Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 mars 2020 - Sainte Gladys
Date : samedi 23 octobre 2010
La m餩tation

 

Les méditations

Le figuier stérile a perdu presque toute Valeur

Saint Luc 13,1-9

Un jour, des gens vinrent rapporter à Jésus l’affaire des Galiléens que Pilate avait fait massacrer pendant qu’ils offraient un sacrifice. Jésus leur répondit : « Pensez-vous que ces Galiléens étaient de plus grands pécheurs que tous les autres Galiléens, pour avoir subi un tel sort ? Eh bien non, je vous le dis ; et si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous comme eux. Et ces dix-huit personnes tuées par la chute de la tour de Siloé, pensez-vous qu’elles étaient plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem ? Eh bien non, je vous le dis ; et si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de la même manière. » Jésus leur disait encore cette parabole : « Un homme avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint chercher du fruit sur ce figuier, et n’en trouva pas. Il dit alors à son vigneron : ’Voilà trois ans que je viens chercher du fruit sur ce figuier, et je n’en trouve pas. Coupe-le. A quoi bon le laisser épuiser le sol ?’ Mais le vigneron lui répondit : ’Seigneur, laisse-le encore cette année, le temps que je bêche autour pour y mettre du fumier. Peut-être donnera-t-il du fruit à l’avenir. Sinon, tu le couperas.’ »

Prière d’introduction Qui suis-je pour que tu passes du temps à écouter ma prière ? Qui suis-je pour que tu parles avec moi ? Tu as donné une telle dignité à l’humanité en adoptant notre nature et en me donnant à moi personnellement tant de cadeaux. Tu as été patient avec moi de si nombreuses fois en me recueillant en ton sein après que je me sois éloigné de toi. Merci de ta bonté envers moi. J’espère que tu continueras à l’avenir, surtout à l’heure de ma mort. Ta bonté et ta patience sont les manifestations de ton amour pour moi. Je veux te retourner ton amour, car seul l’amour peut répondre à l’amour !

Demande Seigneur, aide-moi à être aussi patient avec les autres que tu l’es avec moi.

Points de réflexion

1. Le figuier sans fruit Le propriétaire du figuier, en qui bien des auteurs spirituels reconnaissent une image de Dieu le Père, vient à la recherche de fruit trois années de suite. Combien de fois notre Père des Cieux vient-il rechercher du fruit sur le figuier de nos vies ? Qu’y trouve-t-il ? Il nous a donné le « sol » et beaucoup d’éléments qui mènent à une bonne récolte. Il nous a fait connaître son désir que nous portions du fruit, et son Fils nous a expliqué comment produire le fruit. Il n’y a pas d’excuse. Tenons compte des leçons de la parabole : quand le Père vient à nous pour chercher des fruits, c’est l’heure de la récolte. Que dirons-nous au Père s’il nous a donné dix, vingt, quarante, soixante ans pour porter du fruit et qu’il n’en trouve aucun ? Et ce n’est pas juste d’avoir belle allure comme le figuier. Il s’agit de porter du fruit – un fruit qui dure – selon le plan du Père.

2. Le figuier qui a perdu toute valeur Dans cette parabole, l’homme vient chercher du fruit sur le figuier depuis trois ans, et il n’en trouve pas. Non seulement il n’a pas de figues ni à manger ni à vendre, mais en plus l’arbre infertile épuise le sol. Alors, le propriétaire ordonne : « Coupe-le. A quoi bon le laisser épuiser le sol ? » Quelle horrible accusation ! L’arbre n’avait aucune valeur et puisait des nutriments dans le sol sans résultat. Si nous appliquons cette parabole à nos vies il est horrible de penser que notre vie ou celles d’autres personnes puissent être aussi stériles. Coupez-le. Enlevez-le. Il ne sert à rien. Le jugement est juste. Mais c’est un jugement qui va être retiré, aussi bien dans le cas du figuier que de nos vies. Suis-je assez reconnaissant de la miséricorde continuelle de Dieu envers moi et les autres ?

3. Laisse-le encore Grâce au vigneron de la parabole, le figuier est épargné et continue à vivre. La hache ne s’attaque pas au tronc, supprimant la beauté de ses feuilles et de ses branches. Dans notre cas, Jésus Christ, le bon Vigneron, s’approche et demande au propriétaire, le Père du Ciel, de le « laisser ». Il va s’en occuper lui-même avec tendresse et patience. Non seulement il le fait mais le Vigneron va bien plus loin : il a donné sa vie pour nous ! Nous qui mériterions en justice d’être supprimés, sommes sauvés, alors que la hache s’attaque à son propre corps. Tout cela par amour de nous !

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, comme le Père est patient avec moi ! Merci d’être venu me sauver, d’avoir donné ta vie pour moi, d’avoir souffert ce que je devrais endurer à cause de mon égoïsme et de mes péchés. Mais avec toi il y a toujours l’espérance.

Résolution Je serai patient avec tout le monde aujourd’hui, en pensant à la patience que Dieu a montré envers moi.



RC-SPIP-NUM:4544

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales