Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 avril 2020 - Saint Isidore
Date : samedi 13 novembre 2010
La m餩tation

 

Les méditations

La meilleure situation possible

Saint Luc 18,1-8

Jésus dit une parabole pour montrer à ses disciples qu’il faut toujours prier sans se décourager : « Il y avait dans une ville un juge qui ne respectait pas Dieu et se moquait des hommes. Dans cette même ville, il y avait une veuve qui venait lui demander : ‘Rends-moi justice contre mon adversaire.’ Longtemps il refusa ; puis il se dit : ‘Je ne respecte pas Dieu, et je me moque des hommes, mais cette femme commence à m’ennuyer : je vais lui rendre justice pour qu’elle ne vienne plus sans cesse me casser la tête.’ » Le Seigneur ajouta : « Écoutez bien ce que dit ce juge sans justice ! Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient vers lui jour et nuit ? Est-ce qu’il les fait attendre ? Je vous le déclare : sans tarder, il leur fera justice. Mais le Fils de l’homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur terre ? »

Prière d’introduction Je t’aime, Seigneur, parce que tu es l’amour même. Pardonne tout ce qui en moi ne vient pas de ton amour et ne le reflète pas. Si je dois devenir ce que tu veux que je sois, cela ne surviendra que si je te permets d’agir en moi.

Demande Seigneur, accorde-moi la foi dont j’ai besoin pour m’approcher de toi avec confiance et persévérance.

Points de réflexion

1. La pire des situations. Le Christ décrit une situation pénible, la pire qui soit. En effet, la plus vulnérable des personnes – une veuve sans ressources - est aux prises avec un juge puissant et corrompu. Cela ne l’arrête pas. Elle ne perd rien à continuer ses plaintes En dépit de l’humiliation des fréquents rejets, elle persiste et persiste, et finalement, elle obtient gain de cause. Jésus nous donne cet exemple comme façon dont nous devons poursuivre notre vie de prière. Il nous dit quelle forme elle doit prendre. Les élus qui ‘crient vers Dieu jour et nuit’ dont parle Jésus montre son désir de nous voir accompagner toute notre vie d’une prière fervente.

2. La meilleure des situations. Le Christ décrit ensuite la réalité qui est la nôtre, la meilleure qui soit. Contrairement à ce juge qui est dans le monde, nous avons un juge qui est juste. Contrairement à ce juge du monde, nous avons un juge qui est aimant, un Père qui pourvoit à nos besoins. De plus, le Christ nous dit que Dieu répond sans délai. Cependant, la plupart d’entre nous ont une vie de prière déficiente. Peu d’hommes ont une vie de prière solide et exigeante. Ils prient de temps à autre, quand ils ressentent un besoin d’aide particulier, quand ils sont en difficulté, qu’ils craignent un danger ou qu’ils sont dans l’inquiétude. Quelquefois, ils réduisent même la prière à des ordres, demandant à Dieu « que ma volonté soit faite » plutôt que de s’en tenir à la version originale qui nous a été enseignée par le Christ lui-même. Quand Dieu ne semble pas se conformer à nos désirs, la pureté de nos intentions est mise à l’épreuve. Contrairement à cette veuve importune, nous avons tous eu, un jour, une réponse autre que celle que nous attendions de Dieu. Comment ai-je réagi ? Est-ce que je veux que la volonté de Dieu soit faite ou suis-je attaché à la mienne.

3. Pouvons-nous vraiment « prier toujours » ? Nous pouvons penser que cette injonction à « prier toujours » est une exagération, une hyperbole, semblable à « Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait ». Mais le Seigneur est la Vérité et il n’emploie pas des mots sans valeur ou des « slogans ». Quand il dit quelque chose, il tient à ce qu’il dit, comme soyez parfaits ou priez toujours. Ces paroles sont plus que des suggestions. Comment satisfaire à son commandement de prier toujours ? La prière est plus qu’une activité : elle dépend toujours de notre relation avec Dieu. Si nous sommes amoureux de Dieu, nous pensons à lui matin, midi et soir. Nous découvrons sa volonté en tout et reposons notre cœur et notre esprit en lui. Tout ce que nous avons à faire c’est de vivre en ayant conscience que nous sommes continuellement en sa présence et élever nos cœurs et nos esprits vers lui. Nous pouvons toujours désirer Dieu : c’est cela prier toujours. En vérité, c’est la meilleure des prières.

Dialogue avec le Christ Seigneur, Jésus-Christ, je te remercie de m’inviter à cette relation intime avec toi. Je sais que je ne suis jamais loin de tes pensées. Je t’en prie, sois près des miennes puisque je prends l’habitude d’invoquer ta présence tout au long du jour. Je te cherche impatiemment et je te désire. Aide-moi à te garder toujours dans mon cœur, toujours devant mes yeux.

Résolution Pour mettre en pratique ce souci de la présence de Dieu, je l’invoquerai à chaque fois que je sors ou que j’entre dans ma maison. Quand cela sera devenu une habitude, je la prolongerai jusqu’à ce que Dieu accompagne chacune de mes actions.



RC-SPIP-NUM:4566

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales