Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 17 août 2017 - Saint Hyacinthe
Date : vendredi 5 mai 2017
La m餩tation

 

Les méditations

« Ma chair est la vraie nourriture, et mon sang est la vraie boisson »

Evangile selon St Jean, chapitre 6, 52-59

En ce temps-là, les Juifs se querellaient entre eux : « Comment celui-là peut-il nous donner sa chair à manger ? » Jésus leur dit alors : « Amen, amen, je vous le dis : si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez pas son sang, vous n’avez pas la vie en vous. Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. En effet, ma chair est la vraie nourriture, et mon sang est la vraie boisson. Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi, je demeure en lui.
De même que le Père, qui est vivant, m’a envoyé, et que moi je vis par le Père, de même celui qui me mange, lui aussi vivra par moi. Tel est le pain qui est descendu du ciel : il n’est pas comme celui que les pères ont mangé. Eux, ils sont morts ; celui qui mange ce pain vivra éternellement. »
Voilà ce que Jésus a dit alors qu’il enseignait à la synagogue de Capharnaüm.

Prière d'introduction
Merci pour cet Évangile, Seigneur ! Tu veux habiter en moi, tu frappes à la porte de mon cœur : me voici, je suis tout à toi. Aide-moi à t’ouvrir mon cœur avec confiance et générosité, fais-moi goûter la joie de vivre en toi.

Demande
Augmente ta vie en moi, Seigneur !

Points de réflexion

1. « Comment celui-là peut-il nous donner sa chair à manger ? »
Le miracle de l’Eucharistie est depuis le début du christianisme une pierre d’achoppement. Nous adhérons facilement au message philanthrope de l’Évangile, à la limite croire en un Dieu créateur ne nous semble pas plus absurde que de professer un hasard organisateur. Mais croire qu’un bout de pain devienne le corps du Christ, cela devient compliqué. Dieu ne pourrait-il pas rester dans le ciel et nous parler au fond de notre cœur ? Si l’Eucharistie dérange, c’est parce que Dieu devient proche, trop proche... Il se livre à la merci d’un prêtre plus ou moins intéressant qu’il faut écouter, il entre dans le temps et l’espace et nous demande de nous déplacer à une heure précise, il devient tangible et confond nos sens.

2. « Si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez pas son sang, vous n’avez pas la vie en vous ».
Jésus dialogue avec des personnes bien vivantes et pourtant il leur dit : « vous n’avez pas la vie en vous ». Il parle de la vie divine qu’il engendre en nous par le baptême et nourrit par l’Eucharistie. Le baptême est vraiment une création nouvelle : une vie nouvelle commence en nous, la vie même de Dieu. Cependant notre vie à nous n’est pas effacée pour laisser place à la vie de Dieu, mais la vie de Dieu vient en nous comme « ajoutée ». Si nous la perdons nous restons nous-mêmes, et c’est ce qui se passe avec le péché. Cependant cette vie de Dieu en nous, que l’on appelle aussi la grâce, est infiniment plus grande que nous-même : c’est Dieu lui-même qui habite en nous.

3. L’Eucharistie nourrit la vie de Dieu en nous.
La vie spirituelle est en mouvement continu : elle s’alimente, elle grandit, elle est féconde. Il ne s’agit pas d’accomplir quelques préceptes pour entrer dans un standard et gagner le ciel. « De même que le Père, qui est vivant, m’a envoyé, et que moi je vis par le Père, de même celui qui me mange, lui aussi vivra par moi ». Nous sommes appelés à vivre par le Christ, à nous laisser guider par son Esprit, à vivre l’Évangile. Par l’Eucharistie la vie divine s’installe en nous et nous demande la permission de changer les meubles de place... Mettons-nous à l’écoute de la grâce de Dieu qui grandit en nous, alimentons-la par l’Eucharistie et la Parole de Dieu, soyons-y dociles et laissons-la féconder les cœurs de ceux qui nous entourent.

Dialogue avec le Christ
Merci, Seigneur, de venir à moi ! Je voudrais dire comme saint Paul : « Je vis, mais ce n’est plus moi, c’est le Christ qui vit en moi ». Aujourd’hui on cherche à « se réaliser », je sais bien, Seigneur, que la meilleure manière de me réaliser c’est de te laisser me réaliser.

Résolution
Préparer avec ferveur ma prochaine communion.



Cette méditation a été écrite par Frère Melchior Poisson, LC

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales