Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
Violet - Férie de l’Avent 22 décembre 2014 - Bienheureuse Marie Mancini
Date : mercredi 2 janvier 2013
La m餩tation

 

Les méditations

L’humilité de précurseur

Evangile selon St Jean, chapitre 1, 19-28

Voici quel fut le témoignage de Jean Baptiste, quand les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander : « Qui es-tu ? »
Il le reconnut ouvertement, il déclara : « Je ne suis pas le Messie. »
Ils lui demandèrent : « Qui es-tu donc ? Es-tu le prophète Élie ? » Il répondit : « Non. Alors es-tu le grand Prophète ? » Il répondit : « Ce n’est pas moi. »
Alors ils lui dirent : « Qui es-tu ? Il faut que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu sur toi-même ? »
Il répondit : « Je suis la voix qui crie à travers le désert : Aplanissez le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe. »
Or, certains des envoyés étaient des pharisiens. Ils lui posèrent encore cette question : « Si tu n’es ni le Messie, ni Élie, ni le grand Prophète, pourquoi baptises-tu ? »
Jean leur répondit : « Moi, je baptise dans l’eau. Mais au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas : c’est lui qui vient derrière moi, et je ne suis même pas digne de défaire la courroie de sa sandale. »
Tout cela s’est passé à Béthanie-de-Transjordanie, à l’endroit où Jean baptisait.

Prière d'introduction
Seigneur, je crois que Tu es le maître de l’histoire, que c’est Toi notre seul sauveur. Aide-moi à ne pas me détourner de Toi, Seigneur. Il y a beaucoup de choses qui peuvent me distraire, me faire oublier que Tu m’as sauvé et que Tu m’aimes. Aide-moi à rester dans Ton amour.

Demande
Un cœur humble.

Points de réflexion

1. Nous voyons, dans ce passage Jean Baptiste qui se fait interroger par des envoyés des responsables religieux de Jérusalem, pour qu’ils puissent se faire un avis sur ce prophète qui baptise dans le Jourdain. Jean Baptiste avait plusieurs disciples, très attachés à lui. Au point que plusieurs dizaines d’années après la mort de Jean, et après celle de Jésus, certains continuaient d’affirmer que Jean était le Messie attendu par Israël. Si Jean l’Evangéliste nous rapporte ce passage, c’est en partie pour clarifier ce point : c’est bien Jésus qui est le Messie, et non Jean Baptiste. Certes, de nos jours plus personne ne dit que Jean Baptiste est le Messie. Si ce passage est dans l’Evangile (qui s’adresse aux hommes de tous les temps) c’est donc qu’il y a aussi un message pour nous.

2. Ce qu’il est important de retenir pour nous, c’est qu’il y a un seul Messie, un seul sauveur : Jésus-Christ. C’est Lui qui est le centre de tout, c’est Lui le seul maître. Car nous pouvons nous aussi avoir une tendance à prendre parti pour tel ou tel groupe, prêtre, évêque, ou communauté, en oubliant qui est celui, qui fait que toutes ces réalités sont unies. Il est normal d’avoir des affinités envers certaines personnes ou certains groupes, mais quand cela se transforme en petites « guerres civiles » entre les disciples de Jésus, c’est que nous ne sommes plus ses vrais disciples. Quand nous commençons à critiquer les autres, à pointer les défauts de tel prédicateur, de telle communauté, nous nous faisons l’instrument du démon, qui ne cherche que la division. N’oublions donc pas le plus important : c’est Jésus notre maître à tous, c’est lui qui nous unit.

3. Tout cela n’empêche pas que Jean Baptiste ait eu une place importante dans la mission de Jésus. C’est lui le précurseur, lui qui a envoyé ses disciples vers Jésus, dont certains seront dans le nombre des apôtres. Jésus n’avait pas besoin d’autres hommes pour réaliser ce qu’ Il est venu faire sur la terre, mais Il a voulu que nous participions à sa mission. Il est bien le seul et unique sauveur, mais qui ne réalise pas sa tâche tout seul. Jean Baptiste, les apôtres, Marie ... et chacun de nous, nous sommes appelés à faire connaître Jésus. Comme dit le Baptiste, nous ne sommes même pas dignes de défaire ses sandales ; et pourtant Il a voulu nous prendre à ses côtés. C’est donc avec honneur et responsabilité que nous devons coopérer avec Jésus. Mais aussi, comme Jean, avec une profonde humilité, qui nous permettra de ne jamais nous prendre pour le sauveur, mais bien comme un simple signe qui pointe vers Jésus.

Dialogue avec le Christ
Seigneur, aide-nous, Tes disciples, à rester unis autour de Toi. Que notre union et notre bienveillance les uns envers les autres soient le témoignage de la nouvelle vie que Tu as apportée sur terre. Guéris-nous de toutes nos divisions. Unis-nous dans un même cœur et dans un même esprit, dans Ton cœur et dans Ton esprit, Jésus !

Résolution
Faire une prière pour l’unité des chrétiens.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales