Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
Blanc - Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus 1er octobre 2014 - Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face
Date : dimanche 24 février 2013
La m餩tation

 

Les méditations

La Transfiguration

Evangile selon St Luc, chapitre 9, 28-36

Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il alla sur la montagne pour prier. Pendant qu’il priait, son visage apparut tout autre, ses vêtements devinrent d’une blancheur éclatante.
Et deux hommes s’entretenaient avec lui : c’étaient Moïse et Élie, apparus dans la gloire. Ils parlaient de son départ qui allait se réaliser à Jérusalem.
Pierre et ses compagnons étaient accablés de sommeil ; mais, se réveillant, ils virent la gloire de Jésus, et les deux hommes à ses côtés.
Ces derniers s’en allaient, quand Pierre dit à Jésus : « Maître, il est heureux que nous soyons ici ! Dressons donc trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » Il ne savait pas ce qu’il disait.
Pierre n’avait pas fini de parler, qu’une nuée survint et les couvrit de son ombre ; ils furent saisis de frayeur lorsqu’ils y pénétrèrent.
Et, de la nuée, une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi, écoutez-le. »
Quand la voix eut retenti, on ne vit plus que Jésus seul. Les disciples gardèrent le silence et, de ce qu’ils avaient vu, ils ne dirent rien à personne à ce moment-là.

Prière d'introduction
« Le Seigneur est ma lumière et mon salut ; ?de qui aurais-je crainte ? ?Le Seigneur est le rempart de ma vie ; ?devant qui tremblerais-je ? » C’est avec cette certitude que je m’approche de Toi, Seigneur.

Demande
« C'est ta face, Seigneur, que je cherche : ?ne me cache pas ta face. ?N'écarte pas ton serviteur avec colère : ?tu restes mon secours. »

Points de réflexion

1. Dans l’Ancien Testament, Moïse et Elie sont les prophètes, qui montent sur la montagne pour rencontrer Dieu . Dans ce passage, nous voyons que Jésus fait de même : « Il alla sur la montagne pour prier ?. Pierre, Jacques et Jean, tout comme Abraham, sont appelés par Dieu pour qu’ils puissent Le rencontrer. Dieu a soif de ces moments de solitude où l’homme se rend disponible pour son créateur et son sauveur. Ce sont des moments d’écoute de la parole de Dieu, de méditation de cette parole, de contemplation du visage de Dieu, où Dieu porte notre regard, notre cœur, notre esprit sur ce qu’Il veut nous transmettre. Ce sont des moments privilégiés où Il confirme son alliance avec nous.

2. Comment ne pas faire le parallèle entre cette scène et celle aux jardins des oliviers. Ce sont les mêmes apôtres qui sont présents, Jésus est en prière pendant que Pierre, Jacques et Jean somnolent, mais ce sont deux expériences bien différentes. Dans la première, appelée la transfiguration, Jésus manifeste sa gloire, Dieu le Père se fait présent, ainsi que le Saint Esprit, sous forme de nuée et d’ombre. Les apôtres ont devant eux l’objet de leur foi, toutefois, par leur incapacité à être face à face avec Dieu, ils sont dans un demi sommeil, tout comme Abraham dans la lecture d’aujourd’hui. La sainte Trinité se manifeste à l’homme, mais la gloire divine est bien trop forte pour qu’il puisse la voir. C’est bien ce qu’exprime le psaume suivant :

 ?Mon cœur m’a redit ta parole : « Cherchez ma face. » C’est ta face, Seigneur, que je cherche : ?ne me cache pas ta face.(...) Je le crois, je verrai les bontés du Seigneur ?sur la terre des vivants.?

3. C’est le visage de Dieu que nous cherchons, car nous l’avons aperçu mais nous désirons toujours davantage. Dieu ne s’est il pas incarné pour répondre à cette soif de l’homme de « voir sa face » ? Abraham, Pierre, Jacques et Jean en ont fait une petite expérience, qui reste limitée, car ce face à face, tant désiré, n’atteindra sa plénitude qu’au ciel. C’est cette plénitude que vivent Moïse et Elie : ?Et deux hommes s’entretenaient avec lui : c’étaient Moïse et Élie, apparus dans la gloire ?. Nous sommes tous appelés à vivre ce face à face éternel où nous partageons la gloire de Dieu, au lieu de la « subir » avec frayeur, comme les apôtres qui sont encore sur terre.
Au jardin des oliviers, les apôtres seront témoins de la véritable humanité du Christ après avoir vu sa divinité et, là encore, ils ne comprendront pas l’ampleur de ce qui leurs arrive. Pierre, Jacques et Jean sont témoins du mystère du Christ dans ses grandes contradictions pour l’esprit humain. Dans notre vie, Jésus aussi nous prend avec Lui, pour nous rendre témoins de son mystère, pour approfondir notre connaissance et notre amour envers Lui. Sachons méditer et contempler ce mystère dans l’Évangile comme dans notre vie !

Dialogue avec le Christ
Mon Dieu, comme Tu l’as fait avec Abraham, Moise, Elie, Pierre, Jacques, Jean et tant d’autres Tu me mets à l’écart et Tu m’appelles pour me montrer Ta face. Je ne crains pas. Il y a beaucoup de choses que je ne vois pas, que je ne comprends pas et qui m’échappent, mais Tu es là et je sais que Tu me prépares au jour où je pourrais Te voir face à face pour l’éternité.

Résolution
Prendre un temps d’adoration dans la journée selon mes possibilités.



Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales