Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 25 mars 2017 - Annonciation de la Sainte Vierge
Date : jeudi 16 mars 2017
La m餩tation

 

Les méditations

Le riche et le pauvre Lazare

Evangile selon St Luc, chapitre 16, 19-31

« Il y avait un homme riche, vêtu de pourpre et de lin fin, qui faisait chaque jour des festins somptueux. Devant son portail gisait un pauvre nommé Lazare, qui était couvert d’ulcères.
Il aurait bien voulu se rassasier de ce qui tombait de la table du riche ; mais les chiens, eux, venaient lécher ses ulcères. Or le pauvre mourut, et les anges l’emportèrent auprès d’Abraham. Le riche mourut aussi, et on l’enterra. Au séjour des morts, il était en proie à la torture ; levant les yeux, il vit Abraham de loin et Lazare tout près de lui.
Alors il cria : ?Père Abraham, prends pitié de moi et envoie Lazare tremper le bout de son doigt dans l’eau pour me rafraîchir la langue, car je souffre terriblement dans cette fournaise. ? Mon enfant, répondit Abraham, rappelle-toi : tu as reçu le bonheur pendant ta vie, et Lazare, le malheur pendant la sienne. Maintenant, lui, il trouve ici la consolation, et toi, la souffrance. Et en plus de tout cela, un grand abîme a été établi entre vous et nous, pour que ceux qui voudraient passer vers vous ne le puissent pas, et que, de là-bas non plus, on ne traverse pas vers nous.?
Le riche répliqua : ?Eh bien ! père, je te prie d’envoyer Lazare dans la maison de mon père. En effet, j’ai cinq frères : qu’il leur porte son témoignage, de peur qu’eux aussi ne viennent dans ce lieu de torture !? Abraham lui dit : ?Ils ont Moïse et les Prophètes : qu’ils les écoutent ! ? Non, père Abraham, dit-il, mais si quelqu’un de chez les morts vient les trouver, ils se convertiront.? Abraham répondit : ?S’ils n’écoutent pas Moïse ni les Prophètes, quelqu’un pourra bien ressusciter d’entre les morts : ils ne seront pas convaincus.? »

Prière d'introduction
Seigneur, viens ouvrir mon cœur à ta présence. Je crois que tu es là, que tu veux me parler, que tu veux me prendre près de toi.

Demande
Un cœur qui sache s’ouvrir aux autres.

Points de réflexion

1. Dans ce passage de l’Évangile de Luc Jésus raconte cette histoire du riche et du pauvre Lazare. Le riche organise de somptueux banquets dans sa maison, sans remarquer que devant sa porte il y a le pauvre Lazare qui n’a pas de quoi manger, et personne pour le soigner, sauf les chiens qui viennent lécher ses plaies. Or, après leur mort, dit Jésus, le pauvre Lazare se retrouve avec Abraham au Paradis, tandis que le riche quant à lui souffre dans un lieu de désolation.

2. Il est intéressant de noter que tout au long de cette histoire le nom de cette personne riche ne nous est jamais mentionné. Il s’agit peut-être d’un procédé littéraire de saint Luc pour que chaque lecteur comprenne que lui aussi pourrait être ce riche qui ne s’occupe pas du pauvre qui se trouve devant sa porte. Il y a cependant aussi une autre explication. Le nom constitue l’un des moyens privilégiés, et même indispensables, pour entrer en relation avec les autres. Connaître une personne, c’est pouvoir l’appeler par son nom.

3. Le fait que dans cette histoire le nom du riche ne soit jamais précisé est donc le signe que c’est une personne qui s’est coupé de toute véritable relation avec les autres. Il est devenu tellement lui-même le centre de sa propre vie que les autres ne comptent pas. Il les voit sans les voir. Son cœur s’est fermé. Il ne voit pas qu’il y a des personnes près de lui qui ont besoin d’aide. Il ne laisse pas les autres faire partie de sa vie. Et de fait, après sa mort, il se retrouve tout seul, tandis que Lazare est avec Abraham. Le péché de cet homme n’était donc pas d’être riche, mais de ne vivre plus que pour lui-même. En fait c’est lui le véritable pauvre, car il lui manque ce qu’il y a de plus précieux : l’amour.

Dialogue avec le Christ
Seigneur, donne-moi un cœur qui aime. Tu as fait les hommes à ton image. Tu vis toi-même une vie de relation et de communion, dans la Trinité. Aide-moi à laisser les autres entrer dans ma vie, pour que je vive moi aussi la communion de l’amour.

Résolution
Essayer de voir si dans mon entourage il n’y a pas une personne à qui je pourrais donner un peu de mon temps, de mon attention, de mon amour.



Cette méditation a été écrite par Père Jean-Marie Fornerod, LC

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales