Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 18 octobre 2017 - Saint Luc
Date : jeudi 1er juin 2017
La m餩tation

 

Les méditations

Qu’ils soient un comme nous sommes UN

Evangile selon St Jean, chapitre 17, 20-26

En ce temps-là, les yeux levés au ciel, Jésus priait ainsi : « Je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui, grâce à leur parole, croiront en moi. Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient un comme nous sommes un : moi en eux, et toi en moi. Qu’ils deviennent ainsi parfaitement un, afin que le monde sache que tu m’as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m’as aimé.
Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient eux aussi avec moi, et qu’ils contemplent ma gloire, celle que tu m’as donnée parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde. Père juste, le monde ne t’a pas connu, mais moi je t’ai connu, et ceux-ci ont reconnu que tu m’as envoyé. Je leur ai fait connaître ton nom, et je le ferai connaître,
pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que moi aussi, je sois en eux. »

Prière d'introduction
Seigneur, aide-moi à t’accueillir dans mon cœur, aide-moi à être attentif à ta parole et à la garder.

Demande
Un cœur uni à celui de Jésus.

Points de réflexion

1. Cet extrait du dix-septième chapitre de l’Évangile de saint Jean est un texte important. D’abord à cause de sa place : nous sommes à la fin des dernières paroles que Jésus disait à ses apôtres avant de commencer sa Passion, une sorte de testament spirituel que Jésus laisse avant de partir. Ces derniers discours de Jésus nous sont reportés avec détails par saint Jean, et ce passage se trouve à une place particulière : à la fin, juste après le dernier verset, commence le récit de la Passion. Et si ce texte se trouve à cette place significative, c’est que son contenu est particulièrement important.

2. Le cœur de l’homme est fait pour aimer et être aimé. Cet amour donné et reçu crée une unité, une union entre les personnes qui l’échangent. L’homme n’est pas fait pour vivre seul. Certes, rechercher une certaine solitude est parfois profitable, mais c’est pour pouvoir vivre une meilleure relation avec Dieu, avec soi-même et avec les autres. C’est cette communion, cette union des cœurs dans l’amour qui nous apporte le plus de bonheur. Et pourtant, nous sentons bien que même chez les personnes que nous connaissons le mieux, il y a toujours en elles quelque chose qui nous échappe, et de notre côté une partie de nous-mêmes que nous n’arrivons pas à leur communiquer.

3. C’est à cette grande question, à ce grand paradoxe, que Jésus répond dans ce passage. C’est dans la Trinité que se réalise à la perfection cette communion des personnes, communion si parfaite que ces trois personnes ne sont qu’un seul Dieu. Et nous qui sommes faits à l’image de Dieu, c’est à cette perfection dans la communion que nous aspirons. Or cela, ce n’est qu’en Dieu que nous pourrons le vivre. Voilà pourquoi Jésus dit : « Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient eux aussi avec moi ». Jésus nous invite à entrer dans la vie trinitaire, où nous pourrons vivre cette unité, cette union avec Dieu et avec les autres, à laquelle notre cœur aspire tant.

Dialogue avec le Christ
Seigneur, merci pour le don que tu me fais. Ce que tu as de plus précieux, tu veux le partager avec moi, cette vie divine avec le Père et l’Esprit-Saint.

Résolution
Essayer de prendre conscience que je suis fait pour vivre l’amour en plénitude.



Cette méditation a été écrite par Père Jean-Marie Fornerod, LC

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales