Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 22 août 2017 - Saint Symphorien
Navigation: La messe expliquée

 

La messe expliquée

Le Gloria

e sont les mots même des anges la nuit de Noël que l’on chante à la messe dominicale en dehors des temps de l’Avent et du Carême : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’Il aime » (Luc 2,14). Liturgie céleste et liturgie terrestre s’entremêlent. Cette hymne très ancienne (IIIème siècle ?) fut écrite en grec. Ce n’est que très progressivement qu’elle fut introduite dans la liturgie eucharistique d’abord, bien entendu, pour la messe de Noël (début VIème siècle). Comme toute hymne elle se doit d’être chantée autant que faire se peut. Elle constitue ce que l’Orient appelle la Grande Doxologie pour la différencier de la petite doxologie (Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit pour les siècles de siècles Amen). Aussi bien que la petite doxologie, la grande est insécable, on ne peut pas la morceler en l’entrecoupant par des refrains.

Toutefois une sorte de plan du Gloria se dégage aisément. On peut suggérer deux parties :
- Une hymne de glorification adressée au Père (jusqu’à Dieu le Père Tout Puissant)
- Une supplication adressée au Fils.

Le sacrifice eucharistique est offert pour la gloire de Dieu et le salut du monde. On ne s’étonne pas dès lors d’y voir alterner glorification et supplication.


Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales