Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
Vert - Férie 2 septembre 2014 - Bienheureux Martyrs de Septembre
Date : mercredi 21 novembre 2012
La m餩tation

 

Les méditations

Parabole du prétendant à la royauté et des dix pièces d'or

Evangile selon St Luc, chapitre 19, 11-28

Comme on écoutait Jésus, il ajouta une parabole, parce qu’il était près de Jérusalem et que ses auditeurs pensaient voir le royaume de Dieu se manifester à l’instant même.
Voici donc ce qu’il dit : « Un homme de la grande noblesse partit dans un pays lointain pour se faire nommer roi et rentrer ensuite chez lui. Il appela dix de ses serviteurs, leur distribua dix pièces d’or et leur dit : ’Faites-les fructifier pendant mon voyage.’ Mais ses concitoyens le détestaient, et ils envoyèrent derrière lui une délégation chargée de dire : ’Nous ne voulons pas qu’il règne sur nous.’
Mais quand il revint après avoir été nommé roi, il convoqua les serviteurs auxquels il avait distribué l’argent, afin de savoir comment chacun l’avait fait fructifier. Le premier se présenta et dit : ’Seigneur, ta pièce d’or en a rapporté dix.’ Le roi lui dit : ’Très bien, bon serviteur ! Puisque tu as été fidèle en si peu de chose, reçois l’autorité sur dix villes.’ Le second vint dire : ’Ta pièce d’or, Seigneur, en a rapporté cinq.’ À celui-là, le roi dit encore : ’Toi, tu seras gouverneur de cinq villes.’ Un autre encore vint dire : ’Seigneur, voici ta pièce d’or, je l’avais mise de côté dans un linge. En effet, j’avais peur de toi : tu es un homme exigeant, tu retires ce que tu n’as pas déposé, tu moissonnes ce que tu n’as pas semé.’ Le roi lui dit : ’Je vais te juger d’après tes propres paroles, serviteur mauvais : tu savais que je suis un homme exigeant, que je retire ce que je n’ai pas déposé, que je moissonne ce que je n’ai pas semé ; alors pourquoi n’as-tu pas mis mon argent à la banque ? À mon arrivée, je l’aurais repris avec les intérêts.’ Et le roi dit à ceux qui étaient là : ’Retirez-lui la pièce d’or et donnez-la à celui qui en a dix.’ On lui dit : ’Seigneur, il en déjà dix !
 ? Je vous le déclare : celui qui a recevra encore ; celui qui n’a rien se fera enlever même ce qu’il a. Quant à mes ennemis, ceux qui n’ont pas voulu que je règne sur eux, amenez-les ici et mettez-les à mort devant moi.’ »
Après avoir dit ces paroles, Jésus marchait en avant de ses disciples pour monter à Jérusalem.

Prière d'introduction
Notre Dame, reine des anges et reine des saints, menez-moi à votre Fils. Que mon cœur, comme le vôtre, soit une parcelle du Royaume.

Demande
Disposition pour accepter Dieu tel qu’Il est et pour Le laisser régner dans ma vie.

Points de réflexion

1.« Ses auditeurs pensaient voir le royaume de Dieu se manifester à l’instant même ». Laissons-nous enseigner par le Seigneur du Royaume. Nous désirons ce Royaume, comme les contemporains de Jésus. Mais ai-je mes réserves face à cette invitation du Seigneur, à vivre vraiment pour Lui et seulement pour Lui ? Vous ne pouvez servir deux maîtres... Suis-je disposé à ce qu’Il vive en moi ? Lui oui. Et moi ?
C’est un royaume différent de celui qu’attendaient les auditeurs du Christ. C’est surtout un royaume intérieur, un royaume où le Seigneur laisse ses hommes libres et responsables, tout en leur confiant une mission. Mais ce n’est pas une liberté absolue. Parce que c’est la vraie liberté, la liberté unie à l’amour, qui demande le meilleur de l’autre : le don de soi. C’est peut-être ce qui manquait au troisième serviteur qui a eu peur.
Ce royaume ne tient pas sa dignité, son pouvoir, de lui-même, de la force et du mérite de ses hommes, mais d’un autre : tout pouvoir vient du Père. Que le peuple choisi ne retombe pas dans l’erreur de se croire fort, parce qu’il possède un roi comme les autres nations, comme au temps des rois d’Israël. Mettons notre espoir dans le Seigneur et non en nous-mêmes et dans les créatures matérielles ou spirituelles. Nous pourrions prier et répéter : Seigneur notre espoir soit en toi comme ton amour est sur nous. Le Royaume de Dieu est tout proche : c’est le Christ qui est à notre porte et qui appelle.

2. Jésus nous raconte cette parabole « parce qu’il était près de Jérusalem ». Il sait bien que c’est là que s’achèvera sa mission et de la manière la plus cruelle et la plus inattendue pour ses disciples. Dans le chapitre précédent, il annonce pour la troisième fois aux douze sa Passion, sa mort et sa résurrection. Et ils ne comprirent rien à ce que leur disait Jésus, et pourtant c’était (au moins) la troisième fois...
Il est le Messie. Mais bien différent de ce qu’attendaient pratiquement tous ceux de son époque. Et bien différent peut-être de ce que, moi aussi, j’attends ou imagine. Aujourd’hui est un jour de conversion, et une occasion pour laisser convertir l’image que nous nous sommes faite de Dieu, pour enlever les limites que nous lui imposons. Il nous révèle qu’il est le Messie, qui vient pour souffrir et racheter, pour obéir et sauver.
A quelques jours de la fête du Christ Roi, nous nous retrouvons face à un choix à faire aujourd’hui : est-ce que j’accepte ce roi, différent peut-être de ce que j’attendais, ou est-ce que je laisse en moi résonner « nous ne voulons pas qu’il règne sur nous » ?

3. Connaissons-nous assez ce Messie ? Il nous a tout révélé. Mais la distance qui sépare le cerveau du cœur parait être la plus longue qui existe, si nous nous en tenons au temps nécessaire pour la parcourir... Contemplons le Christ encore et encore. N’ayons pas peur de « perdre du temps » avec lui. N’est-il pas tout-puissant ? Il parait sévère, mais il n’est pas venu pour juger, il est venu pour sauver et donner la vie ne abondance. Ses voies ne sont pas nos voies.

Dialogue avec le Christ
Jésus, qui es-Tu ? Quel roi, quel Messie es-Tu ? Fais-moi Te connaître !

Résolution
Prendre un moment, face à l’Eucharistie ou face à un crucifix et contempler ce Roi, qui est là, pour moi.



Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales