Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 19 novembre 2018 - Saint Tanguy
Date : dimanche 14 janvier 2018
La m餩tation

 

Les méditations

Les premiers disciples

Evangile selon St Jean, chapitre 1, 35-42

En ce temps-là, Jean le Baptiste se trouvait avec deux de ses disciples. Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit : « Voici l’Agneau de Dieu. » Les deux disciples entendirent ce qu’il disait, et ils suivirent Jésus. Se retournant, Jésus vit qu’ils le suivaient, et leur dit : « Que cherchez-vous ? » Ils lui répondirent : « Rabbi – ce qui veut dire : Maître, où demeures-tu ? » Il leur dit : « Venez, et vous verrez. » Ils allèrent donc, ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C’était vers la dixième heure (environ quatre heures de l’après-midi).
André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux disciples qui avaient entendu la parole de Jean et qui avaient suivi Jésus. Il trouve d’abord Simon, son propre frère, et lui dit : « Nous avons trouvé le Messie » – ce qui veut dire : Christ. André amena son frère à Jésus. Jésus posa son regard sur lui et dit : « Tu es Simon, fils de Jean ; tu t’appelleras Kèphas » – ce qui veut dire : Pierre.

Prière d'introduction
Le Fils de Dieu a été envoyé sur terre pour annoncer la Bonne Nouvelle et en permettre la transmission de génération en génération jusqu’à ce qu’il revienne dans la gloire de Dieu, à la fin du monde. Il veut transmettre la vie divine à l’humanité. Il veut réaliser et lancer l’Église qui sera son Corps mystique et dont chaque homme sera membre et témoin. Avant d’appeler ceux qui en seront les premiers responsables et fondateurs ici-bas, Jésus a passé toute la nuit avec son Père et l’Esprit Saint, dans une intime communion de prière.

Demande
Aujourd’hui, Seigneur, je suis membre de ce Corps mystique que tu es venu instaurer sur la terre. Alors, Seigneur, accorde-moi de savoir ouvrir la porte de mon cœur pour accueillir ta Bonne Nouvelle et la transmettre là où tu m’as placé : tu as promis à l’Église de Laodicée en particulier de te tenir à la porte et de frapper, d’entrer et de souper avec celui qui t’ouvrira (cf. Ap 3,20). Seigneur, donne-moi la force que tu me demandes pour t’annoncer au milieu d’un monde qui te rejette.

Points de réflexion

1. En voyant passer Jésus, Jean-Baptiste, qui était avec André et un autre de ses disciples, le montra en disant : « Voici l’Agneau de Dieu ».
Il voulait que ses disciples à lui reconnaissent qui était vraiment « l’Agneau de Dieu », celui que les patriarches et les prophètes avaient annoncé depuis longtemps et dont parlait le texte d’Isaïe qui l’identifiait à « l’Agneau qui se laisse mener à l’abattoir » (Is 53, 7), le Serviteur souffrant qui sera conduit au sacrifice pour ôter les péchés du monde. Jean le Baptiste ne cessait de raconter le moment où il avait vu une colombe descendre sur Jésus alors qu’il le baptisait dans le Jourdain lorsqu’il entendit la voix du Père identifier Jésus comme « son Fils Bien-Aimé qui avait toute sa faveur » (Mt 3,17). L’important, pour lui, était de faire en sorte que tous se tournent vers Jésus et le suivent. Il fallait les détacher de sa propre personne, lui « qui n’était même pas digne de délier la courroie de sa chaussure » (Jn 1,27).

2. « Maître où demeures-tu ? – Venez et vous verrez. »
André, tout brûlant d’enthousiasme et de joie, et celui qui était avec lui, suivirent Jésus et allèrent chez lui, dans la maison où il demeurait. Ils y restèrent jusque vers la dixième heure. Mais avant d’aller où demeurait l’Agneau de Dieu désigné par Jean-Baptiste, André est allé chercher son frère Simon et tout brûlant de fierté et d’espoir lui dit qu’ils avaient trouvé le Messie.
Fils de Jonas, André et Pierre étaient frères, pêcheurs sur le lac de Tibériade et habitaient à Capharnaüm. André est celui qui présenta Simon à Jésus. Plus réservé et plus timide que Pierre dont la personnalité était affirmée et le caractère plus apte à commander et à gouverner, André est toujours resté plus en retrait que son frère mais il n’en a pas moins été un apôtre zélé et efficace qui n’a pas reculé devant le martyre final.

3. « Tu es Simon, fils de Jean, désormais tu t’appelleras Kèphas, ce qui veut dire Pierre. » Dès le premier contact Jésus institua Simon comme la première pierre de l’édifice qu’il voulait édifier. « (...) et sur cette pierre, je bâtirai mon Église » (Mt 16,18). Ce premier contact a dû impressionner Simon qui n’avait pas le tempérament à obéir au premier venu.
Il est évident qu’en changeant le nom de Simon en celui de « Pierre », Jésus voulait marquer la stabilité et la force de l’Église qu’il était venu construire ici-bas. Pierre a-t-il perçu cette réalité mystique dès ce premier jour ? Il est clair que l’Esprit Saint a dû réaliser un long et profond travail d’enracinement : Pierre est allé jusqu’à nier connaître Jésus au moment de son procès, juste avant sa crucifixion.
Pierre comprit-il dès ce premier contact que Jésus était disposé à tout donner pour que les hommes puissent rentrer au bercail, conduits par un seul Pasteur ? Comprit-il que c’était à lui, Pierre, qu’il confiait cette conduite en totale disponibilité à l’Esprit Saint ? Sans discerner immédiatement l’ampleur de ses responsabilités futures, Pierre s’est laissé transformer par ce qu’il voyait, ce qu’il entendait et par ce à quoi il participait.

Dialogue avec le Christ
Cet appel de Pierre est la première pierre d’une Église qui avance dans un monde difficile. Les chemins sont étroits et beaucoup de faux prophètes se manifesteront. Les chrétiens devront être vigilants à chaque instant parce que « le démon lui-même, comme un lion rugissant, rôde cherchant qui dévorer » (1 P 5,8). Seigneur, merci d’avoir confié ton Église à Pierre et à ses successeurs. Je te demande de combler le Saint-Père de tes bénédictions au milieu des grandes difficultés auxquelles il doit faire face.

Résolution
Dire un chapelet aux intentions du Saint-Père.



Cette méditation a été écrite par Cécile Beaure d'Augères, consacrée de Regnum Christi

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales