Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
Blanc - Présentation de la Vierge Marie 22 novembre 2014 - Sainte Cécile

 

Chapitre deuxième : La tradition de la prière

Article 3 : Des guides pour la prière

Une nuée de témoins

2683 Les témoins qui nous ont précédés dans le Royaume (cf. He 12,1), spécialement ceux que l’Église reconnaît comme " saints ", participent à la tradition vivante de la prière, par le modèle de leur vie, par la transmission de leurs écrits et par leur prière aujourd’hui. Ils contemplent Dieu, ils le louent et ne cessent pas de prendre soin de ceux qu’ils ont laissé sur la terre. En entrant " dans la joie " de leur Maître, ils ont été " établis sur beaucoup " (cf. Mt 25,21). Leur intercession est leur plus haut service du Dessein de Dieu. Nous pouvons et devons les prier d’intercéder pour nous et pour le monde entier.

2684 Dans la communion des saints se sont développées tout au long de l’histoire des Églises diverses spiritualités. Le charisme personnel d’un témoin de l’Amour de Dieu pour les hommes a pu être transmis, tel " l’esprit " d’Elie à Elisée (cf. 2 R 2, 9) et à Jean-Baptiste (cf. Lc 1,17), pour que des disciples aient part à cet esprit (cf. PC 2). Une spiritualité est aussi au confluent d’autres courants, liturgiques et théologiques, et témoigne de l’inculturation de la foi dans un milieu humain et son histoire. Les spiritualités chrétiennes participent à la tradition vivante de la prière et sont des guides indispensables pour les fidèles. Elles réfractent, dans leur riche diversité, la pure et unique Lumière de l’Esprit Saint.

" L’Esprit est vraiment le lieu des saints, et le saint est pour l’Esprit un lieu propre, puisqu’il s’offre à habiter avec Dieu et est appelé son temple " (S. Basile, Spir. 26, 62 : PG 32, 184A).

Serviteurs de la prière

2685 La famille chrétienne est le premier lieu de l’éducation à la prière. Fondée sur le sacrement de Mariage, elle est " l’Église domestique " où les enfants de Dieu apprennent à prier " en Église " et à persévérer dans la prière. Pour les jeunes enfants en particulier, la prière familiale quotidienne est le premier témoin de la mémoire vivante de l’Église éveillée patiemment par l’Esprit Saint.

2686 Les ministres ordonnés, sont aussi responsables de la formation à la prière de leurs frères et sœurs dans le Christ. Serviteurs du bon Pasteur, ils sont ordonnés pour guider le peuple de Dieu aux sources vives de la prière : la Parole de Dieu, la Liturgie, la vie théologale, l’Aujourd’hui de Dieu dans les situations concrètes (cf. PO 4-6).

2687 De nombreux religieux ont consacré toute leur vie à la prière. Depuis le désert d’Egypte, des ermites, des moines et des moniales ont donné leur temps à la louange de Dieu et à l’intercession pour son peuple. La vie consacrée ne se maintient et ne se propage pas sans la prière ; elle est une des sources vives de la contemplation et de la vie spirituelle dans l’Église

2688 La catéchèse des enfants, des jeunes et des adultes, vise à ce que la Parole de Dieu soit méditée dans la prière personnelle, actualisée dans la prière liturgique, et intériorisée en tout temps afin de porter son fruit dans une vie nouvelle. La catéchèse est aussi le moment où la piété populaire peut être discernée et éduquée (cf. CT 54). La mémorisation des prières fondamentales offre un support indispensable à la vie de la prière, mais il est important d’en faire goûter le sens (cf. CT 55).

2689 Des groupes de prière, voire des " écoles de prière ", sont aujourd’hui l’un des signes et l’un des ressorts du renouveau de la prière dans l’Église, à condition de s’abreuver aux sources authentiques de la prière chrétienne. Le souci de la communion est signe de la véritable prière dans l’Église.

2690 L’Esprit Saint donne à certains fidèles des dons de sagesse, de foi et de discernement en vue de ce bien commun qu’est la prière (direction spirituelle). Ceux et celles qui en sont dotés sont de véritables serviteurs de la Tradition vivante de la prière :

C’est pour cela que l’âme qui veut avancer dans la perfection, doit, selon le conseil de S. Jean de la Croix, " bien considérer entre quelles mains elle se remet, car tel sera le maître, tel sera le disciple ; tel sera le père, tel sera le fils ". Et encore : " Non seulement le directeur doit être savant et prudent, mais encore expérimenté... Si le guide spirituel n’a pas l’expérience de la vie spirituelle, il est incapable d’y conduire les âmes que Dieu pourtant appelle, et il ne les comprendra même pas " (llama strophe 3).

Des lieux favorables à la prière

2691 L’église, maison de Dieu, est le lieu propre de la prière liturgique pour la communauté paroissiale. Elle est aussi le lieu privilégié de l’adoration de la présence réelle du Christ dans le Saint Sacrement. Le choix d’un lieu favorable n’est pas indifférent à la vérité de la prière :

- pour la prière personnelle, ce peut être un " coin de prière ", avec les saintes Écritures et des icônes, afin d’être " là, dans le secret " devant notre Père (cf. Mt 6,6). Dans une famille chrétienne, ce genre de petit oratoire favorise la prière en commun.

- dans les régions où il existe des monastères, la vocation de ces communautés est de favoriser le partage de la Prière des Heures avec les fidèles et de permettre la solitude nécessaire à une prière personnelle plus intense (cf. PC 7).

- les pèlerinages évoquent notre marche sur terre vers le ciel. Ils sont traditionnellement des temps forts de renouveau de la prière. Les sanctuaires sont, pour les pèlerins en quête de leurs sources vives, des lieux exceptionnels pour vivre " en Église " les formes de la prière chrétienne

EN BREF

2692 Dans sa prière, l’Église pérégrinante est associée à celle des saints dont elle sollicite l’intercession.

2693 Les différentes spiritualités chrétiennes participent à la tradition vivante de la prière et sont des guides précieux pour la vie spirituelle.

2694 La famille chrétienne est le premier lieu de l’éducation à la prière.

2695 Les ministres ordonnés, la vie consacrée, la catéchèse, les groupes de prière, la " direction spirituelle " assurent dans l’Église une aide pour la prière.

2696 Les lieux les plus favorables pour la prière sont l’oratoire personnel ou familial, les monastères, les sanctuaires de pèlerinage et, surtout, l’église qui est le lieu propre de la prière liturgique pour la communauté paroissiale et le lieu privilégié de l’adoration eucharistique.

Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales