Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 mai 2017 - Sainte Ursule
Navigation: Les témoignages

 

Les témoignages

David : j’ai cherché Dieu sur Internet...

Chercheur et enseignant en informatique, depuis le début des années 90, passionné par la recherche, les conférences, les voyages, la rédaction d’articles ou d’ouvrages scientifiques, j’étais un internaute. Et, comme tous les internautes, très difficilement joignable au téléphone. L’Esprit Saint aurait dû, pour me joindre envoyer un e-mail. Il ne l’a pas fait car ce n’est pas le style de la maison (du Père). Pourtant c’est sur le Net que j’ai vécu l’aventure de ma vie. En matière spirituelle, j’étais dans une vraie pauvreté : ma formation chrétienne se limitait à 2 ans de catéchisme de 8 à 9 ans. Si j’avais beaucoup apprécié la première année, la deuxième m’avais peut-être laissé une petite allergie à ceux que " le monde " appelle péjorativement " les cathos ". J’abandonnais par la suite toute pratique religieuse.

Je ne sais toujours pas pourquoi, après un vingtaine d’années, "un beau jour", entre deux calculs sur mon ordinateur, j’ai tapé le mot Bible comme mot clé sur un des premiers moteurs de recherche du Net. En cet été 1996, il y avait déjà plus de 145000 réponses proposées ( Aujourd’hui, le même moteur de recherche donne 81 000 000 de pages Web avec le mot clé Bible). Surpris, je consulte quelques pages, et je ne sais pas pourquoi, celle qui a retenu mon attention parlait d’apparitions mariales dans un petit village de Bosnie-Herzgovine, Medjugorje, totalement inconnu pour moi. Je parcourais rapidement les informations, et je ne sais pas non plus pourquoi, j’ai ouvert " ma porte " (cf. un verset de la Révélation de St. Jean : "Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi." (Ap 3,20). Cette porte c’est bien sûr mon coeur, que j’ai ouvert à cet appel qui demandait un retour à l’Eucharistie, à la prière, à la lecture de la Bible, au jeûne et à la confession.

Ayant eu la chance lors de mon catéchisme d’avoir " expérimenté " le sacrement de réconciliation individuel, j’ai cherché à me confesser. Ne sachant pas où aller dans ma ville, j’ai pris la voiture et j’ai fait 180 kilomètres pour arriver à Lyon, à la Cathédrale de Fourvière, je l’avais visité plusieurs années auparavant, et il me semblait qu’il y avait des permanences de confessions. J’ai pu ensuite participer le dimanche à la Messe, et je supportais ce qui me paraissais alors une ambiance de morosité uniquement pour pouvoir communier.

Entre 2 dimanches je continuais à m’informer en glanant sur le Net. Et un mot, qui revenait souvent m’intriguait, le Rosaire. Qu’est-ce que cela pouvait bien être ?

Parmi les réponses sur le Web, je trouve le site de Fatima avec des explications sur la façon de prier le Rosaire (Ajourd’hui une requête avec le mot clé Rosaire donne environ 899 000 réponses). Heureusement, je ne me suis pas arrêté au côté intellectuel du mode d’emploi (uniquement disponible en anglais sur le Net à l’époque), j’ai pu traduire le " Aspotle’s creed " et le " Gloire au Père " et le soir même je passais, chapelet en main, à la pratique. Dans la série des " je ne sais toujours pas pourquoi ", j’attaque la méditation des mystères douloureux, et c’est la crise de larmes. C’est le réel début de mon chemin de conversion, je vous passe les détails et les grâces qui m’ont conduit à Paray-le-Monial, à Medjugorje, à Rome, à la Messe quotidienne et au Rosaire quotidien, à réaliser à l’occasion des JMJ 97 de Paris, un site Internet ou l’on trouve les textes de prière en français

Dans tout cela il n’y a rien dont je puisse me glorifier, je peux dire que j’ai connu la " grâce du ciel ",...gratuitement. C’est certainement L’Esprit qui m’a soufflé, assez fort, l’idée de taper le mot clé Bible sur un moteur de recherche. ". On présente souvent la Bible comme étant la Parole de Dieu, c’est pourquoi ils me parlent maintenant en vérité ces mots : " Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu " qui débutent l’Evangile de Saint Jean.

David Hill.


Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales