Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 25 octobre 2020 - Saint Crepin
Date : mardi 11 décembre 2012
La m餩tation

 

Les méditations

Joie pour la brebis retrouvée

Evangile selon St Matthieu, chapitre 18, 12-14

Jésus disait à ses disciples : « Que pensez-vous de ceci ? Si un homme possède cent brebis et que l’une d’entre elles s’égare, ne laissera-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf autres dans la montagne pour partir à la recherche de la brebis égarée ?
Et, s’il parvient à la retrouver, amen, je vous le dis : il se réjouit pour elle plus que pour les quatre-vingt-dix-neuf qui ne se sont pas égarées.
Ainsi, votre Père qui est aux cieux ne veut pas qu’un seul de ces petits soit perdu. »

Prière d'introduction
Jésus, je crois en Toi. Jésus, j’espère en Toi. Jésus, je T’aime !

Demande
Seigneur, en cet Avent, je veux préparer mon cœur à Ta venue. Viens en moi, Jésus ! Viens sauver mon cœur, viens pacifier mon cœur. Donne Lui la joie de Ta présence. J’ai besoin de Toi, viens Jésus !

Points de réflexion

1. « Comme un berger, il conduit son troupeau : son bras rassemble les agneaux, il les porte sur son cœur, et il prend soin des brebis qui allaitent leurs petits. » La première lecture de ce jour semble être la prophétie parfaite de ce que nous dit Jésus dans l’Évangile. Dieu vient, et pourquoi vient- Il ? Pour nous serrer contre son cœur. Pour aller chercher la brebis égarée qu’est l’homme pêcheur, et la serrer sur son cœur. Parce que le cœur de Dieu est le cœur d’un Père qui aime et chérit ses enfants, Jésus veut faire tout son possible pour qu’ils reviennent à la maison du Père. Laissons-nous trouver par Jésus dans nos misères, dans nos déroutes. Laissons-Le nous prendre par la main, nous relever et nous mettre sur Son Cœur. Dans notre péché , laissons-nous aimer de Dieu. Il n’est pas un juge, oh non ! Il est un Père !

2. « Consolez, consolez mon peuple ! Parlez au cœur de Jérusalem ». Dieu veut nous consoler. Il vient parler à notre cœur, Il vient répondre à la soif de notre cœur : soif d’amour. Et Dieu a envoyé ses prophètes et son propre Fils nous le dire. Jésus envoie ses apôtre envoyer cette bonne nouvelle au monde entier. Le Père ne veut pas qu’un seul soit perdu. Il ne veut pas qu’un seul reste égaré, qu’un seul ignore qu’il a un Père qui l’aime et qui le cherche. C’est l’essentiel du message chrétien ! Annonçons ce Dieu tendre et paternel, quand nous parlons de Lui. Le monde d’aujourd’hui a besoin d’amour, d’attention, de miséricorde. Il a besoin de Dieu ! Consolez, consolez le peuple de Dieu, en l’amenant au Cœur de Jésus bon berger.

3. « Et, s’il parvient à la retrouver, amen je vous le dis : il se réjouit pour elle ». Jésus le dit Lui-même, nous le rendons heureux quand nous acceptons sa miséricorde, quand nous nous jetons dans ses bras, après avoir fait une faute ou après nous être égarés sur le chemin qui va vers Lui. Alors n’ayons jamais peur de Lui demander pardon, de Lui demander de nous retrouver, de nous remettre sur le bon chemin, de réparer nos fautes, de remédier au mal que nous avons pu faire, car cela Lui fait plaisir ! C’est pour cela qu’Il est venu : pour être notre Sauveur. Allons à Lui avec une confiance pleine ! Ne lui refusons pas la joie de nous prendre dans ses bras.

Dialogue avec le Christ
 : Jésus, je Te remercie pour tant d’amour ! Pour tant de tendresse. Viens Bon Berger, viens nous sauver de notre péché. Agneau de Dieu, enlève le péché du monde ! J’ai confiance en Toi. Je m’offre à Toi.

Résolution
Je demanderai à l’Esprit Saint de mettre dans mon chemin aujourd’hui quelqu’un qui ne fréquente pas Dieu, et qu’Il m’aide à Lui parler de ma relation avec Lui.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales