Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 25 octobre 2020 - Saint Crepin
Date : mardi 6 mai 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Les signes conduisent à la foi

Saint Jean 6, 30-35

Après la multiplication des pains, la foule dit à Jésus : « Quel signe vas-tu accomplir pour que nous puissions le voir, et te croire ? Quelle oeuvre vas-tu faire ? Au désert, nos pères ont mangé la manne ; comme dit l’Écriture : Il leur a donné à manger le pain venu du ciel. » Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : ce n’est pas Moïse qui vous a donné le pain venu du ciel ; c’est mon Père qui vous donne le vrai pain venu du ciel. Le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. » Ils lui dirent alors : « Seigneur, donne-nous de ce pain-là, toujours. » Jésus leur répondit : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura plus jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura plus jamais soif. »

Réflexion

- 1. Quel signe vas-tu accomplir ? Ce récit est la suite de la discussion à la synagogue de Capharnaüm. Quelqu’un demande à Jésus : « Quel signe vas-tu accomplir ? » Ces gens, ont-ils si peu de mémoire ? Ils ont traversé le lac de Tibériade parce qu’ils avaient vu Jésus multiplier les pains. Maintenant, ils veulent quelque chose de plus, de plus spectaculaire encore. Ils rappellent à Jésus la manne donnée à leurs pères dans le désert. Peut-être veut-ils obtenir une multiplication de pain quotidienne, comme leurs ancêtres. Ils veulent voir si au moins Jésus peut faire autant que Moise. Ils sont difficiles à satisfaire ! Est-ce que je leur ressemble ? Est-ce que j’ai toujours besoin d’encore une preuve de la main providentielle de Dieu dans ma vie ?

- 2. Ce n’est pas Moïse qui vous a donné le pain venu du ciel. Jésus essaye d’élever la pensée de la foule. Il veut qu’ils comprennent la signification de chaque miracle survenu en Israël pour qu’ils n’en restent pas à un raisonnement superficiel et qu’ils approfondissent leur pensée. Sans cela, il y a le danger de rester dans la sphère du matériel et de ne jamais atteindre ce qui importe vraiment : la réalité intangible de la communion avec Dieu. Est-ce que je m’arrête à l’aspect extérieur, purement humain des choses ou est-ce que je vois Dieu en toute chose ? Par exemple, quand je vois un prêtre, est-ce que je me demande seulement s’il me plaît ou s’il me déplait ou est-ce que je suis touché de voir comment Dieu opère par Lui pour mon propre salut ?

- 3. « Je suis le pain de la vie. » Quand Jésus parle de pain qui vient du ciel, tout le monde veut sa part. « Donne-nous toujours de ce pain-là » disent-ils. Cela nous rappelle la Samaritaine qui aurait voulu que Jésus lui fournisse de l’eau pour qu’elle n’ait plus à puiser. Les paroles du Seigneur nous remplissent d’espérance. « Je suis le pain de la vie. » Le miracle de la multiplication des pains fait référence à un pain qui nous rassasiera pour toujours : Jésus lui-même dans l’Eucharistie. Savourons ce grand don du Père : son Fils demeure avec nous pour toujours. Mais nous ne pouvons l’apercevoir qu’avec une vision de foi.

Prière

Seigneur, donne-moi une simplicité spirituelle pour que je me réjouisse toujours de ta présence dans l’Eucharistie. Donne-moi la foi pour que je me tourne vers Toi seul pour toutes choses. Aide-moi à ne chercher d’autre signe que ton amour dans l’Eucharistie.

Résolution

Faire une communion spirituelle aujourd’hui, en demandant à Jésus de m’accorder une plus grande foi en l’Eucharistie.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales