Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 mars 2020 - Sainte Gladys
Date : vendredi 29 octobre 2010
La m餩tation

 

Les méditations

La où est l’amour

Saint Luc 14,1-6

Un jour de sabbat, Jésus était entré chez un chef des pharisiens pour y prendre son repas, et on l’observait. Justement, un homme atteint d’hydropisie était là devant lui. Jésus s’adressa aux docteurs de la Loi et aux pharisiens pour leur demander : « Est-il permis, oui ou non, de faire une guérison le jour du sabbat ? » Ils gardèrent le silence. Jésus saisit alors le malade, le guérit et le renvoya. Puis il leur dit : « Si l’un de vous a son fils ou son bœuf qui tombe dans un puits, ne va-t-il pas l’en retirer aussitôt, le jour même du sabbat ? » Et ils furent incapables de trouver une réponse.

Prière d’introduction Seigneur, je crois en toi. Je ne cherche jamais à te mettre à l’épreuve. Je te fais confiance. J’espère apprendre à accepter et à suivre ta volonté, même si je ne comprends pas. Je t’aime Seigneur. Que mon amour pour toi et pour ceux qui m’entourent soit semblable à l’amour que tu as montré pour moi.

Demande Jésus-Christ, aide-moi à comprendre que l’important n’est pas ce je fais, mais l’amour avec lequel je le fais.

Points de réflexion

1. La loi de l’esprit. Nous vivons dans une société très pragmatique, procédurière et active. Nous devons donc prêter une attention particulière à la loi de l’amour inscrite dans les profondeurs de notre cœur. L’important n’est pas tant ce que nous faisons ou combien nous faisons, mais l’esprit avec lequel nous faisons les choses. Comme nous le dit saint Paul dans le passage bien connu de sa lettre aux Corinthiens (1Cor13) : « Quand je parlerais les langues des hommes et des anges…quand j’aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j’aurais même toute la foi jusqu’à transporter des montagnes…Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n’ai pas la charité, cela ne me sert de rien. »

2. Des sophismes et des excuses. Comme il est facile de justifier un manque de charité ! Nous sommes si rapides à proposer de bonnes excuses afin d’éviter de servir les autres. Au milieu du tourbillon de nos activités, nous pouvons facilement oublier que nous sommes entourés chaque jour de vraies personnes avec de vrais besoins : les membres de la famille, nos amis, nos collègues, et même les personnes inconnues que la providence divine a mis sur notre chemin. Le Christ était toujours attentif aux besoins de ceux qu’il rencontrait, et il était capable de tout laisser tomber pour s’occuper d’eux. Notre but sur terre n’est pas d’être des machines productives ou des "bourreaux de travail efficaces." Bien sûr, nous avons l’obligation de travailler et de subvenir aux besoins de notre famille, mais ceci ne devrait pas nous empêcher d’aimer les autres. Un mot aimable, un sourire, un remerciement, une prière pour quelqu’un dans le besoin, un acte de patience... il y a tant d’occasions d’imiter la charité du Christ dans une journée !

3. Ubi caritas, Deus ibi est. Là où est l’amour vrai, Dieu est vraiment présent. Cela ne suffit pas de faire de bonnes actions. Nous devons les faire avec amour, avec un amour qui ne recherche ni avantages ni reconnaissance. Comment trouver Dieu ? En aimant. La vraie manière de trouver Dieu consiste à se dégager de l’homme extérieur, de l’homme étriqué, de l’aliénation du péché, pour retrouver notre être véritable, qui vient de l’amour, qui vit d’amour, qui va vers l’amour. Et pour que l’amour soit authentique, nous devons être des hommes et des femmes de prière. Nous devons remplir nos cœurs quotidiennement de la grâce de Dieu, qui n’est rien d’autre que l’"amour de Dieu en nous."

Dialogue avec le Christ Merci, Jésus, pour ce dialogue. Je te demande pardon de tomber dans l’activisme et d’oublier que ce qui t’importe le plus est mon amour. Remplis mon cœur de ton esprit d’amour. Inonde mon cœur d’une abondance de ta grâce de sorte que j’aie la force de laisser mes propres intérêts et mes propres goûts de côté pour consacrer mes énergies au service des autres.

Résolution Je dirai une prière aujourd’hui pour quelqu’un qui n’a pas ouvert son cœur au Christ en raison d’un manque de foi ou de scepticisme. Par mes prières et mon exemple, je m’essayerai d’être le canal par lequel le Christ entre dans le cœur de cette personne



RC-SPIP-NUM:4551

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales