacrement. Elle avait un sac d’épicerie dans sa main et se trouvait manifestement sur le chemin du retour à la maison pour préparer le dîner. Pour la jeune Édith, qui se débattait toujours avec sa foi en Dieu, ce fut un exemple de ce qu’est la foi catholique dans sa réalité de tous les jours. L’exemple de cette femme contribua à ouvrir le cœur et l’intelligence d’Édith pour recevoir le don de la foi. Il est probable que cette femme ne sut jamais le rôle important que son exemple joua dans la formation de cette future sainte et patronne de l’Europe, mais sa foi authentique fut juste ce qu’Édith avait besoin de voir. Le témoignage de notre vie est essentiel pour ceux qui nous entourent, que nous en voyions ou entendions les conséquences ou non. Nous pouvons être une occasion de grâce, ou nous pouvons être, sur le chemin de certains, un obstacle qui retarde leur arrivée là où Dieu veut les mener.

Dialogue avec le Christ Seigneur, je sais que je fais partie intégrante de ton plan pour sauver des âmes. Confiant en moi, tu m’utilises comme un canal de ta grâce pour ceux autour de moi, particulièrement ceux qui sont les plus près de moi. Aujourd’hui, je t’offre ma vie. Sers-toi de moi comme canal de ta grâce et comme un témoignage de ton amour.

Résolution Aujourd’hui, je vais offrir à Dieu le sacrifice approprié pour changer ce qui, dans mon comportement, pourrait être un obstacle à quelqu’un qui cherche à mieux connaître le Christ.



RC-SPIP-NUM:4535

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales