Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
Vert - Férie 31 juillet 2014 - Saint Ignace de Loyola
Date : mercredi 13 mars 2013
La méditation

 

Les méditations

Le Fils donne la vie aux morts

Evangile selon St Jean, chapitre 5, 17-30

Après avoir guéri le paralysé un jour de sabbat, Jésus déclara aux Juifs : « Mon Père, jusqu’à maintenant, est toujours à l’œuvre, et moi aussi je suis à l’œuvre. »
C’est pourquoi, de plus en plus, les Juifs cherchaient à le faire mourir, car non seulement il violait le repos du sabbat, mais encore il disait que Dieu était son propre Père, et il se faisait ainsi l’égal de Dieu.
Jésus reprit donc la parole. Il leur déclarait : « Amen, amen, je vous le dis : le Fils ne peut rien faire de lui-même, il fait seulement ce qu’il voit faire par le Père ; ce que fait celui-ci, le Fils le fait pareillement. Car le Père aime le Fils et lui montre tout ce qu’il fait. Il lui montrera des œuvres encore plus grandes, si bien que vous serez dans l’étonnement.
Comme le Père, en effet, relève les morts et leur donne la vie, le Fils, lui aussi, donne la vie à qui il veut. Car le Père ne juge personne : il a donné au Fils tout pouvoir pour juger,
afin que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père. Celui qui ne rend pas honneur au Fils ne rend pas non plus honneur au Père, qui l’a envoyé. Amen, amen, je vous le dis : celui qui écoute ma parole et croit au Père qui m’a envoyé, celui-là obtient la vie éternelle et il échappe au Jugement, car il est déjà passé de la mort à la vie.
Amen, amen, je vous le dis : l’heure vient ? et c’est maintenant ? où les morts vont entendre la voix du Fils de Dieu, et ceux qui l’auront entendue vivront.
Comme le Père a la vie en lui-même, ainsi a-t-il donné au Fils d’avoir la vie en lui-même ;
et il lui a donné le pouvoir de prononcer le Jugement, parce qu’il est le Fils de l’homme.
Ne soyez pas surpris ; l’heure vient où tous ceux qui sont dans les tombeaux vont entendre sa voix, et ils sortiront : ceux qui ont fait le bien, ressuscitant pour entrer dans la vie ; ceux qui ont fait le mal, ressuscitant pour être jugés.
Moi, je ne peux rien faire de moi-même ; je rends mon jugement d’après ce que j’entends, et ce jugement est juste, parce que je ne cherche pas à faire ma propre volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé. »

Prière d'introduction
Père, je m’abandonne en Toi, parce que Tu es mon Père, j’ai confiance en Toi. Fais en moi aujourd’hui ce qu’il Te plaira. Aide moi à m’unir un peu plus à Toi, à travers la foi, l’espérance et la charité. Je T’offre ma journée mon Dieu.

Demande
Seigneur, augmente ma foi !

Points de réflexion

1. Le Père ne juge personne. Il a donné au Fils tout pouvoir pour juger. Et que nous dit le Fils ? « je ne suis pas venu juger le monde, mais le sauver » (Jn 12,45). En somme, nous n’avons rien à craindre d’un Dieu si bon, qui ne veut pas juger notre cœur, mais le sauver ! Combien de consolation et de confiance pouvons-nous trouver dans ces paroles de Jésus. Elles nous parlent d’un cœur assoiffé d’amour, débordant de miséricorde et de tendresse... Il ne nous appartient plus que la décision de recourir à ce si doux Sauveur ! Pour échapper au jugement et être sauvé, il suffit de croire en la Parole de Jésus. De croire qu’Il veut me sauver, et qu’Il me sauve.

2. Je ne peux rien faire de moi-même. Jésus a tout reçu du Père. Il nous dit que ce qu’Il fait dépend entièrement du Père. Tout est communion, chez Jésus. Tout est amour. Sa vie est une réponse d’amour à l’amour du Père. C’est la dynamique de la Sainte Trinité : un perpétuel échange d’amour. Jésus nous invite à prendre part, nous aussi, à cette dynamique existentielle. Par son Incarnation, Il nous a fait entrer au sein même de la Trinité. Voir le Père ! Le rencontrer ! Participer à la totalité de son échange d’amour ! Vivre en enfant de Dieu ! Voilà notre vocation chrétienne. Oh Jésus, enseigne-nous à vivre unis à Toi, les mains ouvertes à l’amour du Père, et à vivre en retour comme une offrande d’amour à Lui, comme Toi Tu l’as fait !

3. Je ne cherche pas à faire ma propre volonté, mais la volonté de Celui qui m’a envoyé. Voilà la clef ! le chemin de la sainteté... Un chemin d’union croissante avec la Volonté du Père. Lui ouvrir notre cœur, ne plus chercher notre propre volonté mais la Sienne. Contemplons Jésus sur la Croix en répétant ces mots, et demandons-Lui de nous enseigner à Le suivre.

Dialogue avec le Christ
Prends, Seigneur et reçois Toute ma liberté, ma mémoire, mon intelligence, Et toute ma volonté, Tout ce que j’ai, tout ce que je possède. Tu me l’as donné : à toi, Seigneur, je le rends. Tout est à Toi. Dispose-en selon Ton entière volonté. Donne-moi Ton amour et Ta grâce : C’est tout ce qu’il me faut (Saint Ignace de Loyola)

Résolution
Faire tout au long de la journée des actes d’amour et de confiance pour le Père


Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales