Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
Vert - Férie 23 octobre 2014 - Saint Jean de Capistran
Date : samedi 29 décembre 2012
La m餩tation

 

Les méditations

"Mes yeux ont vu ton salut"

Evangile selon St Luc, chapitre 2, 22-35

Quand arriva le jour fixé par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus le portèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, selon ce qui est écrit dans la Loi : Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur.
Ils venaient aussi présenter en offrande le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur : un couple de tourterelles ou deux petites colombes.
Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon. C’était un homme juste et religieux, qui attendait la Consolation d’Israël, et l’Esprit Saint était sur lui.
L’Esprit lui avait révélé qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Messie du Seigneur.
Poussé par l’Esprit, Syméon vint au Temple. Les parents y entraient avec l’enfant Jésus pour accomplir les rites de la Loi qui le concernaient.
Syméon prit l’enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant :
« Maintenant, ô Maître, tu peux laisser ton serviteur
s’en aller dans la paix, selon ta parole.
Car mes yeux ont vu ton salut,
que tu as préparé à la face de tous les peuples :
lumière pour éclairer les nations païennes,
et gloire d’Israël ton peuple. »
Le père et la mère de l’enfant s’étonnaient de ce qu’on disait de lui.
Syméon les bénit, puis il dit à Marie sa mère : « Vois, ton fils qui est là provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de division.
- Et toi-même, ton coeur sera transpercé par une épée. - Ainsi seront dévoilées les pensées secrètes d’un grand nombre. »

Prière d'introduction
« "Voici que je me tiens à la porte et que je frappe." C’est vrai ! Je me tiens à la porte de ton cœur, jour et nuit. Même quand tu ne m’écoutes pas, même quand tu doutes que ce puisse être moi, c’est moi qui suis là. J’attends le moindre petit signe de réponse de ta part, le plus léger murmure d’invitation, qui me permettra d’entrer en toi. Je veux que tu saches que chaque fois que tu m’inviteras, je vais réellement venir. Je serai toujours là, sans faute. Silencieux, invisible, je viens, mais avec l’infini pouvoir de mon amour. » (Mère Teresa, testament spirituel)

Demande
Jésus, comme Syméon, je veux voir Ton salut. Je veux Te voir ! Viens à moi en ce jour ! Ouvre mes yeux à Ta présence, à Ta parole. Ouvre-moi à Ton salut !

Points de réflexion

1. Inspiré par l’Esprit Saint, Syméon prophétise sur l’enfant Jésus qui vient d’être consacré au Père. Il reconnaît en Lui le Messie, le Sauveur attendu depuis des siècles au sein du peuple d’Israël. Voilà que les anciennes prophéties s’accomplissent devant Syméon. Il lui avait été révélé « qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Messie du Seigneur ». Syméon est bel et bien le témoin de la fidélité de Dieu, ce Dieu qui tient ses promesses. Mettons-nous à sa place aujourd’hui : Dieu met l’Enfant Jésus dans nos bras. Par le baptême, il nous permet de Le reconnaître dans la foi. Cet enfant nous est donné à nous aussi, avec la bonne nouvelle du salut et donc la promesse de la vie éternelle. Recevons-Le dans la foi :

2. « Je viens, apportant tous les dons de l’Esprit Saint. Je viens avec ma miséricorde, avec mon désir de te pardonner, de te guérir, avec tout l’amour que j’ai pour toi ; un amour au-delà de toute compréhension, un amour où chaque battement du cœur est celui que j’ai reçu du Père même. Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Je viens, assoiffé de te consoler, de te donner ma force, de te relever, de t’unir à moi, dans toutes mes blessures. » (Mère Teresa, testament spirituel, suite)

3. Malgré toute la bonté et toute la tendresse avec laquelle ce salut nous est offert, Syméon prédit également qu’il sera « signe de division ». « Il provoquera la chute et le relèvement de beaucoup. »/em> Drame de l’intelligence et de la liberté humaine, qui peuvent passer à côté du vrai Sauveur sans le reconnaître. Mais nous ne pouvons pas rester les bras croisés face à cette constatation. C’est à chaque chrétien que s’adresse l’invitation de Jésus « allez dans le monde entier et proclamez l’évangile ».

Dialogue avec le Christ
Ouvre mon coeur, Jésus, à Ton message de salut. Sauve-moi du péché. Sauve-moi de moi-même. Donne-moi un cœur pur, pour que je Te voie. Je veux T’aider, Seigneur, pour que Tu sois connu, reconnu et aimé. Le monde a soif de Toi ! Ouvre mes yeux et mon esprit aux inspirations de ton Esprit Saint pour que je sois un relais de ton salut auprès de ceux que je rencontrerai aujourd’hui.

Résolution
Je parlerai de l’amour de Jésus, à au moins une personne que je rencontrerai dans ma journée.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales