Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 25 octobre 2020 - Saint Crepin
Date : jeudi 13 janvier 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

De quoi est-ce que je souffre ?

Saint Marc 1, 40-45

Un lépreux vient trouver Jésus ; il tombe à ses genoux et le supplie : « Si tu le veux, tu peux me purifier. » Pris de pitié devant cet homme, Jésus étendit la main, le toucha et lui dit : « Je le veux, sois purifié. » A l’instant même, sa lèpre le quitta et il fut purifié. Aussitôt Jésus le renvoya avec cet avertissement sévère : « Attention, ne dis rien à personne, mais va te montrer au prêtre. Et donne pour ta purification ce que Moïse prescrit dans la Loi : ta guérison sera pour les gens un témoignage. » Une fois parti, cet homme se mit à proclamer et à répandre la nouvelle, de sorte qu’il n’était plus possible à Jésus d’entrer ouvertement dans une ville. Il était obligé d’éviter les lieux habités, mais de partout on venait à lui.

Prière d’introduction Seigneur Jésus, tu sondes le cœur de chaque homme. Apprends-moi à me voir tel que tu me vois : avec les talents reçus de toi mais aussi avec mes faiblesses, mes défauts et mon péché. Donne-moi un regard pénétrant et sincère afin de mieux comprendre les efforts à faire pour devenir saint.

Pétition Guéris-moi, Seigneur !

Points de réflexion

1. Un lépreux vient trouver Jésus. Les guérisons opérées par Jésus représentent sur le plan physique les guérisons qu’Il désire opérer sur le plan spirituel. Notre péché est une lèpre spirituelle que Jésus Christ peut guérir si nous nous ouvrons à sa grâce et à son amour. Dans ce récit, le lépreux tombe à genoux pour mendier sa purification. C’est l’attitude que nous devons avoir : savoir que nous ne pouvons pas vaincre nos faiblesses par nous-mêmes et, en conséquent, prier intensément pour obtenir de Jésus l’aide nécessaire.

2. Est-ce que je veux guérir ? Pour guérir d’une maladie, l’homme doit d’abord se reconnaître malade. Sans cela, ni les médecins, ni les médicaments ne serviront à grand chose. Les études scientifiques montrent le rôle important de la volonté du patient à guérir. Il doit désirer sa guérison. L’intercession de Jésus Christ ne servira à rien si nous n’admettons pas d’abord notre « lèpre ». Il faut de l’honnêteté et de l’humilité pour reconnaître nos imperfections. Nous pouvons avoir une grande confiance dans le Seigneur : Il est là, Il nous attend et rien de ce que nous pourrions lui dire n’amenuisera son amour pour nous.

3. Pris de pitié devant cet homme. Jésus ne tient pas le lépreux à distance. Malgré les plaies répugnantes du malade, malgré les regards désapprobateurs de l’entourage, Jésus s’approche de lui. Il accueille le lépreux de la même manière qu’il nous accueille. Il s’approche, il le touche et il lui dit une parole de guérison. Notre « lèpre » spirituelle n’éloigne pas Jésus- Christ de nous. Au contraire, il est pris de pitié et il est prêt à tout pour nous guérir. Ai-je cette confiance ? Est-ce que je recherche activement la guérison ?

Dialogue avec le Christ
Seigneur, Toi mieux que personne, Tu connais ma « lèpre » : tel défaut, tel vice qui m’empêchent de devenir meilleur. Aujourd’hui, je me présente devant Toi comme ce lépreux pour te dire : « Je me rends compte que je suis malade, je veux que tu me guérisses. Si Tu le veux, Tu peux me purifier ! »

Résolution
Trouver un moment aujourd’hui pour me mettre devant Jésus Christ, présent dans le Tabernacle, et Le supplier de me purifier de mes infirmités spirituelles.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales