Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
Vert - Férie 18 septembre 2014 - St Joseph de Cupertino
Date : vendredi 6 mai 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Votre tristesse deviendra joie

Saint Jean 16, 20-23

A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Amen, amen, je vous le dis : vous allez pleurer et vous lamenter, tandis que le monde se réjouira. Vous serez dans la peine, mais votre peine se changera en joie. La femme qui enfante est dans la peine parce que son heure est arrivée. Mais, quand l’enfant est né, elle ne se souvient plus de son angoisse, dans la joie qu’elle éprouve du fait qu’un être humain est né dans le monde. Vous aussi, maintenant, vous êtes dans la peine, mais je vous reverrai, et votre coeur se réjouira ; et votre joie, personne ne vous l’enlèvera. En ce jour-là, vous n’aurez plus à m’interroger.
Amen, amen, je vous le dis : si vous demandez quelque chose à mon Père en invoquant mon nom, il vous le donnera. »

Prière d’introduction Jésus, l’effort pour demeurer fidèle chaque jour me coûte. Chaque jour, j’ai mille occasions de renoncer à te suivre et mille tentations m’assaillent : des pensées négatives, le choix d’un chemin plus facile, l’omission de faire le bien que tu me suggères. Heureusement, tu m’offres toujours ta grâce. Avec toi, je peux faire toutes choses. Aide-moi à ne penser qu’au jour de la délivrance, quand mon cœur se réjouira en ta présence.

Demande Seigneur Jésus, aide-moi à porter ma croix avec foi.

Points de réflexion

1. Douleurs de l’enfantement. Il y a peu de choses aussi merveilleuses que la naissance d’un enfant. Le nouveau-né représente la puissance d’un Dieu créateur, le fruit de l’amour humain, et de la confiance dans la Providence de Dieu. Mais quelles douleurs dans l’enfantement ! Jésus ne cache pas à ses disciples que pour connaître la joie de la Résurrection, ils vont passer par de grands moments de solitude et de souffrance. Les apôtres devront s’accrocher à cette parole par la suite. Quand je dois faire face à des épreuves dans la vie, est-ce que je me laisse aller à la tristesse ? Ou est-ce que je mets toutes mes énergies dans le combat, confiant que le Seigneur m’a promis une joie que personne ne pourra m’enlever ? Est-ce que je cherche à vivre de cette joie profonde de l’amour dès aujourd’hui, malgré mes difficultés ?

2. Joie invincible. Quelle est cette joie qu’apporte la résurrection ? Les joies du monde sont éphémères, elles apportent des satisfactions qui n’ont qu’un temps. Mais la joie que le Christ nous apporte ne connaît pas de fin. La joie spirituelle est fondée sur la toute-puissante action de Dieu. Elle ne peut pas se dissiper ni se tarir. Il nous faut nourrir sans cesse cette joie par la prière et la contemplation car c’est un avant-goût d’éternité.

3. Demander au nom de Jésus. « Tout ce que vous demanderez à mon Père en mon nom, Il vous le donnera. » Jésus nous rappelle qu’il faut adresser nos demandes au Père. Demandons aujourd’hui cette joie spirituelle au nom de Jésus. Comment notre Père pourrait-il refuser une telle demande ? Il ne peut rien refuser à Son Fils. Apportons donc à Jésus nos besoins spirituels, confiants qu’Il obtiendra de son Père les grâces dont nous avons besoin.

Dialogue avec le Christ Seigneur, j’ai tant de besoins spirituels. Ma lâcheté et mon orgueil sont des obstacles constants. C’est difficile d’être saint, mais avec ta grâce, je sais que je peux faire des progrès.

Résolution Je ferai une prière aujourd’hui pour un membre de la famille qui a besoin d’une assistance spirituelle.





Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales