Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
Rouge - Vendredi Saint 19 avril 2014 - Sainte Emma de Sangau
Date : mercredi 9 janvier 2013
La méditation

 

Les méditations

« Il monta avec eux dans la barque et le vent tomba »

Evangile selon St Marc, chapitre 6, 45-52

Aussitôt après avoir nourri la foule, Jésus obligea ses disciples à monter dans la barque et à le précéder sur l’autre rive, vers Bethsaïde, pendant que lui-même renvoyait la foule.
Quand il les eut congédiés, il s’en alla sur la montagne pour prier.
Le soir venu, la barque était au milieu de la mer et lui, tout seul, à terre.
Voyant qu’ils se débattaient avec les rames, car le vent leur était contraire, il vient à eux vers la fin de la nuit en marchant sur la mer, et il allait les dépasser.
En le voyant marcher sur la mer, les disciples crurent que c’était un fantôme et ils se mirent à pousser des cris, car tous l’avaient vu et ils étaient bouleversés. Mais aussitôt Jésus leur parla : « Confiance ! c’est moi ; n’ayez pas peur ! »
Il monta ensuite avec eux dans la barque et le vent tomba ; et en eux-mêmes ils étaient complètement bouleversés de stupeur, car ils n’avaient pas compris la signification du miracle des pains : leur cœur était aveuglé.

Prière d'introduction
Seigneur, viens ! Je veux demeurer en Toi...et pour cela : Viens ! Je me pose pour un moment de prière. Viens Seigneur l’habiter de Ta présence, et y faire Ta demeure. Comme Tu as fait avec le peuple d’Israël, qui marchait vers la Terre promise, viens etdresse Ta tente, fais de mon cœur Ta demeure.

Demande
Que cette prière, Seigneur, ne donne pas seulement du fruit en mon âme, mais qu’elle soit aussi au bénéfice de ... (ouvrez votre cœur au Seigneur, confiez lui les désirs de votre cœur)

Points de réflexion

1. Après la multiplication des pains, Jésus envoie les disciples vers l’autre rive. L’évangile dit même : il « obligea ses disciples à monter dans la barque. » Et les voila qui se débattent avec les rames, car le vent est contraire. Par plan de Dieu, ils se retrouvent dans une situation où le vent est contraire. Jésus ne veut pas se dissocier de ceci. Non, il est là ! de façon surprenante, mais il est là ! Et les disciples ne le voient pas encore. Ils luttent contre ce vent, de toutes leurs forces, ils ne pensent même pas à la possibilité que Jésus soit là, parmi eux.

2. C’est Jésus à nouveau qui se présente en premier, qui vient les chercher, qui passe devant eux (« il allait les dépasser »), comme s’ Il voulait nous laisser libres de choisir si on veut se battre avec ce vent tout seuls ou avec Lui. Il attend qu’on veuille bien le faire monter dans la barque. La peur des disciples, qui était déjà grande, augmente ! Jésus marche sur l’eau ! Ils perdent peut-être de la stabilité par cette « distraction » : qui est-ce ? Un fantôme ! Mais Jésus leur parle : « Confiance ! c’est moi ; n’ayez pas peur » « et il monte dans la barque.

Dialogue avec le Christ
Faisons monter, à nouveau, Jésus dans notre barque ! Avec Toi, le calme revient, la peur n’est plus ! Viens Seigneur, Dieu Tout Puissant, apaiser les vents de mon âme, les douleurs de ce monde. Ta présence ne me permet peut-être pas de comprendre. Comme les apôtres je continue d’être bouleversé, car je ne comprends pas ce que Tu fais, et pourquoi Tu le permets, car mon cœur, Seigneur, est aveuglé. Mais je sais, car j’en fait l’expérience, que le fait de Te faire monter sur ma petite barque, agitée par les vents contraires et par ma peur, m’apporte une paix profonde et vraie ! Je suis avec Toi ! Merci Seigneur !

Résolution
Prendre si possible un autre moment de prière dans la journée, faire une visite à Jésus dans une église, pour lui demander, à nouveau, de monter sur Ta barque.


Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales