Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
Blanc - Férie 30 septembre 2014 - Saint Jérôme
Date : lundi 7 janvier 2013
La m餩tation

 

Les méditations

La bonne nouvelle

Evangile selon St Matthieu, chapitre 4, 12-25

Quand Jésus apprit l’arrestation de Jean Baptiste, il se retira en Galilée. Il quitta Nazareth et vint habiter à Capharnaüm, ville située au bord du lac, dans les territoires de Zabulon et de Nephtali.
Ainsi s’accomplit ce que le Seigneur avait dit par le prophète Isaïe : Pays de Zabulon et pays de Nephtali, route de la mer et pays au-delà du Jourdain, Galilée, toi le carrefour des païens : le peuple qui habitait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière.S ur ceux qui habitaient dans le pays de l’ombre et de la mort,une lumière s’est levée.

Prière d'introduction
Seigneur, j’ai confiance en Toi. Tu es venu m’apporter une bonne nouvelle. Mon espoir est en Toi.

Demande
Retrouver la joie d’être chrétien.

Points de réflexion

1. Jésus vécut pendant environ trente années dans la simplicité et le travail à Nazareth, d’abord avec Joseph et Marie, puis seulement avec sa mère, après la mort de Joseph. Mais un jour arriva, où Jésus sut que le moment de commencer sa vie publique était arrivé. D’après l’Evangile de Matthieu, Jésus se rendit alors au Jourdain, à l’endroit où son cousin, Jean, baptisait. Il se rendit ensuite dans le désert, pendant quarante jours, pour jeûner et prier. Et enfin, après l’arrestation de Jean Baptiste, il s’établit à Capharnaüm, au bord du lac de Galilée, et il commença à prêcher.

2. En quoi consistait cette première prédication ? Quel était le message que Jésus voulait transmettre, à ceux qui viendraient pour l’écouter ? Ce qui est au centre de cette prédication, c’est le Royaume des cieux, ou Royaume de Dieu, la Bonne Nouvelle du Royaume. C’est d’ailleurs la signification même du mot Evangile, qui vient du mot grec pour dire « bonne nouvelle ». C’est donc là le cœur du message de Jésus, une bonne nouvelle. Le cœur du message chrétien n’est pas d’abord un appel à respecter les commandements, ou à faire des sacrifices, ou une nouvelle méthode de prière ; mais une bonne nouvelle. Une « grande joie pour tout le peuple », comme le dirent les anges aux bergers, à la naissance de Jésus. Et, de fait, là où Jésus passe et annonce le Royaume, il guérit les malades, et chasse les esprits mauvais.

3. Cependant, que Jésus soit venu nous donner une bonne nouvelle, nous pouvons avoir tendance à l’oublier. Peu à peu, nous pouvons nous concentrer sur d’autres choses, comme l’importance de la morale, ou d’aider les pauvres autour de nous, ou d’autres bonnes choses, au point d’oublier que nous avons reçu une bonne nouvelle. Il ne nous faut jamais oublier, qu’à la base de la vie chrétienne il y a une bonne nouvelle, une grande joie. C’est dans ce contexte que tout le reste prend son sens. Apprenons donc à ne pas nous « habituer » à cette bonne nouvelle, qui, encore aujourd’hui, est toujours bonne, et est toujours nouvelle. Qu’elle le soit chaque jour pour nous.

Dialogue avec le Christ
Seigneur, je crois que Tu es notre Sauveur. Tu es celui qui vient nous guérir. Tu es la bonne nouvelle, Jésus. Je veux mieux Te connaitre, je veux rester près de Toi.

Résolution
Ne pas laisser les soucis du quotidien m’enlever la joie et la paix profonde que me donne Jésus.



Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales