Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
Blanc - Férie 30 juillet 2014 - Saint Abdon et saint Sennen
Date : mardi 12 février 2013
La méditation

 

Les méditations

Quels sont les commandements de Dieu ?

Evangile selon St Marc, chapitre 7, 1-13

Les pharisiens et quelques scribes étaient venus de Jérusalem. Ils se réunissent autour de Jésus, et voient quelques-uns de ses disciples prendre leur repas avec des mains impures, c’est-à-dire non lavées.
 ? Les pharisiens en effet, comme tous les Juifs, se lavent toujours soigneusement les mains avant de manger, fidèles à la tradition des anciens ; et au retour du marché, ils ne mangent pas avant de s’être aspergés d’eau, et ils sont attachés encore par tradition à beaucoup d’autres pratiques : lavage de coupes, de cruches et de plats. ?
Alors les pharisiens et les scribes demandent à Jésus : « Pourquoi tes disciples ne suivent-ils pas la tradition des anciens ? Ils prennent leurs repas sans s’être lavé les mains. »
Jésus leur répond : « Isaïe a fait une bonne prophétie sur vous, hypocrites, dans ce passage de l’Écriture : Ce peuple m’honore des lèvres, mais son cœur est loin de moi.
Il est inutile, le culte qu’ils me rendent ; les doctrines qu’ils enseignent ne sont que des préceptes humains. Vous laissez de côté le commandement de Dieu pour vous attacher à la tradition des hommes. »
Il leur disait encore : « Vous rejetez bel et bien le commandement de Dieu pour observer votre tradition.
En effet, Moïse a dit : Honore ton père et ta mère. Et encore : Celui qui maudit son père ou sa mère sera mis à mort.
Et vous, vous dites : ’Supposons qu’un homme déclare à son père ou à sa mère : Les ressources qui m’auraient permis de t’aider sont corbane, c’est-à-dire offrande sacrée.’
Vous l’autorisez à ne plus rien faire pour son père ou sa mère, et vous annulez la parole de Dieu par la tradition que vous transmettez. Et vous faites beaucoup de choses du même genre. »

Prière d'introduction
Seigneur Jésus, donne-moi la claire vision de ce que je dois faire et la force de l’accomplir. (Collecte, 1re semaine de temps ordinaire)

Demande
La clarté de discerner entre ce que Dieu me demande et ce que j’exige de moi-même, et la force de recadrer mes attentes dans le commandement d’amour du Seigneur.

Points de réflexion

1. « Les pharisiens et quelques scribes étaient venus de Jérusalem. Ils se réunissent autour de Jésus ». Une lecture en vitesse du passage classifiera les protagonistes comme « bons » (Jésus et ses disciples) et « méchants » (les pharisiens et les scribes). Mais ce regard oublie le début du passage : les pharisiens se déplacent pour faire la connaissance de Jésus. Est-ce que je me déplace, suis-je prêt à voyager pour rencontrer le Seigneur dans ma vie de tous les jours ?... m’arrêter une minute devant le Saint Sacrement quand je passe devant une église ouverte, sourire à quelqu’un qui est triste, rendre service...

2. Les pharisiens et les scribes demandent à Jésus : « Pourquoi tes disciples ne suivent-ils pas la tradition des anciens ? Ils prennent leurs repas sans s’être lavé les mains ». Le déplacement des pharisiens vers Jésus ne correspond pas à un déplacement intérieur. Dès qu’ils voient des écarts entre leurs attentes ou traditions, et les actes du Seigneur, ils le jugent et le corrigent sans pitié. Et quand je me « déplace » à la rencontre du Seigneur, dans la prière ou le service, est-ce que je me déplace aussi intérieurement ? Suis prêt à changer d’avis, à m’adapter,à être à l’écoute des vrais besoins de la personne en face ?

3. « Vous laissez de côté le commandement de Dieu pour vous attacher à la tradition des hommes. » Le Seigneur réagit si fortement à la question des pharisiens, car il voit que derrière la question, il y a une image tordue du chemin vers Dieu, dans laquelle la droiture est un produit de l’effort humain. Cette vision nous fait porter des fardeaux trop lourds pour nos épaules et nos cœurs. Quelles sont les attentes et traditions que je m’impose et qui ne correspondent pas au commandement du Seigneur de l’aimer et, en Lui, d’aimer mon prochain ?

Dialogue avec le Christ
Prendre du temps pour me poser des questions devant le Seigneur : Est-ce que je suis prêt à me déplacer physiquement pour trouver le Seigneur ? Quels sont les déplacements intérieurs que je dois faire, afin de trouver son vrai visage ? Quels sont les attentes ou exigences qui m’empêchent de me déplacer vers lui ?

Résolution
Me déplacer intérieurement ou extérieurement, afin de retrouver le Seigneur.


Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales