Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 24 juin 2018 - Nativité de saint Jean-Baptiste
Date : lundi 1er décembre 2014
La m餩tation

 

Les méditations

Un message pour tous les hommes

Evangile selon St Matthieu, chapitre 8, 5-11

Comme Jésus était entré à Capharnaüm, un centurion s’approcha de lui et le supplia : « Seigneur, mon serviteur est couché, à la maison, paralysé, et il souffre terriblement. »
Jésus lui dit : « Je vais aller moi-même le guérir. »
Le centurion reprit : « Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit, mais dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri.
Moi-même qui suis soumis à une autorité, j’ai des soldats sous mes ordres ; à l’un, je dis : ?Va ?, et il va ; à un autre : ?Viens ?, et il vient, et à mon esclave : ?Fais ceci ?, et il le fait. »
À ces mots, Jésus fut dans l’admiration et dit à ceux qui le suivaient : « Amen, je vous le déclare, chez personne en Israël, je n’ai trouvé une telle foi.
Aussi je vous le dis : Beaucoup viendront de l’orient et de l’occident et prendront place avec Abraham, Isaac et Jacob au festin du royaume des Cieux, mais les fils du Royaume seront jetés dans les ténèbres du dehors ; là, il y aura des pleurs et des grincements de dents. »

Prière d'introduction
Seigneur, je ne suis pas digne que tu viennes à ma rencontre, mais c’est pourtant ce que tu fais. Merci Jésus de venir parmi nous. Je veux t’accueillir, Jésus.

Demande
Un cœur ouvert.

Points de réflexion

1. Les passages d’Évangile que nous allons lire pendant l’Avent ont tous, d’une manière ou d’une autre, une relation avec la fête de Noël. Dans ce passage, nous voyons Jésus qui rentre dans Capharnaüm, et un centurion romain vient vers lui, pour lui demander la guérison d’un de ses serviteurs, gravement malade. Jésus, voyant sa grande foi, alors qu’il est un païen, fait ce qu’il lui a demandé.

2. Depuis Abraham, le Père des croyants, Dieu s’était révélé à son peuple choisi, le peuple d’Israël, le peuple de la première alliance, scellée avec Moïse sur le Mont Sinaï. Mais, avec Jésus, c’est une nouvelle ère qui commence, celle de la nouvelle alliance, qui n’est plus une alliance avec un peuple en particulier, mais avec l’humanité toute entière. Cette extension se fera petit à petit, car Jésus, pendant sa vie terrestre s’adressera presque seulement aux membres du peuple juif. C’est surtout avec saint Paul que la bonne nouvelle rejoindra de manière bien plus étendue le monde païen. Cependant, dès la naissance de Jésus, la vocation universelle de sa mission est manifestée, comme nous le montre la visite des rois mages, guidés jusqu’à Bethléem par une étoile. Nous voyons dans ce passage Jésus exaucer la prière d’un romain, qui ne faisait pas partie du peuple élu, et était de surcroît un envahisseur.

3. La vocation chrétienne est donc, par nature, une vocation ouverte. Une vocation qui peut se partager sans limites, une vocation à laquelle tous les hommes peuvent être invités. Se replier sur soi-même, créer un groupe fermé, ne pas accueillir de nouveaux venus, voilà donc des attitudes en contradiction avec le message de Jésus, avec le message de Noël. L’Église, assemblée du peuple de Dieu, est ouverte par nature. Et que cela se réalise, c’est une tâche qui nous incombe à tous, à tous les baptisés. Vivre dans le cœur de l’Église, cela veut dire vivre cette vocation d’accueil universel, qui est celle de l’Église.

Dialogue avec le Christ
Seigneur, donne-moi un cœur comme le tien. Un cœur qui sache regarder tous les hommes avec un regard bienveillant. Aide-moi à ne pas me fermer, que je garde toujours un cœur ouvert sur les autres.

Résolution
Faire attention à ne pas rejeter une personne hors de mon entourage pour des simples raisons de convenance personnelle.



Cette méditation a été écrite par Frère Jean Marie Fornerod, LC

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales